dark web instagram tiktok youtube données

Instagram, TikTok, YouTube : fuite de données de 235 millions d’internautes sur le Dark Web

Les données personnelles de plus de 235 millions d’utilisateurs d’Instagram, TikTok et YouTube sont en vente libre sur le Dark Web. Ces informations proviennent d’une base de données colossale laissée sur internet sans aucune protection…

 C’est une découverte édifiante qu’on fait les chercheurs en sécurité de Comparitech en parcourant le Dark Web. Les données personnelles de plus de 235 millions d’utilisateurs d’Instagram, TikTok et YouTube ont été mises en vente par des cybercriminels.

Cette fuite massive serait liée (comme souvent) à une base de données non sécurisée. Les données étaient réparties entre plusieurs  » datasets « , dont les deux plus importants rassemblaient chacun près de 100 millions d’informations en provenance de profils d’utilisateurs d’Instagram.

Le troisième ensemble de données le plus large regroupait quant à lui les données de près de 42 millions d’utilisateurs de TikTok. Enfin, un quatrième dataset massif rassemblait 4 millions de profils d’utilisateurs YouTube.

Des données publiques, mais dangereusement agrégées

Il semble que ces bases de données aient été constituées par l’entreprise Deep Social. En 2018, cette firme avait été bannie par Facebook et Instagram pour avoir collecté les données des profils d’utilisateurs de ces plateformes.

Sur cinq enregistrements découverts par Comparitech, au moins un contenait soit le numéro de téléphone soit l’adresse email de l’utilisateur. On retrouvait également le nom d’utilisateur, son nom réel, sa photo de profil, la description de son compte, et son nombre de  » followers « .

Aux dires des chercheurs, de telles informations pourraient être particulièrement utiles aux cybercriminels pour mener des campagnes de spam ou de phishing. Pour cause, même si toutes ces données sont publiquement accessibles sur les réseaux sociaux dont elles proviennent, le fait qu’elles soient agrégées et structurées les rend bien plus facilement exploitables.

Les réseaux sociaux TikTok, YouTube et Instagram comptent parmi les sites web les plus populaires à l’échelle mondiale, et il est inquiétant de constater que même des plateformes de cette envergure ne sont pas à l’abri du trafic de données qui se développe sur le Dark Web…