Accueil > Sécurité > iPhone : les applications transfèrent en secret vos données à des trackers
iphone tracking données

iPhone : les applications transfèrent en secret vos données à des trackers

Les applications iOS pour iPhone envoient très fréquemment les données personnelles de l’utilisateur à différentes entreprises de tracking grâce à la fonctionnalité de rafraîchissement en arrière-plan. C’est ce que révèle enquête du Washington Post.

Afin d’explorer la relation entre les applications mobiles et les entreprises de tracking, le journaliste Geoffrey Fowler du Washington Post s’est associé avec le spécialiste de la confidentialité Disconnect.

Ensemble, ils ont utilisé un logiciel spécialisé afin d’analyser le comportement de l’iPhone. S’il n’est pas surprenant que les applications mobiles utilisent des trackers pour partager les données de leurs utilisateurs, la fréquence à laquelle certaines d’entre elles transfèrent les données aux entreprises de tracking grâce à la fonctionnalité de rafraîchissement en arrière-plan l’est beaucoup plus…

Des informations telles que le numéro de téléphone, l’adresse email, la position géographique, l’empreinte digitale ou encore l’adresse IP de l’utilisateur sont ainsi transmises à des entreprises entièrement dédiées au tracking comme Amplitude, Appboy ou Demdex.

Parmi les applications prises la main dans le sac par le journaliste américain, on compte Microsoft OneDrive, Mint, Nike, Spotify, The Weather Channel, DoorDash, Yel, Citizen, et même la propre application iOS du Washington Post…

iPhone : les applications transfèrent plus d’un gigabyte de données par mois

Au total, en une semaine de test, Fowler a découvert 5400 trackers dont la plupart au sein des applications. Selon Disconnect, en un mois, 1,5 gigabyte de données pourrait être ainsi capturé et transféré.

Les trackers disséminés au sein des applications peuvent par exemple servir à analyser le comportement des utilisateurs à des fins de ciblage publicitaire. En théorie, ce n’est pas forcément un mal. Malheureusement, dans la pratique, les données collectées ne sont pas toujours anonymisées et sont conservées bien plus longtemps que ce que la loi permet. On ignore aussi souvent avec qui les informations sont partagées…

Dans ce contexte, il serait appréciable qu’Apple permette aux utilisateurs de savoir facilement quelles applications utilisent des trackers, et à quelles fins les données sont utilisées. Pour ce faire, Fowler suggère à la Pomme d’apposer un label aux applications utilisant des trackers tiers. De son côté, Disconnect recommande une amélioration des contrôles de confidentialité sur iOS pour donner plus de contrôle aux utilisateurs.

En attendant qu’Apple tienne compte de ces conseils, il est recommandé de désactiver la fonctionnalité de rafraîchissement en arrière-plan dans les paramètres de votre iPhone si vous souhaitez limiter la collecte de vos données…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend