KFC victime d'un ransomware, des centaines de restaurants ferment

KFC victime d’un ransomware, des centaines de restaurants ferment

La chaîne de fast food KFC a été frappée par une attaque de ransomware au début de cette semaine. L’incident a touché le système informatique de près de 300 restaurants du Royaume-Uni, des établissements qui ont dû fermer momentanément leurs portes. 

KFC et d’autres marques de Yum Brand touchées par l’attaque de ransomware

L’attaque de ransomware, survenue le 18 janvier dernier, a touché plusieurs marques de Yum Brand. Il s’agit de la maison mère de KFC, Pizza Hut et Taco Bell. Ce groupe qui fait probablement partie des plus grandes entreprises dans le secteur de la restauration rapide est présent dans de nombreux pays, dont le Royaume-Uni.

Ce sont les établissements établis dans l’État britannique qui ont été ciblés par cette récente cyberattaque. L’incident a touché le système informatique d’un peu moins de 300 restaurants du groupe. Suite à l’attaque de ransomware, les établissements cessent tout activité le temps que l’équipe informatique règle les problèmes.

Dans un communiqué, Yum Brands explique : « Moins de 300 restaurants au Royaume-Uni ont été fermés pendant une journée, mais tous les magasins sont désormais opérationnels. La société est activement engagée dans la restauration complète des systèmes concernés, qui devrait être en grande partie achevée dans les prochains jours ». 

Des données volées, systèmes à nouveau opérationnels, enquête en cours

Rob Poetsch, le porte-parole de Yum Brands explique que l’entreprise mène actuellement des investigations pour savoir quand l’attaque a réellement eu lieu. L’enquête permettra également de déterminer le vecteur initial de l’agression. Jusqu’ici, la victime n’a communiqué aucune information sur ces deux points.

Par contre, Yum Brands évoque des vols de données sans préciser si les données personnelles des clients ont été compromises. Pour ce qui est des systèmes informatiques touchés par l’attaque, la restauration complète prendra quelques jours. Néanmoins, les établissements concernés sont déjà pleinement opérationnels.  

Suite à cette attaque de ransomware, la maison mère de KFC à fait appel à des experts en cybersécurité en plus d’avoir contacté les forces de l’ordre et les fédéraux américains. En tout cas, la perturbation n’aura été que temporaire, explique l’entreprise. Par ailleurs, l’attaque n’aura eu aucune incidence significative sur l’opération des restaurants ni sur la finance des établissements. 

Protégez-vous de toute forme de cyberattaque en installant un logiciel de protection efficace choisi parmi notre top des meilleurs antivirus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest