Vulcan Centaur

Les États-Unis retournent enfin sur la Lune : tout savoir sur Vulcan Centaur

La NASA veut reprendre les choses en main après cinq décennies de pause. Et pour s’y faire, ce géant de l’aérospatial va retourner sur la Lune. Vulcan Centaur sera la clé de cette mission. Mais cette stratégie représente un défi pour les ingénieurs.

La course à l’espace va s’intensifier dans les prochains jours. Les États-Unis, à travers Vulcan Centaur, vont tenter de retourner sur la Lune. C’est une grande première, depuis la dernière mission Apollo en 1972. Cette stratégie permet de reprendre la place de leader dans ce domaine très compétitif. En cas de réussite, des entreprises américaines peuvent rivaliser avec SpaceX. À noter que ce dernier domine le secteur depuis quelques années.

08/01/2024, une date importante pour les États-Unis

La NASA a collaboré avec plusieurs entreprises dans cette mission primordiale. Lockheed Martin et Boeing ont conçu la fusée. Astrobotic Technology, de son côté, a élaboré les atterrisseurs lunaires. Cette alliance marque une nouvelle phase dans la course à l’espace. À noter que ce projet coûte 108 millions de dollars.

Le premier lancement de Vulcan Centaur se tiendra le 08/01/2024 à 2 h 18 du matin. Cet événement se déroule à Cap Canaveral, une station spatiale située en Floride.

Une chance de réussite de 50 %

John Thornton, le PDG d’Astrobotic Technology, a récemment communiqué son avis sur Vulcan Centaur. Selon ce spécialiste, les chances de réussite sont de 50 %. En effet, c’est une mission très délicate, en tenant compte de la difficulté des tâches. En effet, l’atterrissage en douceur représente un grand défi, surtout avec pour cette entreprise. Mais le PDG affirme que son équipe a donné le meilleur dans cette mission.

« Nous avons mis tout ce que nous pouvions dans cette mission » John Thornton.

Vulcan Centaur

Un itinéraire complexe

Vulcan Centaur va conquérir le ciel le 08/01/2024. Ce vaisseau propulsera l’atterrisseur lunaire Peregrine vers la trajectoire lunaire. Il faut une puissance considérable pour suivre l’itinéraire de notre satellite naturel.

Ensuite, Vulcan Centaur va se séparer de Peregrine une heure après le lancement. Ce dernier active ses propulseurs pour la lune. L’atterrisseur volera un certain temps autour de la Lune avant d’atterrir le 23 février prochain.

Cette dernière étape représente le plus grand défi de cette mission. En effet, le Japon et la Russie ont déjà échoué à ce moment précis. Leurs atterrisseurs se sont écrasés violemment sur la Lune. La Mission américaine pourrait être une réussite, car les ingénieurs ont pensé à des techniques d’atterrissage avancées. Mais dans tous les cas, un contrôle optimal de l’atterrisseur sera toujours délicat, peu importe les technologies utilisées.

Vers une nouvelle ère de la course spatiale ?

L’Inde est actuellement le dernier pays à réaliser un atterrissage en douceur sur la Lune. Il rivalise alors avec la Chine. Ces deux nations sont les seules à avoir réussi cet exploit au XXIe siècle. Le Japon, de son côté, travaille sur le projet « Moon Sniper ».

C’est maintenant au tour des États-Unis de reprendre les devants avec Vulcan Centaur. Et ce n’est pas sa seule stratégie. Après cette étape, la NASA envisage de s’associer avec Firefly Aerospace et Intuitive Machines. Cette alliance va aboutir à un nouveau lancement vers le mois de février. 

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

1 commentaires

1 commentaire

  1. Pourquoi l’article dit que les usa « retournent » sur la Lune ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *