Moon sniper

 Au tour du Japon d’aller sur la lune ! Tout savoir sur Moon Sniper

Le pays du Soleil levant entre dans la conquête spatiale. Effectivement, le Japon a réussi son lancement de fusée, « Moon Sniper » il y a quelques jours.

Jeudi dernier, le Japon a réussi un exploit. Après plusieurs années de recherche, ce pays a conçu une fusée lunaire de performance optimale. « Moon Sniper » est ainsi devenu une fierté de toute une nation. En effet, cet appareil a quitté l'orbite terrestre avec succès, et devrait atterrir sur la lune d'ici février 2024. Les ingénieurs sont plutôt optimistes concernant la totale réussite de ce projet.

Une conquête spatiale, qui commence par « Moon Sniper »

La course à l'espace se généralise. En effet, l'Asie tente de concurrencer l'occident sur ce point. L'Inde était un des pionniers, en atterrissant sur le pôle sud lunaire.

Le Japon suit alors les pas de l'Inde avec « Moon Sniper ». Son trajet devrait durer 4 mois, et il atterrira à son tour près du cratère Shioli. C'est une zone stratégique, car elle est visible depuis la terre. Cependant, il faut patienter jusqu'au mois de février 2024 pour apprécier cet exploit.

Après les États-Unis, la Chine, l'Inde, et la Russie, c'est au tour du Japon de se poser sur la lune. Ce pays entre alors dans le cercle fermé des pionniers lunaires.

Un investissement de taille pour le Japon, et une opportunité pour les collaborateurs

Le projet « Moon Sniper » a coûté 100 millions de dollars aux autorités japonaises. Certes, c'est une somme conséquente. Cependant, ce vaisseau spatial est un des moins chers du secteur. En effet, les coûts de conception et de sont assez raisonnables, en comparaison avec ceux de l'Inde ou des États-Unis.

Le Japon gagne une bataille économique avec « Moon Sniper ». Ces résultats efficients font déjà la réputation du pays depuis le lancement de ce vaisseau.

La performance de cette fusée a attiré l'attention des agences spatiales européenne et américaine. Les 3 pays ont alors collaboré pour équiper Moon Sniper » d'un satellite XRISM. Ce télescope à rayons X n'atterrit pas sur la lune. Il va léviter dans l'orbite terrestre dans le but d'étudier des phénomènes spatiaux. D'ici quelques années, l'humanité pourrait avoir des informations supplémentaires sur les trous noirs.

Moon Sniper

« Moon Sniper », le résultat d'une série d'échecs

Tout a commencé en novembre 2022. Le vaisseau OMOTENASHI est le premier né dans la conquête spatiale japonaise. Malheureusement, les ingénieurs ont perdu contact avec ce dernier après le lancement. Une situation délicate, qui a conduit à la suspension du projet.

Ensuite, une entreprise privée a pris le relais. Cette dernière a créé le vaisseau HAKUTO-R. Mais les résultats étaient sans appel. Une perte de contact, puis une annulation de la mission en cours.

Juillet dernier, le Japon a encore conçu une nouvelle fusée. Mais elle a explosé avant le lancement. Les ingénieurs ont conclu à une panne de moteur.

« Moon Sniper » est alors l'issue des mises au point effectuées après ces nombreuses tentatives. Mais la victoire n'est pas acquise, tant que ce vaisseau n'a pas réellement atterri sur la lune.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *