Quantum Motion ouvre un laboratoire londonien avec des ordinateurs quantiques sur site

Quantom Motion construira de nouvelles infrastructures à Londres, au Royaume-Uni. La startup britannique y placera ses ordinateurs quantiques expérimentaux.

Quantum Motion ne cesse d’élargir son territoire. En effet, elle vient lever de nouveaux bureaux ainsi qu’un nouveau laboratoire dans le territoire londonien.

L’activité de Quantum se répand davantage

Quantum Motion, la startup britannique d’informatique quantique a ouvert son nouveau site au Nord de Londres, plus précisément à Islington.

« Islington est désormais officiellement la partie la plus cool de Londres », a déclaré James Palles-Dimmock, COO de Quantum Motion. Outre son nouveau laboratoire, la société y a également créé de nouveaux bureaux. Dès lors, le nouveau site d’Islington va créer des emplois à temps plein pour 25 personnes. Il sera également un logement pour ses ordinateurs quantiques expérimentaux.

DCD a particulièrement visité le laboratoire avant son lancement officiel et s’est entretenu avec les personnes essayant de construire des ordinateurs quantiques à base de silicium.

Une technologie promotrice à base de silicium

D’après la société, le système quantique est créé à la base par du silicium existant. Pour atteindre l’état quantique voulu, les systèmes reposent sur des circuits intégrés à base de silicium refroidis à près de zéro.

D’après James, la société travaille avec une technologie plus froide que l’espace lointain. Le groupe fait de son mieux pour repousser les limites de leurs connaissances afin de transformer la théorie quantique en une incroyable réalité. L’approche consiste notamment à prendre les éléments constitutifs de l’informatique et de démontrer qu’il s’agit du moyen le plus stable, le plus fiable et le plus évolutif de fabriquer en masse des puces de silicium quantique. D’ailleurs, l’entreprise est composée d’une équipe incontestablement talentueuse. Grâce à ce nouveau laboratoire indépendant, elle a réalisé des percées majeures dans l’industrie et mène dorénavant la charge des start-up quantiques dans tout le Royaume-Uni.

Un investissement fructueux

Dans la réalisation de ses activités, la société a levé près de 20 millions de livres sterling (27 millions de dollars) auprès d’investisseurs et de subventions gouvernementales. Les bailleurs de fonds incluent INKEF, IP Group, NSSIF, Octopus Ventures, Oxford Sciences Enterprises et Parkwalk Advisors.

« Le Quantum Motion Lab est un excellent exemple de talents, d’investissements et de technologies de pointe de premier plan à Londres et au Royaume-Uni », a déclaré le directeur numérique de Londres, Theo Blackwell.

Selon ses propos, l’informatique quantique représente l’une des technologies émergentes les plus excitantes de la ville de nos jours. A cet effet, il déclare que c’est vraiment souhaitable que cette grande technologie soit une solution clé pour les problèmes que les habitants de la ville vont confronter à l’avenir. « C’est comme la recherche de solutions à la pollution et à la qualité de l’air, à la congestion des transports et au-delà », ajoute-t-il.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest