signal

Données personnelles : Signal dénonce les GAFAM, Facebook bloque ses pubs

Signal a tenté d’acheter des publicités Instagram pour montrer aux utilisateurs comment Facebook les cible. Les publicités afficheraient en effet des informations personnelles sur les utilisateurs que Facebook utilise dans le cadre des publicités ciblées. En réponse, le géant des réseaux sociaux a bloqué les pubs de Signal.

Les publicités Instagram que Facebook ne vous montrera pas

Dans un article de blog intitulé « Les publicités Instagram que Facebook ne vous montrera pas », Signal a révélé une pratique douteuse de Facebook,  celle de collecter les données des utilisateurs pour les vendre. L’éditeur de l’application de messagerie voulait montrer comment cette technologie fonctionnait. Il a donc essayé d’acheter des publicités ciblées à plusieurs variantes sur Instagram. L’idée est de montrer les données personnelles que Facebook recueille sur les utilisateurs, des données qui seront par la suite vendues à des entreprises tierces. 

Suite à quoi, Facebook a fermé le compte publicitaire de Signal qui ne tarde pas à réagir. L’entreprise déclare : « Être transparent sur la façon dont les publicités utilisent les données des utilisateurs est apparemment suffisant pour être banni ». Quelques exemples montrant la technique de ciblage grâce au métier exercé, à la situation géographique, aux préférences alimentaires et les différents centres d’intérêt de l’utilisateur ont été publiés.

Facebook et son système de suivi

facebook données santé

Le secteur de la publicité de Facebook s’appuie sur le suivi des données pour informer son algorithme quelle publicité afficher en ligne sur l’écran d’un utilisateur. Et c’est lucratif. Ce système de ciblage publicitaire a augmenté les revenus du géant des médias sociaux de 26,17 milliards de dollars au premier trimestre. Cela correspond à une hausse de 48% par rapport à la même période l’année dernière. L’entreprise a attribué cette hausse à une augmentation du prix moyen par annonce ainsi qu’à la hausse des demandes.

Facebook a également fait savoir que son activité publicitaire était en danger à cause de la dernière mise à jour iOS d’Apple. Cette dernière inclut la fonctionnalité « App Tracking Transparency » qui oblige les développeurs d’applications à demander l’autorisation de collecter et de suivre les données des utilisateurs. Facebook a fait valoir que la nouvelle fonctionnalité nuirait aux petites entreprises qui s’appuient sur des publicités personnalisées.

Pin It on Pinterest