Sites piratage

Voici le top des pays où on télécharge le plus, le numéro 1 est très étonnant 

La majorité des internautes ont déjà téléchargé des films sur des sites de piratage. Cette pratique est devenue une habitude depuis quelques années. Mais le nombre de téléchargements illégaux a explosé en 2023 surtout dans les pays les plus inattendus.

Le bras de fer entre les autorités et les sites de piratage de films continue. Certes, il existe déjà des sanctions sévères contre cette pratique. Pourtant, les adeptes trouvent toujours des failles pour contourner ces mesures. La hausse du nombre de téléchargements des films piratés a atteint son summum en 2023. Et le Canada figure en haut de la liste.

Une hausse de 50 % pour le Canada

MUSO et Kearney, des équipes de chercheurs, ont mené une étude très sérieuse concernant ces sites de piratage de film. Ils se sont focalisés sur les changements de trafic des plateformes illégales. Chaque pays a été classé selon l’évolution de la pratique, mais aussi sur le nombre de piratages. Et les résultats sont inquiétants.

Le Canada tient la première place, avec une hausse de 50 % des visites sur les plateformes illégales. C’est plus de 90 visites par internaute. Ce pays est considéré comme un « hotspot ». Le piratage est alors très élevé et évolutif au Canada. Ce contraste montre une réforme dans le monde numérique.

Par contre, certains pays ont eu des résultats positifs. C’est le cas du Brésil, avec une baisse significative de son taux de piratage. Cette merveille de l’Amérique latine est classée dans les « régions en rémission ». Les sanctions brésiliennes sont les principales raisons de cette évolution. En effet, les autorités sont très strictes concernant le piratage des films.

L’inde, le Nigéria, et le Ghana sont catégorisés comme pays à « risques de croissance ». Certes, le volume de piratage n’est pas encore significatif dans ces zones. Cependant, cette pratique a connu une hausse rapide entre 2018 à 2023. Et les spécialistes ont trouvé une raison évidente à ces évolutions. Ces régions ont bénéficié d’une amélioration de la qualité de la connexion internet ces dernières années. Les téléchargements sont alors très rapides, une aubaine pour les pirates informatiques.

Les États-Unis figurent aussi dans la catégorie des « régions à risques de croissance », à une exception près. Le volume de piratage était toujours élevé dans le pays de l’Oncle Sam. Toutefois, cette tendance a connu une augmentation considérable en l’espace de quatre ans.

Faut-il réviser les sanctions pour les sites de piratage?

Les autorités ont déjà instauré des sanctions très sévères pour les sites de piratage informatique. L’affaire T411 est l’exemple le plus concret. Les hackers responsables ont été condamnés à 3 ans de prison. Ils ont aussi écopé d’une amende de 489 millions d’euros. Ces peines sont les plus drastiques dans le secteur des piratages de films.

Cependant, ces réglementations n’ont pas suffi à arrêter les sites illégaux. Les hackers trouvent souvent des approches pour contourner les mesures de sécurité. Le changement du nom de domaine est la stratégie la plus connue. Mais il existe d’autres techniques sophistiquées pour éviter les autorités.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *