meta wprms nft team17

Team17 : le créateur de Worms abandonne son NFT en 24h face à la colère des fans

Le créateur de la saga de jeux vidéo Worms, Team17, vient de lancer son NFT. Toutefois, face à la colère des fans et de plusieurs développeurs, le projet a été annoncé en moins de 24 heures. Faut-il y voir un mauvais présage pour le futur des jetons non fongibles ?

En 23 ans d’existence, la saga de jeux vidéo Worms a conquis de nombreux fans dans le monde entier avec plus de 75 millions de copies vendues au total. À la fois accessibles et terriblement funs, ces jeux multijoueurs proposent à chaque joueur de contrôler une équipe de vers et de s’affronter avec un arsenal aussi varié qu’insolite sur des cartes entièrement destructibles.

Le 1er février 2022, le développeur et éditeur britannique de Worms, Team17, s’est lancé à son tour sur le marché en pleine effervescence des NFT. Pour rappel, les NFT permettent d’acheter et de vendre la propriété d’objets numériques uniques dont la propriété est traçable via la blockchain.

Il peut s’agir de n’importe quel contenu numérique, tels que des dessins, des GIFs, des chansons ou même des objets dans les jeux vidéo. Les NFT ont fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps, car certains se vendent pour plusieurs millions de dollars à l’instar de memes célèbres comme Nyan Cat. Pour en savoir plus sur les NFT, consultez notre dossier complet à cette adresse.

Le projet MetaWorms abandonné en moins de 24 heures

La Team17 vient donc d’annoncer le projet  » MetaWorms « . Ce NFT était censé «  offrir aux fans la chance de détenir une pièce unique de souvenir de jeu vidéo « . Malheureusement, le projet n’a pas été accueilli aussi chaleureusement qu’attendu…

À peine 24 heures après le lancement du projet, Team17 a annoncé la fin du projet MetaWorms NFT. Le studio affirme avoir  » écouté ses Teamsters, ses partenaires de développement et les communautés de ses jeux, les inquiétudes qu’ils ont exprimé, et pris la décision de se retirer du domaine des NFT « .

De manière générale, la communauté des joueurs de jeux vidéo semble farouchement opposée à la mode des NFT. D’autres projets se sont heurtés aux réticences du grand public. On peut citer le NFT du jeu S.T.A.L.K.E.R 2, celui du jeu Ghost Recon de Ubisoft, ou encore un projet de NFT pour le doubleur vocal du jeu The Last of Us.

Outre les gamers, plusieurs développeurs à l’origine des jeux Team17 les plus connus se sont opposés au projet. Au moins trois d’entre eux ont pris la parole en public.

Le développeur de Overcooked 2, Ghost Town Games, a promis à ses fans qu’aucun de ses futurs jeux n’impliquerait de NFT. Selon lui, cette technologie a un coût environnemental et social bien trop important.

Un autre développeur réfractaire est Playtonic Games, à qui l’on doit Yooka-Laylee. Dans un communiqué, il affirme «  ne pas avoir d’intérêt à utiliser les NFT dans aucun aspect de son entreprise maintenant ou dans le futur « . La société précise aussi ne pas soutenir l’utilisation des NFT de manière générale.

Enfin, Aggro Crab Games, le développeur de Going Under s’est exprimé dans un communiqué sur Twitter. Il déclare condamner la décision de Team17 de produire et de s’engager avec les NFT. Il ne croit pas que les NFT puissent être compatibles avec l’environnement ou utiles, et sont  » réellement une p****n d’arnaque globale « .

Les gamers inquiets de l’impact environnemental des NFT

L’année 2021 a été marquée par un essor de projets basés sur les NFT, mais il semblerait que le grand public rejette à présent massivement les projets d’entreprises liés à cette nouvelle tendance. Le secteur du jeu vidéo rejette particulièrement les jetons non fongibles.

Les investisseurs se déchainent autour de cette technologie et les entreprises du  » Web3 «  lèvent des sommes massives, mais les utilisateurs finaux sont pour la plupart indifférents, voire opposés à la mode des NFT…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest