Cloud computing

Cloud : à quelles tendances devra-t-on s’attendre en 2022 ?

 Le cloud computing continuera d’enregistrer des avancées majeures dans les mois à venir. Mais dans les faits, que nous réserve la nouvelle année en matière de cloud ? Découvrez dans notre dossier les principales tendances du cloud en 2022.

Le cloud computing a vu sa popularité exploser durant les 3 dernières années. En effet, selon un rapport de l’IDC datée du 14 septembre 2021, le secteur du cloud enregistrera une croissance de 1,2 milliards de dollars d’ici 2025. L’année 2022 sera une année décisive pour l’atteinte de cet objectif.

Ce dossier présente les principales tendances cloud en 2022. Ces prédictions permettront aux entreprises ainsi qu’aux professionnels de l’informatique de déceler les opportunités de croissance pour les mois à venir.

Voici les principales tendances en termes de cloud computing pour 2022.

Transition des applications cloud-natives vers la périphérie

Depuis quelques années déjà, on enregistre des avancées impressionnantes concernant l’intégration des applications cloud-natives dans les environnements cloud (privés, publics et hybrides). Ces changements vont perdurer en 2022, notamment à travers le portage des applications coud-natives vers les infrastructures de périphérie.

Cette transition impliquera cependant une standardisation des logiciels et des matériels de périphérie afin d’assurer la réussite des projets CNCF (Cloud Native Computing Foundation). Pour atteindre cet objectif, on assistera donc à plus d’efforts de standardisation de la part des géants de l’informatique de périphérie.

Des applications et des bases de données plus modernes

La modernisation des applications est un processus compliqué sur le plan financier et technique. En effet, il ne s’agit pas simplement de remplacer les logiciels existants, il faut également penser à la mise en échelle, à l’automatisation et à la mise en disponibilité des outils.

base de données classique vs time series database-tendances cloud 2022

En 2022, la modernisation des applications sera liée au passage à l’offre PaaS (plateforme de développement d’applications dans le cloud). On s’attendra donc au basculement vers une architecture mutualisée, à la réinstallation des applications avec une approche « API first » et à la conteneurisation des bases de données afin supporter la mise en échelle.

Cloud hybride et multi-cloud

Deux choix s’offrent généralement aux entreprises lorsqu’elles basculent vers le cloud : les solutions de cloud public et les solutions de cloud privés, plus personnalisés. À partir de 2022, un grand nombre d’entreprises, dont Microsoft ou Amazon, se déploieront vers des modèles de cloud « hybrides ». Ce nouveau modèle alliera les avantages des deux solutions.

Le passage au cloud hybride offre bien des avantages pour les entreprises. D’une part, il permet de segmenter les données de telle sorte que les données consultées fréquemment par les clients soient stockés sur des serveurs publics (serveurs AWS ou Azure). Les données plus sensibles seront, quant à elles, entreposées dans des serveurs privés avec un plus haut niveau de surveillance.

D’autre part, le cloud hybride permet aux entreprises de bénéficier d’un environnement « multi-cloud ». Les organisations pourront donc accéder à différents services provenant de fournisseurs cloud différents.

Cloud sans serveur

Le cloud sans serveur, aussi appelé « fonction en tant que service », est une approche relativement récente qui gagnera en popularité à partir de 2022. Elle concernera principalement les fournisseurs de service cloud comme Microsoft (Azure), Amazon (AWS Functions) ou IBM Cloud Functions.

serveurs-tendances cloud 2022

En essence, le cloud sans serveur est une évolution du cloud qui permet aux développeurs et aux entreprises de créer ou d’exécuter des services sans avoir à gérer les serveurs. Le terme « sans serveur » est donc une exagération car ceux-ci sont toujours bien présents. Les développeurs seront toutefois allégés de certaines tâches. et pourront mieux se concentrer sur la création d’applications.

Cloud computing et cybersécurité

En 2022, les investissements en cybersécurité continueront de s’accroitre du fait de l’importance de cette problématique. En effet, au fur et à mesure que les entreprises ajoutent des fournisseurs SaaS et IaaS externes à leur technologie, les surfaces d’attaques ne peuvent que s’élargir.

Selon plusieurs experts, « 50 % des actions de sécurité de base des entreprises seront exécutées sur les plateformes de cloud public ». Le cloud offre effectivement les moyens nécessaires qui permettent de faciliter et de démocratiser l’orchestration, l’automatisation et la réponse aux cyberattaques.

cybersecurite détection vulnérabilité

Parmi ces moyens on retrouvera d’une part, la mise en place des systèmes SEIM (gestion de l’information des événements de sécurité). D’autre part, le déploiement d’applications logiques capables d’automatiser les réponses aux attaques sera également observé.

Cloud computing et environnement

Face aux défis du changement climatique, on observera à partir de 2022, une initiative globale des entreprises technologiques visant à réduire la facture énergétique des infrastructures cloud. De nombreuses mesures et innovations visant un objectif zéro-carbone seront également menées par les principaux géants de la technologie.

Le cas d’Amazon est un exemple parfait. En effet, cette entreprise est reconnue comme l’un des plus grands fournisseurs de cloud au monde. Elle est également le plus grand acheteur d’énergie renouvelable (EnR) de la planète. Amazon gère en effet pas moins de 206 projets EnR produisant 8,5 GW par an.

Essor du cloud en raison de la pénurie de main-d’œuvre

Une pénurie de main-d’œuvre causée par une démission de masse est enregistrée depuis quelques années dans plusieurs secteurs d’activité. Cette tendance est loin de s’inverser en 2022. On prévoit même que le monde de la technologie ne sera pas épargné dans les mois à venir.

Afin de palier au problème de pénurie de talents, les professionnels de l’informatique envisagent de recourir aux solutions automatisées ainsi qu’aux plateformes de cloud haute qualité. En effet, ces services (cloud hybrides, multi-cloud, etc.) fonctionnent de manière plus autonome. Ils ne nécessitent donc pas la présence d’employés qualifiés pour les superviser.

Cloud computing : de nouveaux cas d’utilisation

De nos jours, le cloud computing se trouve au cœur de nombreux cas d’applications. Streaming, médias sociaux ou voitures connectées, les secteurs qui ont recours au cloud pour supporter leurs activités ne cessent de s’élargir. Il en sera de même à partir de 2022.

En effet, la quantité de données qui transitera via le cloud ne cessera d’augmenter dans les années à venir. En effet, l’arrivée des solutions de connectivité modernes et la place que tiendra l’IoT y sont pour beaucoup. La manipulation de nouveaux types de données est même prévue par certains experts.

Par ailleurs, 2022 verra l’arrivée du Cloud Rendering. Il s’agit en l’occurence de la manipulation de la réalité virtuelle ou augmentée dans le cloud. Ces avancées donneront naissance à des casques de VR/AR moins imposants et beaucoup plus abordables. En effet, le cloud présente un avantage indéniable lorsqu’il s’agit de miniaturiser ou de démocratiser les nouvelles technologies.

Cloud computing et intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) doit une grande partie de son succès et de sa popularité au cloud computing. En effet, les modèles d’apprentissage automatique nécessitent une puissance de calcul importante et manipulent des d’énormes masses de données.

ia-tendances cloud 2022

Par ailleurs, la plupart des technos d’IA que l’on manipule dans notre quotidien sont basées sur le cloud. Il en est de même d’une grande majorité des données acheminées vers nos appareils. L’IA et le cloud computing sont donc intrinsèquement liés et ce phénomène se renforcera en 2022.

Les champs d’application de l’IA sont nombreux. On pourra citer le traitement du langage, la création d’art ou les multiples usages de nature commerciales. Une chose est cependant sure, le cloud computing jouera un rôle décisif dans le secteur de l’IA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest