Aux États-Unis, le groupe Thoma Bravo rachète la société de cybersécurité texane SailPoint

Aux États-Unis, le groupe Thoma Bravo rachète la société de cybersécurité texane SailPoint

La groupe de capital-investissement américain Thoma Bravo acquiert la société de cybersécurité texane SailPoint pour 6,9 milliards de dollars. L’accord de Thoma Bravo pour la privatisation de la société met en évidence la demande croissante de logiciels de sécurité pour les entreprises et les organisations. 

SailPoint : poursuivre sa trajectoire de croissance à long terme

Selon Mark McClain, fondateur et PDG de SailPoint,  la transaction permettra à l’entreprise de poursuivre sa trajectoire de croissance à long terme avec une plus grande flexibilité. Cet accord lui permet aussi d’élargir ses marchés et d’accélérer l’innovation dans le secteur. 

Pour Thoma Bravo, cette acquisition fait suite au rachat Anaplan, une  société de logiciels d’entreprise. L’année dernière, la société a acquis la société de cybersécurité Proofpoint pour environ 12,3 milliards de dollars. Thoma Bravo compte 24 entreprises axées sur la sécurité dans son portefeuille

Pour l’acquisition de SailPoint, la transaction devrait être conclue au second semestre 2022. Le conseil d’administration de SailPoint a approuvé l’accord, mais il est toujours soumis à l’approbation des actionnaires et à l’examen réglementaire. 

Accélérer la transition de SailPoint vers un modèle SaaS 

SailPoint a été fondée en 2005. La société fournit des logiciels de gestion des identités et des accès pour aider les organisations à atténuer les risques de sécurité. Les solutions proposées aident notamment les entreprises à limiter les accès indésirables et à réduire le risque de fuite de données sensibles.

Selon certaines sources, l’accord pourrait aider SailPoint à accélérer sa transition vers un modèle de logiciel en tant que service (SaaS). Et ce, sans les contraintes des examens minutieux faits sur les entreprises publiques. 

Cette privatisation lui permettrait également de financer des acquisitions transformatrices potentielles. « Nous avons une pénétration d’environ 10 % dans notre marché cible. Nous avons beaucoup de marge de croissance par rapport à ce que nous voulons ajouter à notre portefeuille » a déclaré McClain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest