Vinted

Vinted solde… vos données ! 2,3 millions € d’amende pour le site de vêtements

Vinted, une entreprise basée en Lituanie, a été sanctionnée pour une raison de sécurité. En effet, elle n'a pas traité « de manière loyale et transparente » les requêtes d'effacement des données personnelles de ses clients.

L'autorité lituanienne de protection des données a ordonné une amende de 2,3 millions d'euros à Vinted le mardi 2 juillet. Les nombreuses plaintes déposées contre ce site en Europe est la raison de cette sanction d'après la Cnil.

Vinted a été conçue à Vilnius en 2008 par Jutas Janauskas et Milda Mitkute. Elle a aujourd'hui à son actif plus de 50 millions d'utilisateurs mensuels à travers le monde. Il s'agit d'une plateforme accessible à partir d'une application mobile ou un navigateur internet.

Plusieurs manquements à l'origine de l'amende

Vinted doit payer cette amende en raison de plusieurs manquements. Selon la Cnil, cette enseigne de vêtements n'a pas traité « de manière loyale et transparente » les demandes des utilisateurs réclamant de supprimer ses données personnelles.

https://twitter.com/CNIL/status/1808489896698364336

Cette autorité évoque aussi que le site a installé un système de bannissement furtif. Il consiste à « rendre invisible pour les autres utilisateurs l'activité d'un utilisateur considéré comme malveillant (qui ne respecte pas les règles de la plateforme), sans que ce dernier ne s'en aperçoive, dans le but de l'inciter à quitter la plateforme ». Il s'agit d'une technique qui porte « une atteinte excessive aux droits des utilisateurs », ajoute la Cnil.

Par ailleurs, Vintend n'a aucune preuve des réponses aux demandes de droit d'accès aux données personnelles des utilisateurs. Il s'agit d'une procédure qui a été réalisée en collaboration avec les autorités polonaises, allemandes ou encore néerlandaises, raconte la Cnil.

Vinted condamne cette décision

Les plaintes déposées en France ont été transmises à l'autorité lituanienne de protection des données pour mener des enquêtes. C'est à la suite de ces investigations que Vinted a été sanctionné.

Après la déclaration de la Cnil, la direction de Vinted donne son avis sur cette sanction émise contre la société.

https://twitter.com/laprovence/status/1808520559279419579

« Nous tenons à rassurer nos membres : les cas mentionnés par l'Autorité lituanienne de protection des données (VDAI) ne sont en aucun cas liés à la sécurité de leurs comptes et n'impliquent aucune utilisation abusive ni violation de leurs données personnelles. La protection de la vie privée et le respect du RGPD (règlement général sur la protection des données) sont pris très au sérieux par Vinted », explique l'entreprise.

La plateforme indique également qu'elle désapprouve « fondamentalement » cette mesure prise par l'autorité lituanienne. « Nous désapprouvons fondamentalement cette décision », a expliqué Vinted à l'AFP.Elle pense qu'il s'agit d'une décision qui n'a « aucun fondement juridique » et met « un nouveau précédent qui va à la fois au-delà de la législation actuelle et des pratiques du secteur ».  L'entreprise a exprimé qu'elle va faire appel. 

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *