Accueil > Cloud computing > Cloud Computing : tendances et prédictions pour l’année 2020
cloud 2020 prédictions

Cloud Computing : tendances et prédictions pour l’année 2020

Quels sont les changements, les tendances et les nouveautés qui attendent le marché du Cloud Computing en 2020 ? Découvrez toutes nos prédictions pour l’année à venir.

En 2020, le Cloud Computing continuera à se développer et à évoluer. Certaines tendances se poursuivront, mais d’autres tendront à s’estomper. Afin de bien préparer votre entreprise à l’année à venir, et de mieux choisir les composants de votre stratégie Cloud, nous vous proposons une liste de prédictions

L’essor du Cloud Hybride et du multi-cloud

En 2020, on peut s’attendre à ce que de nombreuses entreprises se tournent vers le Cloud hybride. Pour cause, le fait de pouvoir alterner entre Cloud public et privé en fonction des besoins est désormais perçu comme le compromis idéal.

Selon Brian Wood, Directeur du marketing Cloud chez Teradata, les entreprises vont diversifier leurs portfolios informatiques pour combiner les systèmes sur site déjà existants avec les déploiements Cloud pour les nouveaux projets.

Selon Bruce Milne, VP et CMO de Pivot3, le Cloud hybride sera toutefois redéfini par le logiciel. Le hardware sera toujours nécessaire, mais pourra être situé n’importe où. Le logiciel se chargera de la coordination.

De son côté, le CTO de SnapLogic, Craig Steward, s’attend à ce que le multi-Cloud devienne plus populaire que jamais. Pour cause, les entreprises se tournent de plus en plus vers différents Clouds pour répondre à différents besoins.

Néanmoins, le co-fondateur d’InfluxData, Paul Dix, ne partage pas cet enthousiasme pour le multi-Cloud. Selon lui, l’élaboration d’un environnement multi-cloud requiert beaucoup trop d’efforts pour se révéler rentable

Le Cloud et l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle et le Machine Learning seront combinés au Cloud à des fins d’automatisation et de simplification des déploiements en 2020.

L’intelligence artificielle est notamment utilisée pour le networking. La technologie permet d’élaborer de meilleurs réseaux et de profiter d’insights afin d’optimiser l’utilisation de ces réseaux. Il est par exemple possible d’optimiser la consommation d’énergie via l’automatisation des tâches de maintenance.

En outre, l’intelligence artificielle  » expliquable «  va permettre l’émergence de services IA basés sur le Cloud. Pour cause, cette IA explicable permet de faire face aux inquiétudes liées à l’éthique de l’intelligence artificielle. Tous les géants du Cloud tels que Google, Microsoft et Amazon proposent désormais des fonctionnalités de type  » explainable AI  » pour leurs outils IA et cette tendance va se poursuivre en 2020.

On peut aussi s’attendre à ce que Google incorpore l’intelligence artificielle à ses outils Cloud comme Google Drive. Par exemple, un système IA permettant de trier automatiquement les fichiers et les dossiers pourrait voir le jour. La correction automatique sur Google Docs devrait aussi se généraliser, tandis qu’un chatbot pourrait être incorporé à la G-Suite…

La hype autour de Kubernetes s’essouffle

En 2020, les déploiements et la gestion de clusters Kubernetes devraient être simplifiés à l’extrême grâce à l’apparition d’outils open-source créés à cet effet. Ces outils répondront à un besoin de plus en plus pressant dans les entreprises.

Kubernetes devrait d’ailleurs poursuivre sa percée au cours de l’année à venir, et de nombreuses entreprises continueront à explorer les possibilités offertes comme la création d’applications serverless ou l’automatisation de l’orchestration des données. De nouvelles fonctionnalités pourraient aussi être ajoutées.

Néanmoins, certaines entreprises pourraient se demander si Kubernetes est réellement adapté à leurs besoins. En plus d’être actuellement complexe à gérer, cet outil pourrait aussi présenter des risques de sécurité à mesure qu’il gagne en popularité.

Une catastrophe de sécurité sans précédent ?

En 2020, il est fort possible qu’une faille de sécurité massive sème la zizanie sur le marché du Cloud Computing. Si cette catastrophe survient, des milliards d’utilisateurs pourraient voir leurs données mises en péril.

Les fournisseurs de Cloud devront donc revoir leur approche en matière de sécurité. Par exemple, les exigences en termes de robustesse des mots de passe pourraient être revues à la hausse et l’authentification à triple facteur pourrait devenir la norme.

L’architecture des environnements hybride pourrait aussi être révisée pour mieux séparer les données entre les environnements Cloud et sur site. De nombreuses entreprises pourraient aussi délaisser l’externalisation pour former leurs propres équipes de spécialistes Cloud en interne.

Dans ce contexte, on peut aussi s’attendre à ce que les principaux fournisseurs de services décident d’acquérir de petites startups spécialisées dans la sécurité Cloud. Ils seront alors en mesure de proposer de nouveaux services focalisés sur la sécurité…

Un Cloud entièrement Open Source

De toute évidence, l’Open Source continuera à dominer le Cloud en 2020. En allant plus loin, on peut même s’attendre à ce que le Cloud repose entièrement sur du logiciel Open Source d’ici la fin de l’année 2020.

Les entreprises spécialisées dans l’Open Source, de leur côté, pourraient lancer des services Cloud afin de monétiser leurs logiciels. Alors que les formations et le SAV payants ne sont plus assez rentables, cette stratégie pourrait être la plus judicieuse. C’est ce que prédit Evan Kaplan, CEO d’InfluxData.

Le Edge Computing intégré aux services Cloud

Selon Michael Kollar, CDO chez Atos North America, on peut s’attendre à ce que le Edge Computing soit intégré aux principaux services Cloud en 2020. Les fonctionnalités traditionnellement réservées au Data Center, comme le calcul ou l’analyse de données, pourraient être effectuées en périphérie du réseau.

Par exemple, un appareil Edge pourra prendre des photos de produits sur la chaîne de production et les comparer avec des images de produits fonctionnant correctement. Si un problème est détecté, il pourra être résolu en temps réel. Ceci permettra l’analyse de données en temps réel, l’amélioration de la qualité produit, l’augmentation des revenus et de la satisfaction client, et la baisse des coûts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend