Accueil > Sécurité > Facebook : le 10-year Challenge, un subterfuge pour piller vos données ?
facebook 10 year challenge

Facebook : le 10-year Challenge, un subterfuge pour piller vos données ?

Le 10-year Challenge rencontre un grand succès sur Facebook, et de nombreux utilisateurs du réseau social s’amusent à poster des photos vieilles d’une décennie à côté de photos récentes. Malheureusement, selon certains experts en cybersécurité, il pourrait s’agir d’un nouveau subterfuge de Facebook pour s’emparer de vos données.

Depuis quelques jours, les utilisateurs de Facebook s’en donnent à coeur joie pour relever le  » 10-Year Challenge « . Ce nouveau défi à la mode consiste à publier une photo prise en 2009 à côté d’une photo prise en 2019. L’occasion d’observer l’évolution de chacun, entre amusement et nostalgie.

De prime abord, ce petit jeu peut sembler tout à fait inoffensif. Cependant, en réalité, selon plusieurs experts en cybersécurité, les raisons pour lesquelles Facebook a lancé ce challenge sont loin d’être innocentes. L’objectif de l’entreprise serait, une nouvelle fois, de collecter un maximum de données sur ses utilisateurs.

Facebook : le 10-year Challenge peut permettre d’entraîner des algorithmes de reconnaissance faciale

Plus précisément, la firme pourrait pratiquer le Data Mining sur ces photos afin d’utiliser les données pour entraîner des algorithmes de reconnaissance faciale à reconnaître l’âge d’une personne en leur apprenant à détecter les caractérisitques liées à l’âge. Ces photos juxtaposées et séparées par 10 ans d’écart constituent donc une ressource idéale pour un tel cas d’usage.

Une fois entrainés, les algorithmes seront en mesure de déterminer l’âge d’une personne à partir d’une simple photo. Comme à l’accoutumée, Facebook pourra donc proposer ses services aux entreprises pour leur permettre de créer des campagnes de publicité ciblées toujours plus précises.

Néanmoins, suite à ces soupçons, Facebook a affirmé ne pas avoir lancé le #10YearChallenge. Selon un porte-parole de la firme, il s’agit d’un  » meme  » créé par les utilisateurs et devenu viral sans aucune aide. L’entreprise de Mark Zuckerberg rappelle par ailleurs qu’il est possible d’activer ou de désactiver la reconnaissance faciale à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend