Data center : Facebook et Google achètent des terrains au Danemark

Google et Facebook acquièrent deux terrains au Danemark en vue de faire progresser leurs data centers. 

Google et Facebook enchaînent les acquisitions au Danemark

120 000 m2 ou 1 ,29 million de pieds carrés. Telle est la surface du terrain qui appartient désormais à Google. Celui-ci se situe à Taulv qui, rappelons-le, s’inscrit dans la municipalité de Fredericia. Ce nouvel emplacement se situe près de son infrastructure numérique actuelle. Toujours au Danemark, le géant des médias sociaux Facebook a obtenu 212 hectares à Andrup. Il s’agit d’une petite ville qui s’inscrit dans la commune d’Esbjerg.

Notons qu’en juin 2017, Google a déjà acheté une surface de terre mesuré 73,2 hectares. Ces 708 million de pieds carrés à Fredericia ont été acquis au prix de 9,86 millions de dollars. A cet achat s’ajoute un autre terrain de 131 ares inscrit dans la municipalité d’Anbenraa. C’est une ville qui se trouve dans la région du Danemark-du-Sud.

En 2018, Google a annoncé vouloir construire un data center à Fredericia. La valeur du nouveau bâtiment est estimé à 4,5 milliards en monnaie locale soit près 690 millions de dollars. Ce projet a été mis en œuvre et le data center a commencé ses activités fin 2020. Celui-ci n’est pourtant pas encore identifié sur la carte d’infrastructure GCP. Il est donc seulement utile pour Google.

Cette semaine encore, la municipalité de Fredericia a donné son accord pour un terrain de 120.000 m 2. Cette nouvelle propriété Google sera utilisée pour étendre le data center existant dans le quartier des princesses à Taulos. L’approbation concerne également un droit d’achat de 375 000 m2 supplémentaire.

Des projets qui ne déplaisent pas aux autorités du Danemark

La maire Steen Wrist a annoncé que le choix de Google d’établir ses activités à Fredericia enchante la municipalité. Il ajoute aussi que l’acquisition d’autres surfaces de plus permettra à Google de développer d’autres activités liées à son service.

Henri Jonson, un responsable Google démontre son enthousiasme dans cette relation avec Fredericia ainsi que leur établissement dans cette ville. Selon lui, des extensions de service sont à prévoir dans le futur.

Du côté de Facebook, celui-ci a obtenu 212 hectares à Andrup à Esbjerg. L’achat a été concrétisée pour 277 millions de DKK soit 43 millions de dollars. Facebook peut désormais introduire ses premiers plans dans la construction de data center.

D’après le maire d’Esbjerg, Jesper Frost Rasmussen, l’installation du data center de Facebook à Andrus l’enchante.  Quant à celui de Google, celui-ci s’accorde avec les souhaits de la municipalité d’être un concentrateur de données. C’est aussi l’une des conditions de l’arrivée d’autres sociétés permettant leur fusion avec les entreprises locales.

Suite à une enquête sur la région, Facebook a décidé de poursuivre son projet sur Esbjerg qui, notons-le, fût annulé entre 2018 et 2019. Selon Lukas Lindell, les premières activités commenceront dans les prochains mois à venir. La construction d’un data center fera suite à une décision d’investissement.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest