prix Cloud

Flambée des prix du Cloud : retour en force du stockage local en 2024 ?

Actuellement, de nombreuses entreprises se demandent s’il vaut mieux stocker leurs données dans le cloud ou sur site. Cette préoccupation découle de l’augmentation des prix du cloud et de la reprise post-COVID-19.

En 2024, une révolution s’opère dans le monde de l’informatique. Face à la montée des prix du Cloud, les entreprises s’interrogent : est-il temps de revenir au stockage local ? Cette tendance, impulsée par l’augmentation des coûts et un besoin accru de contrôle, semble se confirmer.

Hausse des prix du cloud

Le prix du Cloud, en constante augmentation, pousse les entreprises à revoir leurs stratégies. Selon les indices de novembre, l’inflation du Cloud est réelle, avec une hausse de 3,6 % des coûts de traitement et d’hébergement des données. Or, cette inflation incite les entreprises à envisager le stockage sur site comme une alternative économique. Malgré la facilité d’accès du Cloud, son prix croissant devient un enjeu majeur.

Les avantages du stockage local face à l’augmentation des prix du Cloud

Le stockage local offre un contrôle accru sur les données. Les entreprises, soucieuses de la sécurité et de la localisation de leurs données, se tournent vers des solutions plus autonomes. Le manque de contrôle dans le Cloud, notamment sur les mesures de sécurité et l’emplacement des données, devient un inconvénient. Ainsi, le stockage sur site répond à un besoin croissant de gestion personnalisée et sécurisée des données.

Le contexte économique joue également un rôle. Nul doute que les difficultés rencontrées par les géants technologiques et les conséquences de la pandémie de COVID-19 ont un impact direct sur les choix de stockage des entreprises. Ces dernières recherchent des solutions plus stables et économiques, telles que le stockage local.

À savoir que les entreprises telles que RealGoodSoftware adoptent des stratégies hybrides. En fait, elles combinent le stockage sur site pour les données sensibles avec des solutions cloud pour les fonctions moins critiques. Cette approche offre un équilibre entre sécurité et flexibilité.

Rapatriement sélectif et avenir hybride

Face à ces changements, le rapatriement des données du cloud s’envisage au cas par cas. Marc Staimer, expert en stockage, souligne le coût élevé de ce transfert. Google, par exemple, a récemment introduit un programme pour atténuer les frais de sortie du cloud.

Cependant, la tendance n’est pas à un rapatriement massif. Les entreprises privilégient un modèle hybride, gardant certaines applications dans le cloud pour une sauvegarde sécurisée.

L’avenir du stockage de données semble s’orienter vers des solutions hybrides. Ces solutions combinent les avantages du stockage sur site et du cloud, offrant flexibilité, évolutivité et sécurité. Dans le secteur de la logistique, par exemple, Dvorkin prévoit que les données vitales et sensibles seront stockées sur site, tandis que les données moins critiques continueront d’être hébergées dans le cloud.

Cette approche hybride répond aux exigences spécifiques de différents secteurs. Comme le souligne Green de CPABC, elle tire parti des forces de chaque paradigme tout en atténuant leurs faiblesses. La montée des prix du Cloud a donc agi comme un catalyseur, incitant les entreprises à réévaluer leurs stratégies de stockage de données.

Anurag Agrawal, PDG de Techaisle, souligne que l’optimisation des coûts du cloud est devenue une priorité majeure pour les clients. Cette tendance reflète un changement dans la perception du cloud. Autrefois, il était vu comme une solution économique. Désormais, il est considéré comme une option potentiellement coûteuse.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *