Microsoft interdit Android à ses employés, mais pourquoi ?

a décidé d'interdire les smartphones Android à ses employés en Chine, favorisant ainsi les iPhones pour des raisons de sécurité.

La rivalité entre la Chine et les États-Unis prend un nouveau tournant avec la décision de Microsoft d'interdire les téléphones Android à ses employés. Officiellement, cette interdiction est justifiée par des raisons de sécurité, mais elle est aussi marquée par des raisons politiques.

Une décision stratégique en pleine guerre technologique

En Chine, où de nombreuses entreprises bannissent les iPhones au nom du patriotisme, Microsoft a pris une mesure radicale. L'entreprise a rendu obligatoires les terminaux pour ses employés. Cette décision survient malgré la montée en puissance des acteurs locaux comme Huawei. Pourtant, les ventes d'iPhone continuent de croître dans le pays.

Entre la Chine et les États-Unis, la guerre économique a souvent des répercussions technologiques. En 2019, l'ancien président américain Donald Trump a inscrit Huawei sur une liste noire commerciale, ce qui a considérablement freiné la croissance de l'entreprise chinoise. Privée de et de puces américaines, Huawei a rapidement décliné. Cet épisode a marqué un tournant dans les relations sino-américaines, la Chine se souvenant amèrement de cette sanction.

Depuis, les deux géants économiques multiplient les mesures de rétorsion. Les États-Unis menacent d'interdire TikTok, tandis que la Chine bloque certains logiciels américains et encourage un patriotisme technologique. L'objectif est de réduire la dépendance vis-à-vis des entreprises américaines en créant une bulle high-tech locale.

Microsoft interdit Android en Chine

Android interdit pour les employés Microsoft : la sécurité en tête de liste

Selon Bloomberg, Microsoft, un des rares membres du « GAFAM » encore présent en Chine (Windows y est autorisé), pourrait se joindre à cette guerre technologique dès cet automne. L'entreprise justifie sa décision pour des raisons de sécurité. Les smartphones Android chinois, comme ceux de Huawei, Oppo, Vivo, et Xiaomi, n'ont pas accès aux services Google. Cette restriction les empêche de s'intégrer pleinement dans l'écosystème logiciel américain. Microsoft préfère donc l'iPhone, un des rares appareils américains largement utilisés en Chine.

Il est difficile de ne pas voir une dimension politique dans cette décision. Le problème des services Google n'est pas nouveau. En théorie, Microsoft pourrait développer son propre magasin d'applications pour les smartphones chinois. Cependant, en choisissant Apple, une autre entreprise américaine, la décision de Microsoft semble aller au-delà de simples préoccupations de praticité.

Android banni pour les employés Microsoft

Un mouvement contraire aux tendances locales

Avant Microsoft, d'autres grands groupes en Chine ont pris des décisions similaires, mais généralement dans l'autre sens. En 2023, plusieurs entreprises financées par l'État, ainsi que des agences gouvernementales, ont interdit l'iPhone pour réduire la dépendance technologique vis-à-vis d'une marque américaine et pour promouvoir des acteurs locaux comme Huawei ou Xiaomi. Depuis, Huawei, qui développe ses propres puces, a vu ses ventes grimper.

Malgré les appels anti-Apple, les ventes d'iPhone en Chine n'ont pas chuté. La marque a même pratiqué des promotions rares pour séduire les consommateurs chinois. Le principal risque pour Apple serait une interdiction soudaine par le gouvernement chinois, un scénario pour l'instant écarté par le Parti communiste.

La décision, favorisant l'iPhone, s'inscrit dans un contexte de tensions technologiques et économiques entre les États-Unis et la Chine. En effet, Microsoft interdit Android pour ses employés afin de renforcer la sécurité et de répondre aux préoccupations politiques croissantes. Cette mesure a également des implications politiques et stratégiques. En adoptant l'iPhone, Microsoft se protège peut-être contre les restrictions chinoises tout en affirmant son alignement avec les intérêts américains.

Qu'en pensez-vous ? Cette décision est-elle purement sécuritaire ou cache-t-elle des motivations politiques ? Partagez vos réflexions dans les commentaires !

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *