huawei cloud tout savoir

Huawei Cloud : tout savoir sur le Cloud du géant chinois ennemi n°1 des Etats-Unis

Huawei Cloud est la plateforme Cloud du géant chinois des smartphones et des infrastructures télécom. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette plateforme et les différents services proposés.

Fondée en 1987 à Shenzhen, en Chine, Huawei règne en maître sur le marché mondial des infrastructures de télécommunications. La firme chinoise vend ses produits et services à 45 des 50 plus gros opérateurs télécom du monde, et a dépassé Ericsson en 2012 pour le devenir leader mondial.

En 2018, l’entreprise asiatique a aussi dépassé Apple pour devenir le deuxième constructeur mondial de smartphones derrière Samsung. Toutefois, depuis 2016, elle cherche aussi à conquérir le marché du Cloud Computing. Lors de la conférence Huawei Connect 2017, Huawei a annoncé sa volonté de compter parmi les 5 leaders mondiaux du Cloud.

Pourquoi Huawei s’est lancé dans le Cloud ?

huawei cloud définition

Face à l’essor du Cloud prédit par les analystes du monde entier, Huawei a décidé de profiter de son expérience et de sa position sur le marché des équipements de télécommunication. Elle veut saisir les opportunités offertes par cette technologie nouvelle.

Après avoir commencé par aider les opérateurs télécom à développer leurs propres Cloud publics et privés, c’est en 2016 que Huawei a annoncé sa stratégie  » All Cloud « . Elle vise à aider les entreprises de divers secteurs à développer des Clouds adaptés à leurs besoins.

En mars 2017, la firme a annoncé le lancement de son unité  » Cloud Business  » dirigée par Zheng Yelai. Une unité  » de soutien  » pour ses trois autres divisions : réseau, entreprise et grand public. En avril 2017, Huawei a investi 1 milliard de dollars dans le développement de son propre Cloud public.

Huawei Cloud : une stratégie basée sur un écosystème de partenaires

huawei cloud partenariats

Plutôt que d’entrer en compétition avec les autres fournisseurs de Cloud, Huawei a fait le choix stratégique de nouer avec eux des partenariats. La société leur fournit les technologies nécessaires au fonctionnement de leurs nuages. Cela comprend des technologies tels que les Plateformes en tant que Service (PaaS) et les Infrastructures en tant que Service (IaaS).

En effet, les infrastructures informatiques et les législations varient d’une région à l’autre. Il est donc impossible à l’heure actuelle de voir émerger un Cloud universel. Pour répondre à cette problématique, Huawei s’est associé à Deutsche Telekom, Orange, Telefonica et China Telecom. Ensemble, ils développent les Clouds publics China Telecom, Open Telecom, Flexible Engine et Telefonica Open Cloud.

La firme s’est aussi associée avec Microsoft pour que ses applications soient proposées sur le Huawei Cloud. Fin 2018, Huawei Cloud et son réseau de partenaires sont implémentés dans 22 régions et 37 zones de disponibilité. Cela comprend l’Asie du Sud-Est, l’Europe, l’Amérique Latine, l’Afrique et la Chine.

Huawei Cloud : quels sont les services Cloud proposés par Huawei ?

huawei cloud services

En octobre 2018, le Huawei Cloud regroupe plus de 140 services Cloud répartis en 18 catégories. Le géant chinois propose ainsi des produits de Cloud Computing, de stockage Cloud, de développement d’applications, d’internet des objets, de communication, de sécurité et de réseau. Il propose aussi des services de migration Cloud, de Cloud dédié, de bases de données et de traitement vidéo. Dans la catégorie Enterprise Intelligence, on retrouve aussi des services dédiés à l’intelligence artificielle, au Machine Learning et au Big Data.

Parmi ces services, environ 60 sont des solutions généralistes comme SAP, HPC, IoT, sécurité, DevOps et IPv6. Environ 80 sont des solutions spécifiquement conçues pour des industries. Elles s’adressent à la fabrication, le e-commerce, le jeu vidéo, la finance, l’IoT, ou les véhicules autonomes. La marketplace regroupe 1500 applications. Plus de 6000 partenaires et 90 000 développeurs utilisent le Huawei Cloud.

Début décembre 2018, Huawei Cloud a aussi lancé son service Blockchain Cloud Service à l’internationale. Ce service Cloud de type BaaS (Blockchain en tant que Service) permet aux développeurs et entreprises de créer et de déployer des applications Blockchain sur le nuage.

Pour les utilisateurs de ses smartphones, la firme propose aussi une solution de stockage Cloud dénommée  » Huawei Mobile Cloud « . Comme le Cloud de Samsung ou celui d’Apple, celle-ci permet aux usagers de stocker leurs différents contenus multimédia sur le nuage pour préserver la mémoire internes de leurs smartphones.

Huawei Ascend 910 : une puce dédiée au Cloud Computing pour les serveurs

ascend 910

En octobre 2018, Huawei a annoncé qu’il allait vendre des serveurs équipés de sa propre puce Ascend 910 conçue pour le Cloud Computing. Jusqu’alors, les serveurs qu’il vendait aux entreprises telecom et à ses clients Cloud étaient principalement équipés de puces Intel.

Selon la firme, la puce Ascend 910 est deux fois plus puissante que la Nvidia V100. Elle sera disponible à partir du second semestre 2019, uniquement pour ses clients. Huawei va donc fournir à la fois les services Cloud et le hardware nécessaire à leur fonctionnement.

Cybersécurité : le géant chinois peut-il rencontrer un succès international ?

Malgré son succès international sur le marché des télécom et sur celui du smartphone, Huawei fait depuis peu face à des difficultés liées à la cybersécurité. Plusieurs pays dont les Etats-Unis, le Japon et l’Allemagne soupçonnent le géant chinois de laisser des portes dérobées dans ses équipements pour permettre l’espionnage du gouvernement chinois. Rappelons en effet que le fondateur de l’entreprise travaillait jadis pour l’Armée Populaire de Libération chinoise.

Ainsi, le gouvernement des Etats-Unis souhaite bannir Huawei du territoire, au même titre que l’Allemagne. De même, le Japon annonce son intention de remplacer ses équipements Huawei par du matériel fourni par Ericsson ou Nokia. Même si Huawei insiste sur le fait qu’elle n’a aucune intention de vendre les données des utilisateurs de son Cloud, ces soupçons d’affiliation aux services de renseignement chinois risquent fortement de freiner son expansion internationale

Lancement d’un laboratoire d’innovation à Singapour

Après le lancement d’une région Cloud à Singapour, Huawei Cloud veut se développer sur le marché asiatique. Ainsi, il déploie un laboratoire d’innovations autour des technologies du nuage informatique et de l’intelligence artificielle. L’objectif, attirer des entreprises partenaires et de proposer de multiples solutions.

De même, les universités pourront avoir accès à un ensemble d’outils. Ils serviront à développer des robots, des intelligences artificielles, des algorithmes, etc. L’entreprise a également des partenariats avec l’opérateur thaïlandais CAT, la plateforme d’analytics marketing Mobivista, le spécialiste de l’IA ADVANCE AI et Veritas, un gestionnaire de données critiques.

Banni d’Europe et des Etats-Unis, Huawei se focalise sur le Cloud

Avec la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, Huawei se retrouve dans un maelstrom médiatique. Le gouvernement Trump a déclaré que le constructeur était Persona non Grata. Il ne peut plus vendre ses équipements réseaux et téléphones dans ce pays.

Beaucoup d’entreprises européennes ont suivi les recommandations américaines. Tout le monde veut éviter d’être en conflit avec la première puissance mondiale. De même, le fabricant ne peut plus bénéficier de services de la part d’entreprises américaines. Ce boycott provoquerait un manque à gagner de 30 milliards de dollars.

Les équipements 5G de Huawei ont été totalement bannis au Royaume-Uni, tandis que les règles mises en place par la France dissuadent les opérateurs de s’en remettre à ce Chinois. L’Espagnol Telefonica s’est également rétracté.

Face à cette sanction, Huawei a décidé fin 2020 de se focaliser sur le Cloud. C’était sa dernière branche autorisée à accéder aux Etats-Unis et notamment à accéder aux puces électroniques de fournisseurs américains.

Ce répit n’a été que de courte durée. Peu après l’annonce de cette focalisation sur le Cloud, le Secrétaire d’Etat américain pour la Croissance Economique, l’énergie et l’environnement, Keith Krach, s’est entretenu avec le CEO de Deutsche Telekom et le directeur de l’opérateur espagnol MasMovil. Il leur a demandé de bannir les fournisseurs de Cloud chinois par souci de protection des données.

Déjà en juillet 2020, le CEO d’Orange, Stephane Richard, déclarait aux analystes ne plus avoir l’intention d’exploiter l’infrastructure Cloud de Huawei en Europe. Jusqu’à présent, le Cloud d’Orange bâti par Huawei était utilisé par l’Agence Spatiale européenne et le fabricant automobile PSA Group. A présent, Orange compte se tourner vers Google. De manière générale, Huawei perd des parts de marché en Europe et ses infrastructures semblent bannies d’Occident…

HDC Cloud 2021 : Huawei lance 6 nouveaux produits Cloud pour défier AWS et Alibaba

En avril 2021, Huawei a lancé six nouveaux produits et services Cloud afin d’attirer davantage de développeurs et d’étendre son écosystème. La firme chinoise semble décidée à rattraper les géants comme le leader mondial Amazon Web Services ou son compatriote Alibaba.

Ces six produits ont été lancés dans le cadre de la Huawei Developer Conference 2021 à Shenzhen. Il s’agit du cluster de conteneurs Huawei Cloud CCE Turbo, de l’assistant de programmation intelligent CloudIDE, de la base de données GaussDB, du service TICS (Trusted Intelligent Computing Service), du Pangu Model, et d’un logiciel d’infrastructure.

L’objectif de Huawei ?  » Délivrer un nouveau niveau d’efficacité et de qualité pour aider les développeurs à repousser les frontières « .

Toujours lors de cet événement HDC Cloud 2021, Huawei a annoncé un investissement de 220 millions de dollars dans son programme Huawei Developer. Le but de ce programme est de continuer à étendre l’écosystème autour de Huawei Cloud, Kunpeng et Ascend.

Selon Richard Yu Chengdong, directeur exécutif de Huawei et CEO de la division Cloud,  » 100% des entreprises utiliseront le Cloud d’ici 2025. Cette technologie est le futur de l’industrie informatique et le fondement de la transformation digitale des entreprises. Les développeurs sont l’âme de l’industrie « . La firme souhaite donc continuer à partager ses innovations technologiques avec les développeurs et avec ses partenaires pour accélérer la transformation des entreprises.

Selon Canalys, les revenus Cloud de Huawei ont augmenté de 168% en 2020 par rapport à 2019. Au quatrième trimestre 2020, Huawei Cloud est devenu le second fournisseur Cloud de Chine avec 17,4% de parts du marché, derrière Alibaba qui culmine à 40%. Juste derrière Huawei, on retrouve Tencent Cloud en troisième position à 15% de parts du marché…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest