Rapport annuel de Global Knowledge : les certifications professionnelles sont plus que jamais indispensables pour espérer une augmentation

Pour la 16ème année consécutive, Global Knowledge publie son étude sur l’évolution des salaires et des compétences de l’IT à travers le monde. C’est plus de 9 325 professionnels de l’informatique qui ont été interrogés. Ce rapport confirme le rôle et l’importance des certifications pour les salariés comme pour les entreprises qui les emploient.

C’est l’une des études les plus complètes sur le sujet. Chaque année, le rapport des salaires et compétences de l’IT 2021 de Skillsoft Global Knowledge détaille les évolutions du secteur de l’IT. Les compétences informatiques les plus demandées et les rémunérations des salariés du secteur sont analysées et ce, sur l’ensemble des continents. Cette année, un regard particulier est porté sur les certifications et les formations qui contribuent plus que jamais à dynamiser les carrières et les salaires. Quelles sont celles qui permettent aux salariés d’évoluer rapidement et aux entreprises de gagner en efficacité et en croissance ?

Les salaires de l’IT continuent de croître malgré le contexte de pandémie

Le rapport est évidemment fortement imprégné du contexte de pandémie mondiale qui a marqué l’année 2021. Pour autant, celui-ci ne semble pas avoir impacté la croissance des rémunérations de l’IT tant pour les salariés que pour les décideurs. 

L’ensemble des rémunérations ont augmenté en comparaison de l’année précédente mais c’est en Asie-Pacifique que le bond s’avère le plus important : +10,2% en un an, ce qui y situe le salaire de base à 69 560 dollars par an. Les États-Unis continuent de proposer les rémunérations les plus élevées avec un salaire de base annuel à 121 544 dollars, suit le Moyen-Orient (EMEA) à 71 603 dollars, et l’Amérique latine à 44 108 dollars. 

En France, la rémunération s’établit à 69 280 dollars par an, loin derrière l’Allemagne (95 982 dollars par an), la Belgique (92 543 dollars) ou encore le Royaume-Uni (88 847 dollars par an.)

Comment ces augmentations sont-elles justifiées ? Parmi les facteurs les plus cités par les répondants figurent en tête et sans surprise, “la performance dans leur emploi” (38%) mais on trouve également “une promotion au sein de l’entreprise” (17%) ainsi que “l’obtention d’une certification professionnelle” (9%).

Une tendance forte qu’avait déjà confirmée l’étude publiée par Pearson Vue “2021 Value of IT Certification Report”. 70% des répondants y déclaraient avoir atteint l’objectif qu’ils visaient en validant une certification, pour 28% d’entre eux, ils s’agissaient d’obtenir une augmentation de salaire et pour 36% d’évoluer vers un autre poste.

Les certifications au coeur de l’évolution des salariés et de leurs entreprises

C’est effectivement l’autre aspect majeur que dessine le rapport. Les formations et les certifications sont identifiées comme un enjeu clé pour l’ensemble du secteur puisque c’est 92% des répondants qui signalent détenir au moins une certification professionnelle. Un chiffre en augmentation de +7% en comparaison de l’année précédente. 

En effet, les bénéfices réels de ces certifications ne sont plus à démontrer tout d’abord pour les entreprises puisque près de 50% des répondants ayant validé une certification signalent avoir constaté une amélioration dans la qualité de leur travail.  L’étude Pearson Vue avait d’ailleurs estimé le ROI pour les entreprises à 10 000 dollars par employé certifié. 

Puis pour les salariés de l’IT, les certifications ne manquent pas d’atouts. Elles permettent une valorisation significative de leur parcours et de leur profil auprès des employeurs. Par exemple, les salariés possédant la certification ITIL Foundation (qui permet aux professionnels d’appréhender la gestion de service de bout en bout) gagnent environ 8 000 dollars de plus par an que ceux qui ne la possèdent pas.

Les certifications professionnelles permettent aux salariés d’actualiser et de maintenir leur niveau de compétence, en plus d’en attester. Elles indiquent de manière claire aux (futurs) employeurs, le niveau de motivation d’une personne et son désir de consacrer du temps et de l’énergie à s’améliorer professionnellement. Sur le marché de l’emploi, elles sont par ailleurs, un facteur différenciant qui permet de départager deux candidats à profil relativement équivalent.

Il est à noter que la plupart des professionnels qui bénéficient le plus de ces effets positifs disposent en réalité de multiples certifications.

Les certifications professionnelles Microsoft un atout considérable pour les professionnels de l’IT

Microsoft est l’un des acteurs qui figurent en bonne place dans ce rapport, et dans le classement des certifications les plus détenues par ses répondants. En dehors du secteur de la sécurité, Microsoft figure en première position devant ITIL, Google Cloud, Cisco ou AWS. Dans le domaine de la sécurité, Microsoft est en quatrième position, derrière ISACA, (ISC)2 ou CompTia mais une fois de plus, devant Cisco, AWS ou Google Cloud.

Et pour cause, le programme de certifications de Microsoft s’avère particulièrement complet. C’est plus de 40 certifications d’entreprise qui y sont proposées, lesquelles s’adressent à l’ensemble des professionnels du secteur de l’IT quel que soit le niveau d’expérience

Elles répondent aux besoins des salariés qui débutent et souhaitent évoluer rapidement, comme à ceux qui possèdent déjà un niveau d’expertise élevé et veulent en attester. Depuis l’analyse de données (Data Analytst Associate avec Power BI), jusqu’à la certification Azure (Microsoft Certified : Azure Solutions Architect Expert). Les sujets traités sont étendus et répondent aux problématiques actuelles du secteur de l’IT.

21% des employés ayant obtenu ces certifications ont obtenu une promotion ou un avancement, 23% ont trouvé un nouvel emploi dans une industrie connexe et 13% en changeant d’industrie. 

Se préparer et obtenir une certification professionnelle pour booster votre carrière et votre rémunération pourrait figurer au nombre de vos bonnes résolutions pour ce début d’année ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest