Accueil > Solutions Cloud > VMware Velero passe en version 1.0 à la Kubecon 2019
vmware velero

VMware Velero passe en version 1.0 à la Kubecon 2019

Dans le cadre de la Kubecon 2019, VMware annonce le passage en version 1.0 de Velero, un outil de backup et de restauration de clusters Kubernetes. Découvrez les nouveautés apportées par cette version.

Il y a trois mois, l’entreprise VMware lançait la version 0.11 de Velero : un outil open-source permettant le backup, la restauration et la migration de clusters Kubernetes. Dans le cadre de la Kubecon 2019, cet outil passe en version 1.0.

La mise à jour apporte de nombreuses améliorations en ce qui concerne l’installation, la prise en charge de Helm, le système de plugins et la stabilité. Tout d’abord, la nouvelle commande d’installation permet notamment de spécifier les informations sur le fournisseur de Cloud en une seule étape. De plus, une nouvelle option dry-run permet de vérifier à l’avance quels seront les changements apportés au cluster. La prise en charge de Helm va aussi permettre d’accélérer et de faciliter l’installation tout en la rendant davantage customisable.

VMware Velero 1.0 : stabilité accrue et révision du système de plugins

L’interface de plugins a quant à elle été refondue pour une meilleure extensibilité de Velero. Les développeurs pourront désormais proposer et maintenir de nouveaux plugins plus facilement. Le système de vérification des noms de plugins a aussi été amélioré pour éviter les collisions entre des plugins portant le même nom. De plus, les données sont désormais collectées en cas d’erreur pour faciliter la résolution de problèmes.

Parallèlement au lancement de Velero 1.0, VMware annonce aussi la mise à jour du plugin Portworx. Le plugin Restic, qui permet d’effectuer des backups et des restaurations au niveau du système fichier, passe quant à lui en version beta.

Pour une meilleure stabilité, des vérifications de sécurité supplémentaires ont été ajoutées pour s’assurer que Velero n’écrase pas de backup existant dans le Stockage d’Objet. Si un backup doit être remplacé avec le même nom, il devra d’abord être supprimé et recréé de nouveau.

Enfin, avec Velero 1.0, les backups et les restaurations qui ne sont complétés que partiellement ne seront plus marqués comme des échecs, mais comme des échecs partiels. Ceci permettra à l’administrateur de cluster de savoir qu’un problème a eu lieu même si l’action a pu être terminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend