Mining rig for cryptocurrency

La startup de Data Center virtuel VPS s’intéresse au crypto mining

La société va soutenir les mineurs de cryptomonnaie pour leur permettre d’atteindre une utilisation optimale.

Virtual Power Systems se lance dans le crypto mining

Virtual Power Systems est une entreprise de renom dans la distribution automatique d’énergie dynamique pour data centers. Il a récemment découvert un moyen d’agrandir son marché à travers des installations informatiques d’extraction de crypto devises.

En effet, ces infrastructures numériques sont exploitées de façon optimale dans le secteur des cryptos. Cela n’est pourtant pas le cas chez les data centers classiques. Pour VPS, aider les mineurs à combler l’écart restant constitue alors une occasion en or notamment pour sa stratégie commerciale. Nelson, le PDG de la startup a d’ailleurs déclaré que l’entreprise s’est engagée avec une société d’extraction de monnaie virtuelle.

Selon ce haut responsable, VPS compte procéder de deux façons. La première consiste à fournir un supplément de puissance dans un rack si cela est nécessaire. La deuxième manière d’aider concerne la correction des déséquilibres de phase. En théorie, ces agissements permettront d’optimiser la production de jetons crypto mais aussi de calculer avec un minimum d’interruptions. C’est ainsi que l’utilisation des infrastructures pourra passer de 95 % à 99 %.

Les divergences entre les univers de la crypto et des data centers

Pour chaque data center, la quantité d’énergie de chaque rack est fixe. En effet, les clients provisionnent une somme plus importante afin d’obtenir un plafond à l’avenir. Cette situation s’observe notamment dans les data centers en colocation. Par ailleurs, VPS est persuadé de l’efficacité de ses logiciels à débloquer cette capacité et ensuite répartir l’énergie plus efficacement. L’entreprise peut, en ce sens, alimenter un rack en puissance si celui-ci en a besoin.

En termes de crypto, le contexte est quelque peu différent. Les installations minières sont dépourvues de ces « objectifs de conception critiques et irréversibles » dont disposent les data centers traditionnels. Puis, celles-ci ne dégagent aucune puissance supplémentaire et n’élaborent aucune fondation redondante. Plutôt que de se concentrer sur la disponibilité, elles sont conçues pour assurer un maximum de retour sur investissement.

Cette marge infime est propice au déclenchement d’un circuit, surtout si un déséquilibre de phase survient entre temps. Dans ce cas, on déplorera l’absence de circuit de secours. Certes, on ne demande pas au matériel minier d’être opérationnel 24 heures sur 24. Toutefois, la réduction voire l’absence de ce temps mort peut être utilisée pour le calcul et la conception de la crypto-monnaie.

Les prix en crypto devises sont plus intéressants

Lors d’une interview pour The Data Center Podcat, Dean Nelson a une fois de plus, souligné cette opportunité de marché qu’il entrevoit dans l’univers de l’extraction de la cryptodevise. A ce titre, un mineur peut lancer un conteneur de 2 mégawatts et le faire marcher en deux jours pour un coût final de 200 000 dollars par mégawatt. A l’inverse, pour un data center classique fait de brique et de mortier, un mégawatt vaut 7 millions de dollars. Et encore, ce chiffre se trouve en bas de la fourchette de prix prévue à cet effet. On notera également que l’équipement qui sert à miner le bitcoin utilise une charge électrique totale de 10,65 GW en moyenne.

Sources & crédits Source : datacenterknowledge - Crédit :

Pin It on Pinterest