La Chine en guerre contre la cryptomonnaie, le Bitcoin s’effondre

Le gouvernement chinois mène actuellement des campagnes de répression active contre l’industrie de la cryptomonnaie, ce qui a conduit à la chute du cours du Bitcoin qui aurait perdu plus de 50% de sa valeur. 

Chine : la création de sa propre devise virtuelle derrière cette offensive ?

La Chine décide de mener la guerre contre Bitcoin et les cryptomonnaies, une décision qui tranche avec la situation actuelle quand on sait que 80% des échanges mondiaux sont enregistrés au pays. L’Empire du Milieu est aussi connu pour sa concentration de fermes de minage (le minage désigne l’opération de validation d’une transaction réalisée en cryptomonnaies à travers le cryptage des données et l’enregistrement des informations ad hoc dans la blockchain).

Les experts attribuent ce nombre élevé de ferme de minage au prix particulièrement attractif de l’électricité, permettant aux opérateurs de réduire le coût des équipements et des installations. Cela a fait de la Chine le premier producteur de cryptomonnaie. Pour le gouvernement chinois, cette guerre menée contre le mining est d’ordre écologique, mais pas seulement. L’État souhaiterait également contrôler le blanchiment d’argent via les monnaies virtuelles. Mais il y a encore une autre raison. C’est un secret de polichinelle, mais il semblerait que le Céleste Empire envisage de lancer sa propre devise de monnaie virtuelle

Après l’avertissement, l’offensive

La Chine a déjà interdit les échanges internes de cryptomonnaies depuis 2017. En 2019, le gouvernement a laissé entendre que le trading de Bitcoin et autres monnaies virtuelles ferait bientôt l’objet d’une régulation stricte.  Depuis le mois de mai 2021, le gouvernement est passé à l’offensive et traque les opérateurs. Cela a commencé par l’interdiction des paiements en Bitcoin dans la capitale. L’État a ensuite interdit le minage de cryptomommaie dans la province du Sichuan, la deuxième productrice de cryptomonnaies au pays. Cette décision a mené à la fermeture de 26 entreprises. 

Dans son offensive, le gouvernement aurait ordonné aux industries hydroélectriques de cesser d’alimenter les entreprises de mining en électricité. D’autres grandes entreprises de mining établies en Mongolie-Intérieure, à Xinjiang et à Yunnan ont également dû stopper leurs activités face à des mesures de répression similaires. En conséquence de quoi, la valeur du Bitcoin a littéralement chuté, passant de 60.000 à 32.000 dollars dans la semaine du 21 juin. La monnaie aurait perdu plus de 50% de sa valeur.