Accueil > Cloud computing > SaaS Définition : Qu’est-ce que c’est ? Quels avantages ?
saas une

SaaS Définition : Qu’est-ce que c’est ? Quels avantages ?

Le SaaS, ou Logiciel en tant que Service, est un modèle de distribution de logiciel à travers le Cloud. Les applications sont hébergées par le fournisseur de service. Découvrez les avantages et les inconvénients de ce modèle. 

Qu’est-ce que le SaaS ?

saas-cloud

Le Software as a Service (SaaS), ou Logiciel en tant que Service en Français, est un modèle de distribution de logiciel au sein duquel un fournisseur tiers héberge les applications et les rend disponibles pour ses clients par l’intermédiaire d’internet. C »est l’une des quatre catégories principales de Cloud Computing, au même titre que l’Infrastructure en tant que service (IaaS)la Plateforme en tant que Service (PaaS), et le Desktop en tant que Service (DaaS). Parmi les principaux fournisseurs, on retrouve Salesforce, Oracle, IBM, Intuit ou encore Microsoft.

Quels sont les avantages du SaaS ?

saas-4

Grâce au SaaS, les entreprises n’ont plus besoin d’installer et de lancer des applications sur leurs propres ordinateurs ou sur leurs Data Centers. Le coût d’acquisition de matériel est ainsi éliminé, au même titre que les coûts d’approvisionnement et de maintenance, de licence de logiciel, d’installation et de support. On compte également plusieurs autres avantages.

Au lieu d’investir dans un logiciel à installer, et dans un équipement permettant de le prendre en charge, les utilisateurs souscrivent à une offre SaaS. En général, l’offre se présente sous la forme d’un abonnement mensuel dont le tarif est proportionnel à l’utilisation. Grâce à cette flexibilité, les entreprises peuvent organiser leur budget avec plus de précision et de facilité. De plus, il est possible de résilier l’abonnement à tout moment pour couper court aux dépenses.

Un autre avantage est la haute scalabilité. En fonction de ses besoins, l’utilisateur peut accéder à plus ou moins de services et à des fonctionnalités à la demande. Le Logiciel en tant que Service est donc adapté aux besoins propres à chaque business.

De même, plutôt que de devoir acheter régulièrement de nouveaux logiciels, les utilisateurs peuvent compter sur le fournisseur SaaS pour effectuer des mises à jour automatiquement et gérer l’ajout de patchs correctifs. L’entreprise a donc moins besoin d’une équipe d’informaticiens internes.

Enfin, étant donné que les applications SaaS sont délivrées via internet, les utilisateurs peuvent y accéder depuis n’importe quel appareil connecté et n’importe quelle position géographique. L’accessibilité est l’un des grands points forts de ce modèle.

Par ailleurs, les applications SaaS peuvent être utilisées par des milliers, voire des millions d’utilisateurs finaux simultanément puisqu’elles sont stockées sur le Cloud.

Quels sont les inconvénients du SaaS ?

saas-7

Cependant, le SaaS présente également des inconvénients potentiels. Les entreprises doivent compter sur des vendeurs externes pour fournir des logiciels, maintenir ces logiciels, proposer une facturation détaillée et garantir un environnement sécurisé pour les données de l’entreprise. En cas d’interruption du service, de changements de l’offre, de faille de sécurité ou tout problème, les conséquences pour le client peuvent être dramatiques. Pour éviter de tels désagréments, il est nécessaire pour les entreprises d’analyser soigneusement les conditions du service proposé par le fournisseur.

Comment fonctionne le SaaS ?

saas-5

Le SaaS est étroitement lié aux modèles de livraison de service de logiciel ASP (application service provider) et informatique à la demande. Le modèle de gestion d’application hébergé est similaire à l’ASP. Dans les deux cas, le fournisseur héberge le logiciel du client et le délivre aux utilisateurs finaux via internet.

Avec le modèle de Logiciel à la Demande, le fournisseur offre aux clients un accès basé sur le réseau à une simple copie d’une application spécifiquement créée par le fournisseur pour la distribution SaaS. Le code source de l’application est le même pour tous les clients. Quand de nouvelles fonctionnalités sont déployées, tous les clients peuvent en profiter.

En fonction du niveau de service, les données du client peuvent être stockées localement, sur le Cloud, ou les deux à la fois. Les entreprises peuvent intégrer des applications à d’autres logiciels en utilisant des API. Par exemple, une entreprise peut développer ses propres outils logiciels et utiliser l’API du fournisseur de service pour intégrer ces outils à l’offre.

Quelles sont les applications du SaaS ?

On dénombre des applications SaaS pour les technologies fondamentales des entreprises, comme les emails, la gestion de ventes, la gestion de relations client (CRM), la gestion de finances, la gestion des ressources humaines, la facturation et la collaboration.

Pourquoi le SaaS est désormais accessible à tous ?

En 10 ans, le marché du SaaS a beaucoup évolué. Au commencement, personne n’était vraiment certain de la pertinence de ce modèle. Nul n’était sûr que les entreprises accepteraient de payer un abonnement pour accéder à un logiciel, et les banques avaient peur des risques.

Désormais, ce manque de certitudes a totalement disparu. De même, les prix ont baissé et la mise en place est beaucoup plus facile. Cependant, il est toujours nécessaire de proposer des logiciels de qualité à un prix raisonnable pour se démarquer sur le marché des SaaS.

Comment les SaaS changent le travail des équipes informatiques dans les entreprises ?

Selon les professionnels de l’informatique, les SaaS changent leur travail au sein de l’entreprise. On pourrait penser que l’externalisation des applications leur rend la tâche bien plus facile. Toutefois, même si les applications hébergées n’ont pas besoin d’autant d’attention, le travail d’intégration reste conséquent. De plus, les entreprises tendent à adopter davantage d’applications lorsqu’elles se tournent vers les SaaS, ce qui augmente la charge de travail d’intégration. En outre, si l’application hébergée sur le cloud rencontre un problème, c’est à l’informaticien de prendre le relais.

Face à l’essor des SaaS, les professionnels IT doivent songer à la façon dont leur métier s’en trouve transformé. Les logiciels on-premises sont de moins en moins adoptés, contrairement aux SaaS. Heureusement, alors que les bénéfices sont nombreux, l’impact sur les équipes informatiques est minime.

SaaS ou IaaS, quelle est la meilleure option ?

Les IaaS (infrastructures en tant que service) sont souvent le premier choix des entreprises qui souhaitent déplacer les données de leur data center vers le cloud. Dans la pratique toutefois, les SaaS peuvent se révéler plus avantageuses. Les logiciels en tant que service sont très utiles pour les applications qui n’offrent pas d’avantage compétitif, et ces solutions sont de plus en plus nombreuses sur le marché. En utilisant les SaaS pour certaines applications, l’entreprise peut économiser des ressources informatiques, et se débarrasser des contraintes de maintenance.

Bien entendu, le choix entre IaaS et SaaS dépend de l’activité principale de l’entreprise. Les SaaS sont utiles pour les firmes qui souhaitent déléguer des workloads à un vendeur, surtout si elles n’ont pas d’employés qualifiés en interne. De même, si une entreprise souhaite simplement utiliser une application sans y apporter de changement, elle peut se contenter de l’installer sur son infrastructure cloud. Si toutefois elle souhaite la mettre à jour ou la modifier, les SaaS peuvent être une solution plus adaptée pour éviter d’avoir à réécrire tout le code.

La migration d’applications vers le cloud, délaissée depuis quelque temps, revient en force pour les entreprises qui souhaitent externaliser des applications difficile à gérer et à maintenir comme SAP et Oracle. Les IaaS étaient initialement le choix le plus populaire, mais nécessitent la présence de professionnels capables de gérer les serveurs, de choisir les systèmes d’exploitation, de charger les applications, de gérer la sécurité et d’effectuer les mises à jour. Le SaaS est donc plus adapté pour certaines entreprises.

Plusieurs applications SaaS comme Salesforce, Gmail et Office 365 sont si couramment utilisées que les entreprises sont en confiance et n’ont plus de réelle raison de ne pas s’en remettre à elles. De même le marché SaaS est devenu si robuste que les vendeurs d’applications qui n’ont pas de stratégie SaaS peinent à décoller. Ainsi, même si le marché des IaaS semble destiné à une forte croissance, il serait faux de penser que le marché des SaaS est en passe d’être relégué au second plan.

Prévisions et tendances du marché des SaaS pour 2017

Selon Gartner, le marché du cloud public devrait progresser de 18% en 2017 pour atteindre une valeur totale de 246,8 milliards de dollars. De son côté, IDC prédit que les dépenses totales en services et infrastructures atteindrait 122,5 milliards de dollars d’ici la fin de l’année. Dans sept des huit principaux marchés géographiques, le taux de croissance annuel devrait dépasser les 20% dans les cinq années à venir.

Mis à part le cloud advertising, le plus large marché du cloud public devrait être celui des SaaS en 2017. Ce dernier dépasser les BPaaS (business process as a service à partir de cette année. D’ici 2020, le marché des SaaS devrait atteindre 75,7 milliards de dollars, contre 71,5 milliards de dollars pour les IaaS et 56,1 milliards de dollars pour les PaaS. Au total, le marché du cloud atteindre donc 383,3 milliards de dollars.

La croissance sera stimulée par les progrès de l’intelligence artificielle, des technologies analytiques et de l’Internet des Objets. De même, la croissance des PaaS alimentera celle des IaaS. L’Amérique du Nord reste le principal marché, et plus de la moitié des applications adoptées sur le continent seront des SaaS. La Chine devrait également connaître une forte croissance dans ce domaine, dans la continuité de la transition numérique qui s’opère sur place depuis 5 ans.

A lire également

gdpr europe règlement

GDPR : quelles sont les implications du règlement européen pour les entreprises ?

Le GDPR est un règlement européen récemment promulgué qui rentrera en application au cours de …

Send this to friend