Accueil > Business > Blockchain > La Blockchain et le Cloud seront les cibles des hackers en 2018
cloud blockchain hackers 2018

La Blockchain et le Cloud seront les cibles des hackers en 2018

La Blockchain et le Cloud seront les principales cibles des hackers et cybercriminels en 2018, selon le directeur de la division sécurité du groupe Kudelski. Les ransomwares continueront aussi à tourmenter les entreprises, tandis que de nouvelles formes de cyberattaques verront le jour.

Le directeur de la division sécurité du groupe Kudelski, Rich Fennessy, vient d’accorder un entretien au site suisse Le Temps. Selon ce spécialiste en cybersécurité, la blockchain et le Cloud seront les principales cibles des hackers en 2018.

La chaîne de blocs serait particulièrement vulnérable à cause de faiblesses dans la façon dont cette technologie est implémentée et utilisée. L’écosystème entourant la blockchain présenterait lui aussi des lacunes en termes de sécurité. C’est ce qui en fait une cible de choix pour les cybercriminels.

La Blockchain et le Cloud sont des proies faciles pour les hackers

blockchain cloud sécurité

En ce qui concerne le cloud, le principal problème est que les entreprises ne possèdent pas les outils nécessaires pour contrer les cyberattaques. La cybersécurité du Cloud est moins avancée que celle de l’informatique sur site, ce qui fait du nuage une proie facile pour les hackers.

Les attaques aux ransomwares (rançongiciels), en plein essor depuis 2016, devraient se stabiliser en 2018, mais resteront une importante menace. Ces attaques resteront très handicapantes pour les entreprises, qui n’auront d’autre choix que de payer la rançon pour récupérer leurs données.

En parallèle, Fennessy prédit l’apparition de nouvelles formes de cyberattaques. Certains malwares seront diffusés comme des ransomwares, mais utiliseront directement les ressources informatiques de l’entreprise prise pour cible afin de miner des cryptomonnaies comme le Bitcoin. Une manière de forcer l’entreprise à payer, qu’elle le veuille ou non. Les attaques reposant sur l’intelligence artificielle vont elles aussi se multiplier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend