Accueil > Analytics > Le gouvernement Macron veut protéger le Big Data français des investisseurs étrangers
gouvernement macron protéger big data français investisseurs étrangers

Le gouvernement Macron veut protéger le Big Data français des investisseurs étrangers

Le gouvernement Macron souhaite protéger les données des citoyens français et européens en régulant davantage les investissements étrangers dans le domaine de la protection de données. Selon Bruno le Maire, ministre de l’Économie, les investisseurs ne sont pas les bienvenus si leur but est de piller notre technologie. Ce secteur pourrait être ajouté au décret Montebourg, au même titre que l’intelligence artificielle.

La semaine dernière, dans le cadre de sa visite à Pékin, Emmanuel Macron appelait au déploiement d’une stratégie Big Data à l’échelle européenne pour concurrencer la Chine et les États-Unis. Selon lui, le Big Data est l’une des priorités de la France et de l’Europe pour 2018.

Une déclaration confirmée par le lancement de l’initiative EuroHPC par la Commission européenne, visant à acquérir quatre superordinateurs pour l’UE afin que le vieux continent se hisse enfin dans le top 10 des superordinateurs les plus puissants du monde. L’objectif de cette initiative est de permettre aux entreprises et scientifiques européens d’analyser leurs données sans avoir à faire appel à des pays extérieurs.

Le gouvernement Macron estime que les investissements étrangers doivent être bénéfiques à la France

Vendredi 12 janvier 2018, toujours dadns le cadre de cette visite à Pékin, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire s’est à son tour exprimé concernant le Big Data. Selon lui, le gouvernement français souhaite mettre en place une meilleure régulation des investissements étrangers dans les domaines de la protection des données et de l’intelligence artificielle.

Le ministre souhaite que les investissements soient restreints dans ces domaines. Comme il l’explique d’un ton ferme aux caméras de BFM TV, les investissements chinois sont bienvenus, mais pas s’ils ont pour but de piller la technologie française.

À ses yeux, si les investisseurs viennent en France ou en Europe uniquement dans le but d’accéder aux technologies de pointe sans que cela ne bénéficie à la France ou à un autre pays européen, ils ne sont pas les bienvenus. Le Ministre de l’Économie ajoute que l’Europe a « les moyens de se protéger ».

Le gouvernement Macron ne veut pas laisser les investisseurs étrangers marchander nos données

Selon lui, il est important de protéger les données personnelles des citoyens européens des investisseurs étrangers. On parle là des multiples données générées par les objets connectés, les smartphones ou la navigation internet, aussi bien par les entreprises que par les particuliers. Il n’est pas souhaitable de laisser les investisseurs marchander nos données, car cela reviendrait à les laisser espionner nos faits et gestes en toute quiétude.

De même, l’intelligence artificielle est un secteur extrêmement sensible, en plein essor, et Bruno Le Maire estime qu’il est plus judicieux d’intensifier les investissements européens effectués dans ce domaine que de laisser les investisseurs étrangers s’en emparer.

Le gouvernement Macron veut ajouter le Big Data et l’IA au décret Montebourg

Concrètement, les secteurs du Big Data et de l’intelligence artificielle seraient ajoutés au décret Montebourg, lequel régule déjà les investissements étrangers dans les domaines de l’énergie, de l’eau, du transport, des télécoms et de la santé publique.

L’ajout de ces deux domaines au décret ne bloquerait pas les investissements étrangers, mais impliquerait un processus d’approbation de la part du gouvernement. Les investissements seraient ainsi passés en revue au cas par cas pour s’assurer des intentions des investisseurs et de leurs conséquences potentielles pour l’économie française et/ou européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend