Accueil > Analytics > Data Analytics > Emmanuel Macron : le Big Data est une priorité pour la France et l’Europe en 2018
big data europe stratégie emmanuel macron

Emmanuel Macron : le Big Data est une priorité pour la France et l’Europe en 2018

Emmanuel Macron estime que le Big Data est une priorité pour la France et l’Europe en 2018. L’Union européenne doit mettre en place une stratégie à l’échelle du vieux continent pour espérer rivaliser avec la Chine et les Etats-Unis dans ce nouveau domaine.

En ce début janvier 2018, Emmanuel Macron est en voyage diplomatique à Pékin pendant trois jours. Dans le cadre de cette visite, le Président français s’est rendu sur un forum dédié à l’intelligence artificielle. Au cours de cette visite, monsieur Macron s’est exprimé sur les nouvelles technologies et notamment le Big Data.

Selon lui, pour espérer rivaliser avec la Chine et les Etats-Unis dans le domaine du Big Data et de l’intelligence artificielle, il est indispensable que l’Europe mette en place une stratégie à l’échelle du continent. Le chef d’Etat affirme qu’il s’agit de l’une des priorités de la France pour 2018.

Comme le souligne Emmanuel Macron, les Etats-Unis et la Chine sont deux grandes puissances qui adoptent chacune une stratégie différente pour le Big Data. Les Etats-Unis ont une philosophie libertaire, tandis que les entreprises chinoises doivent faire face à des contraintes politiques.

La Chine et les Etats-Unis sont en mesure de dominer le Big Data

chine usa big data

Rappelons en effet que le gouvernement chinois utilise d’ores et déjà le Big Data pour noter les citoyens et déterminer s’ils risquent de ne pas payer leurs dettes. De même, les données sont utilisées pour interdire aux personnes qui ne payent pas leurs dettes de voyager. Face à cet usage détourné du Big Data, beaucoup s’inquiètent de voir les données utilisées comme un nouvel outil pour violer la confidentialité des citoyens, dans un pays où la censure et la surveillance des communications personnelles sévissent déjà.

Malgré cette emprise du gouvernement, les entreprises chinoises jouissent d’une certaine liberté de développement dans leur usage du Big Data. La Chine investit massivement dans l’intelligence artificielle et le Big Data pour rattraper la Silicon Valley et dominer la prochaine vague d’innovation technologique.

La Chine et les Etats-Unis sont des marchés très vastes, ce qui offre aux entreprises la possibilité de collecter des masses de données et d’accélérer leur analyse et leur usage. De son côté, la France bénéficie d’une indéniable expertise dans le développement de nouvelles technologies et l’analyse scientifique. « La France n’est pas au Moyen-Âge », pour reprendre la formule employée par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron : une stratégie Big Data à l’échelle européenne est indispensable pour espérer rivaliser

stratégie europe big data

Cependant, sa population n’est pas suffisamment nombreuse pour rivaliser avec la Chine et les Etats-Unis. C’est la raison pour laquelle le Président de la République appelle au développement d’un marché européen du Big Data, unifié par des lois sur la protection de l’individu et une définition stricte des droits commerciaux légitimes.

À ses yeux, un marché intégré est indispensable pour avancer suffisamment et concurrencer les acteurs américains et chinois. « L’Europe doit définir son modèle ». Ce point de vue est également celui de Gilles Babinet selon qui l’Europe est en retard sur le Big Data.

Emmanuel Macron : si l’Europe n’est pas unifiée, c’est de sa faute

macron pékin

De même, Emmanuel Macron souhaite que l’Union européenne développe des régulations concrètes sur les investissements étrangers et les industries stratégiques. Au fil des dernières années, une vague d’investissement chinois traverse le vieux continent et il est compréhensible que les gouvernements européens se sentent menacés.

Toutefois, l’Europe doit avoir sa propre stratégie pouvoir négocier d’égal à égal en termes de puissance économique. « Si nous ne sommes pas unifiés, ce n’est pas la faute de la Chine mais la nôtre ». Parallèlement à ce discours sur le Big Data, Emmanuel Macron a également exprimé sa volonté de voir le développement d’une nouvelle « route de la soie » à deux sens à travers l’Eurasie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend