opensea tout savoir

OpenSea : tout savoir sur la principale marketplace NFT

OpenSea est la principale marketplace de NFT. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette plateforme : fonctionnement, histoire, avantages…

Au sein de l’univers des NFT, OpenSea occupe une place majeure. Cette marketplace décentralisée permet d’acheter et de vendre des Non-Fungible Tokens en toute simplicité.

En août 2021, OpenSea a enregistré 3,5 milliards de dollars de volume de trading de NFT. Avec un volume de 21 millions de dollars en 2020, la plateforme peut se vanter d’une hausse de 12 000% d’activité. Elle connaît un succès phénoménal.

Selon DappRadar, cette marketplace totalise 12,5 milliards de dollars de volume de trading sur l’ensemble de l’année 2021, ce qui représente 88% du volume total de trading NFT.

Des investisseurs comme Mark Cuban, Kevin Durant ou Ashton Kuchter ont permis à OpenSea d’atteindre une capitalisation dépassant le milliard de dollars. Elle jouit donc du prestigieux statut de licorne.

Les collectionneurs, artistes, investisseurs et traders NFT considèrent OpenSea comme une plateforme de référence. Toutefois, son interface peut sembler un peu compliquée pour les néophytes. À travers ce guide, découvrez tout ce que vous devez savoir OpenSea et les meilleures collections de NFT sur cette marketplace.

Qu’est-ce qu’un NFT ?

Avant de présenter OpenSea plus en détail, il convient de rappeler ce qu’est un NFT ou Non-Fungible Token. Pour rappel, les NFT sont des actifs numériques collectibles uniques et non fongibles.

Au contraire, le Bitcoin est un exemple de token fongible. Il s’agit d’une pièce numérique interchangeable, qui n’est pas unique. Chaque Bitcoin est égal à n’importe quel autre Bitcoin, au même titre qu’un billet d’un dollar équivaut à n’importe quel billet d’un dollar.

Un token non-fongible est donc un bien numérique unique. Les NFT ne sont pas interchangeables, car il s’agit d’objets différents.

N’importe quel type de fichier multimédia peut être  » tokenizé « , qu’il s’agisse d’art numérique ou de musique en passant par des objets de jeux vidéo ou même des éléments du monde réel comme une propriété immobilière.

L’émergence des NFT a déclenché une nouvelle ruée vers l’or, car ils permettent de prouver la propriété d’un objet numérique pour la première fois et permettent aux créateurs de commercer directement entre eux. Pour plus d’informations sur cette nouvelle forme de cryptomonnaie, consultez notre dossier complet.

Qu’est-ce que OpenSea ?

OpenSea se présente comme la première et plus large marketplace de NFT. On pourrait le comparer à l’équivalent des plateformes eBayn Etsy ou Amazon pour les objets numériques.

L’entreprise fut fondée en 2017 par Alex Atallah et Devin Finzer à New York City. Peu après, la firme a été incubée dans le Y Combinator et a reçu un soutien financier de 2,7 millions de dollars.

Toutefois, avant 2021, les NFT n’avaient pas encore convaincu le grand public hormis certains projets comme CryptoKitties. L’équipe était néanmoins persuadée que le phénomène allait prendre une ampleur mondiale, et que les biens numériques finiraient par prendre autant de valeur que les biens physiques.

L’essor du trading de cryptomonnaies a offert un aperçu du futur succès des NFT. À l’échelle mondiale, les gens ont commencé à échanger des monnaies numériques et à utiliser des tokens. Le concept de propriété numérique s’est démocratisé.

Sur les réseaux sociaux, les NFT ont commencé à être utilisés massivement comme photos de profil. Tous les indicateurs semblent au vert pour annoncer l’émergence du métavers : un univers virtuel au sein duquel les NFT occuperont une place majeure.

Toutefois, OpenSea n’est pas une simple plateforme de commerce. Elle simplifie le transfert, la vente, la recherche et même la création de NFT. Il s’agit d’une interface utilisateur complète, d’une passerelle entre la blockchain et le grand public.

Cette plateforme est un exchange de pair-à-pair, décentralisé, permettant aux utilisateurs d’effectuer des transactions entre eux de manière directe. Les artistes numériques et les créateurs de contenu peuvent l’utiliser pour frapper des NFT, créer des marketplaces personnalisées ou organiser des ventes aux enchères.

Comment fonctionne OpenSea ?

La marketplace OpenSea est décentralisée. Cela signifie qu’aucune partie centrale ne contrôle les transactions effectuées sur la plateforme. La sécurité et l’authenticité des transactions sont garanties par des Smart Contracts.

Les transactions sont atomiques, ce qui signifie qu’elles sont effectuées intégralement ou pas du tout. Il n’y a pas d’intermédiaire entre acheter et vendeur sur cette marketplace peer-to-peer.

Toutefois, OpenSea prend 2,5% de commission sur chaque transaction. Chez la concurrence, certains ne prennent aucune commission tandis que d’autres récupèrent jusqu’à 15%.

L’architecture d’OpenSea repose sur le Wyvern Protocol : un ensemble de Smart Contracts sur la blockchain Ethereum, conçu pour faciliter l’achat et le trading d’actifs numériques uniques. Outre l’Ethereum, OpenSea est aussi compatible avec Ethereum, Polygon et Klatyn. La blockchain Solana sera bientôt prise en charge.

Quelles sont les cryptomonnaies acceptées sur OpenSea ?

Il existe plusieurs milliers de cryptomonnaies différentes. Par conséquent, l’achat de NFT peut être confus pour les débutants.

La principale devise utilisée pour l’achat de NFT est l’ETH (Ethereum). Il s’agit aussi de la crypto prédominante sur OpenSea.

Toutefois, il convient de souligner qu’OpenSea utilise une version  » wrapped  » de l’ETH appelée WETH. Avant d’enchérir sur un NFT, assurez-vous de convertir des NFT en WETH.

Cette conversion peut être effectuée en toute simplicité depuis votre portefeuille OpenSea. Cliquez sur le menu déroulant, et choisissez le  » wrap  » du montant de votre choix. Vous pouvez ensuite commencer à enchérir.

À quoi sert OpenSea ? Quels sont ses avantages ?

Le principal cas d’usage d’OpenSea est le trading, la vente et l’achat de NFT en tout genre. Toutefois, cette plateforme offre de nombreuses fonctionnalités liées aux NFT.

Avec OpenSea, il est très facile de créer vos propres NFT sans expérience préalable. Il suffit de créer une collection NFT, puis de télécharger vos tokens dans l’un des multiples formats acceptés.

Vous pouvez ensuite facilement ajouter des informations sur votre projet, tels que des liens Twitter ou Telegram. Pour plus d’informations, consultez notre guide complet pour créer et vendre vos propres NFT.

Un point fort de OpenSea est la compatibilité avec les différents types de NFT les plus populaires, regroupés en catégorie pour simplifier l’exploration. Vous pouvez ainsi choisir entre des tokens liés à l’art, à la musique, aux mondes virtuels, aux collectibles ou encore aux cartes de trading.

Cette plateforme accapare aujourd’hui la plus large part de ventes NFT. Elle s’impose donc comme un lieu de rendez-vous incontournable pour les créateurs et les acheteurs de NFT. En outre, les développeurs peuvent rapidement créer des marketplaces personnalisées pour vendre des objets virtuels pour les jeux vidéo, des projets de financement participatif, des airdrops et bien plus encore.

Autre avantage : OpenSea prend en charge de multiples blockchains. Si l’Ethereum est la chaîne de blocs la plus utilisée dans le monde des NFT, elle présente des points faibles liés à sa faible extensibilité. Ceci rend les transactions de NFT très onéreuses.

Pour remédier à ce problème, OpenSea intègre aussi la chaîne Polygon permettant un transfert rapide et peu coûteux. Le créateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, a lui-même récemment invité les projets NFT à migrer leurs tokens vers Polygon. Un simple clic suffit pour effectuer l’opération, ce qui est particulièrement pratique pour les néophytes.

En outre, OpenSea permet de consulter des nombreuses statistiques et analyses de données sur le marché des NFT. N’importe qui peut consulter les données de la marketplace en toute simplicité, et trier les collections de tokens en fonction de leurs volumes de ventes ou de leur popularité actuelle.

Dernier point fort : les frais de transaction sont relativement bas sur OpenSea. L’infrastructure est gratuite, et la commission se limite à 2,5% sur chaque vente. En comparaison, eBay prend un minimum de 10% sur chaque vente.

Quels sont les inconvénients de OpenSea ?

L’un des inconvénients d’OpenSea est le montant élevé des frais de transaction de la blockchain Ethereum en période de congestion. En effet, OpenSea est la principale source de consommation des ressources du réseau Ethereum.

C’est la raison pour laquelle OpenSea a ajouté le support cross-chain de Polygon. De son côté, Ethereum cherche à remédier au problème avec Ethereum 2.0 : une nouvelle itération du protocole plus efficace en coût et en énergie, basée sur le proof-of-stake.

Un autre point faible d’OpenSea concerne les performances de la plateforme. Le site web et l’API fonctionnent souvent avec des performances atténuées. Par le passé, la plateforme a aussi subi une panne de son fournisseur de service, des problèmes de bases de données, des erreurs API et des temps de réponse décalés.

Pour résoudre ces soucis de performances, la firme a commencé à publier un rapport mensuel de fiabilité. Ce rapport met en lumière les problèmes rencontrés le mois précédent et les mesures prises pour y remédier.

À cause d’une mauvaise utilisation d’OpenSea, certains utilisateurs ont subi des pertes de NFT. En septembre 2021, le directeur de produit de la firme fut accusé d’échanger des NFT contre des informations privées.

Il utilisait des portefeuilles de cryptomonnaies secrets pour acheter des NFT avant qu’ils ne soient proposés sur la page d’accueil de la plateforme, et les revendait ensuite peu après leur publication. Suite à ce scandale, OpenSea a promis de renforcer son système de contrôle et accepté la démission du directeur de produit.

En janvier 2022, plus de 332 ETH ont été dérobés sur OpenSea. Cette somme représentait environ 800 000 dollars au moment de la cyberattaque. Les utilisateurs concernés ont été contactés directement et remboursés. Selon la firme, il s’agit d’un problème fondamental de toutes les marketplaces blokchain.

Quelles sont les autres marketplaces NFT ?

OpenSea est la marketplace NFT la plus populaire, mais il en existe d’autres. Voici les principales.

Binance NFT est apparue en juin 2021, et reste l’une des marketplaces NFT les plus utilisées. Elle est basée sur la Binance Smart Chain, et son grand point fort est l’absence de commission sur les transactions.

De son côté, Crypto.com fut lancée en mars 2021 sur la chaîne Crypto.com. Cette plateforme a collaboré avec des marques de renom comme Aston Martin et l’UFC. Aucune commission n’est prise sur les transactions.

Pour se démarquer, LooksRare se positionne comme une marketplace NFT  » community-first «  centrée sur sa communauté. Elle a fait ses débuts en janvier 2022, et affiche son ambition de détrôner OpenSea. Cette marketplace basée sur Ethereum a cumulé 1 milliard de dollars de ventes dès son la première semaine de son lancement. Elle se contente d’une commission de 2% sur les ventes de NFT.

Une autre marketplace NFT notable est la Nifty Gateway. Il s’agit de la première place de marché NFT centralisée et basée sur le dollar américain. Elle est détenue et gérée par Gemini, et fut lancée en 2018. Son taux de commission s’élève à 5%.

Une autre marketplace similaire à OpenSea et basée sur le réseau Ethereum est Rarible. Elle prend en charge plusieurs blockchains dont Flow et Tezos. Cette plateforme fut lancée début 2020 et totalise plus de 1,6 million d’utilisateurs. La commission est de 2,5%.

Lancée en juillet 2021, Solanart est la première marketplace NFT basée sur la blockchain Solana. Elle vise à promouvoir les artistes et les créateurs via sa marketplace. Le taux de commission est de 3%.

Enfin, SuperRare est l’une des marketplaces NFT basées sur Ethereum les plus anciennes puisqu’elle fut lancée en avril 2018. Cette plateforme est exclusivement dédiée à l’art numérique et prend 15% de commission.

Le futur d’OpenSea

En janvier 2022, OpenSea a levé 300 millions de dollars lors d’une levée de série C menée par Paradigm et Coatue. Cette somme a permis d’élever la capitalisation de l’entreprise à 13,3 milliards de dollars.

Pour l’heure, la firme assure qu’elle ne prévoit pas d’entrée en bourse. Toutefois, en 2021, elle a recruté un CFO (directeur financier) expérimenté. Auparavant, Brian Robert travaillait pour la plateforme Lyft et a notamment mené son introduction en bourse en levant 7 milliards de dollars de capital.

Au fil des années à venir, la concurrence va s’intensifier sur le marché des NFT et OpenSea devra faire face à une compétition acharnée. De nouvelles plateformes risquent de vampiriser des parts du volume de trading, mais sa large part du marché devrait lui permettre de conserver son statut de leader sur le long terme.

En 2021, OpenSea a connu une multiplication par 645 de son volume de trading qui a dépassé les 14 milliards de dollars. En d’autres termes, la plateforme a accaparé 56% du volume total de transaction.

Pour 2022, la banque d’investissement Jefferies prédit que le marché des NFT dépassera 35 milliards de dollars. D’ici 2025, ce marché pourrait dépasser 80 milliards de dollars. Or, OpenSea devrait rester la marketplace la plus utilisée dans cet avenir proche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest