cryptomonnaie comparatif

Cryptomonnaie : un comparatif complet pour choisir votre investissement

Il existe de nombreuses cryptomonnaies, avec leurs spécificités et leurs avantages. Découvrez notre comparatif complet pour choisir la meilleure crypto en fonction de vos besoins.

À moins de vivre sur une autre planète depuis 10 ans, vous avez forcément entendu parler du Bitcoin. Louées par certains, critiquées par d’autres, les cryptomonnaies ne laissent personne indifférent.

Alors, faut-il investir ? Et dans quelle crypto ? Pour vous aider à décider, voici un comparatif complet des actifs les plus populaires…

Qu’est-ce que la cryptomonnaie ?

En 2009, un dénommé ” Satoshi Nakamoto ” crée le Bitcoin. Le mystérieux personnage, dont on ignore toujours l’identité, venait de poser les fondations de la cryptomonnaie : une monnaie entièrement numérique, et décentralisée.

Au fil du temps, la cryptomonnaie est devenue à la fois une monnaie d’échange et une opportunité d’investissement. Il s’agit aussi d’un moyen de convertir une devise de façon totalement numérique et sans passer par les banques ou les institutions traditionnelles.

Face aux crises économiques traversées par de nombreux pays du monde, la crypto apparaît aussi comme une alternative aux monnaies traditionnelles. En Grèce, le Bitcoin a connu un succès retentissant auprès du peuple.

Les avantages de la cryptomonnaie

La cryptomonnaie offre plusieurs avantages par rapport aux devises traditionnelles, aux virements et même au système bancaire. En voici quelques-uns.

Tout d’abord, un grand nombre d’entre elles sont pensées pour offrir une confidentialité. L’identité de l’expéditeur et du destinataire est dissimulée. Auparavant, seules les espèces offraient un tel anonymat.

Un autre avantage majeur est la décentralisation. Les possesseurs de cryptomonnaie accèdent à leurs fonds par le biais d’un portefeuille virtuel. Il leur sert aussi à recevoir ou à envoyer des fonds.

Chaque portefeuille est lié à une adresse et à une clé secrète permettant d’y accéder. Il est aussi possible de stocker les fonds sur une plateforme de type exchange, mais cette pratique peut s’avérer risquée.

La cryptomonnaie repose sur une blockchain (chaîne de blocs) dont une copie est enregistrée sur chaque ” noeud ” du réseau. Un noeud est un ordinateur, sur laquelle le ledger de la chaîne est stocké localement et se synchronise avec les autres machines connectées.

Ainsi, contrairement au système bancaire, l’argent n’est pas stocké de façon centralisée. Les données sont copiées sur des noeuds dans le monde entier.

Les cryptomonnaies ont donc moins de chances d’être saisies, et ne risquent pas non plus d’être impactées par une panne matérielle ou un sinistre comme un incendie.

Un autre avantage est une certaine rareté pour plusieurs cryptomonnaies. Le Bitcoin est par exemple une ressource limitée. Il existe déjà 17 millions de BTC en circulation, mais leur nombre est limité à 21 millions. Cette limite est inscrite dans son code informatique.

Par conséquent, cette crypto profite d’un statut similaire à l’or, à l’argent ou aux autres métaux précieux rares et traditionnellement utilisés comme devise au cours de l’Histoire. Contrairement au Dollar ou à l’Euro, sa valeur ne diminuera jamais à cause d’une inflation.

Les ” Smart Contracts ” sont un autre point fort de certaines cryptomonnaies, à l’instar de l’Ethereum. Il s’agit de programmes existant sur la blockchain et pouvant être utilisés pour gérer les transactions, et pour bien d’autres cas d’usage dont certains n’ont pas encore été imaginés.

Enfin, les coûts de transferts de cryptomonnaie sont souvent inférieurs à ceux des devises classiques. Le Ripple est par exemple très rapide et peu coûteux à transférer, ce qui favorise fortement son adoption par les institutions financières.

Combien de cryptomonnaies existe-t-il ?

On dénombre plus de 6700 cryptomonnaies, selon CoinMarketCap.com. De nouvelles crypto ne cessent d’apparaître, et beaucoup lèvent des fonds grâce à des Initial Coin Offerings (ICO).

En avril 2021, la valeur totale des cryptomonnaies est estimée à plus de 2,2 milliards de dollars. À lui seul, le Bitcoin représente près de 1,2 billion de dollars.

Les cryptomonnaies sont-elles un bon investissement ?

Pour beaucoup d’experts, les cryptomonnaies ne représentent pas un véritable investissement. Bien que la valeur puisse augmenter, il s’agit davantage à leurs yeux de spéculation.

Pour cause, les cryptomonnaies ne génèrent pas de ” cash flow “. Le seul moyen de générer du bénéfice est qu’une personne paye pour cette monnaie, plus cher que vous n’avez payé.

Ainsi, la devise numérique illustre parfaitement la théorie d’investissement du ” greater fool “. On ne peut comparer l’achat de crypto avec un investissement dans une entreprise bien gérée, dont la valeur augmente au fil du temps avec le chiffre d’affaires.

Beaucoup d’experts recommandent aux investisseurs en herbe de rester éloigner de ces ressources. Par exemple, Warren Buffett compare la cryptomonnaie aux chèques papier. Selon lui, ” il s’agit d’une façon très efficace de transférer de l’argent de manière anonyme. Les chèques permettent aussi de transférer de l’argent, mais ils ne valent pas d’argent pour autant “.

Certains voient le Bitcoin comme la devise du futur. Toutefois, une devise requiert une stabilité pour que les marchands et les consommateurs puissent déterminer le juste prix d’un bien ou d’un service. Or, les cryptomonnaies n’ont jamais été stables.

Sachant que le Bitcoin ou autre crypto pourrait valoir plus cher dans le futur, les possesseurs sont moins enclins à les dépenser aujourd’hui. Par conséquent, il ne s’agit pas d’une ressource viable en tant que monnaie d’échange.

L’Union européenne veut rendre les cryptomonnaies traçables

L’un des principaux avantages des cryptomonnaies est leur caractère intraçable. C’est la raison d’en acheter pour un grand nombre de personnes, et donc l’une des sources de leur valeur.

Les portefeuilles de cryptomonnaie sont actuellement totalement anonymes, et sont uniquement liés à des mots de passe complexes. Aucune information personnelle ne peut être retrouvée.

Toutefois, l’Union européenne semble avoir décidé de rendre les cryptomonnaies moins anonymes. L’objectif est notamment d’empêcher le blanchissement d’argent et autres crimes financiers.

Le mardi 20 juillet 2021, l’UE a annoncé une série de législations. L’objectif serait de forcer les plateformes d’exchange à collecter des informations sur les utilisateurs de leurs plateformes.

Selon Mairead McGuinness, Commissaire aux services financiers, ” la cryptomonnaie est la nouvelle façon de blanchir de l’argent “. D’après une étude menée par Chainalysis, plus de 2 milliards de dollars de cryptomonnaie ont été blanchis en 2020. Sur ce total, 55% a transité via 270 comptes de blockchain.

Sur Twitter, McGuinness affirme que ” les portefeuilles crypto anonymes seront interdits, et que les transferts de cryptomonnaies seront traçables “. Ceci permettrait de rendre l’activité criminelle beaucoup plus difficile.

En 2020, déjà, le Financial Crimes Enforcement Network du US Treasury exigeait une traçabilité similaire aux Etats-Unis. Son but était de lutter contre les activités illicites basées sur la crypto, comme celles du Lazarus Group.

Aux yeux de la commission européenne, ” les transferts de monnaie virtuelle présentent les mêmes risques de financement du terrorisme et de blanchissement d’argent que les transferts d’espèces. Il semble donc logique d’utiliser le même instrument législatif pour résoudre les problèmes communs “.

Même sans l’adoption de ces législations en Europe et aux Etats-Unis, la cryptomonnaie est en réalité loin d’être aussi intraçable qu’on le croyait auparavant. En juin 2021, le FBI est parvenu à pister et à récupérer 75 bitcoin, dont la valeur s’élevait alors à 2,3 millions de dollars. Il s’agissait de la rançon payée en mai dernier par Colonial Pipeline suite à un ransomware.

Parallèlement à cette traçabilité annoncée, la cryptomonnaie est aussi confrontée à la législation chinoise. En juin 2021, la Chine a annoncé l’interdiction du forage de cryptomonnaies.

Ces différentes actualité ont eu un lourd impact sur la valeur des crypto. Le Bitcoin avait atteint une valeur record de 62 000 dollars en avril 2021, avant de chuter brutalement en mai dernier. Le prix est tombé à 30 000 dollars en juin 2021 suite à la décision de la Chine. Après une brève remontée, son cours est à nouveau retombé suite à l’annonce européenne.

Les autres cryptomonnaies ont aussi été affectées. Le Dogecoin est tombé à 17 cents contre 72 cents en mai 2021, et l’Ethereum qui était monté à 4000 dollars est revenu à 1776 dollars.

Comment acheter des cryptomonnaies ?

Certaines cryptomonnaies comme le Bitcoin peuvent être achetées en dollars ou en euros. En revanche, certaines nécessitent d’être achetée avec du Bitcoin ou une autre cryptomonnaie.

Dans tous les cas, l’achat de cryptomonnaie nécessite de posséder un ” portefeuille ” : une application en ligne permettant le stockage de ces devises numériques. Il est très facile de créer un compte sur une plateforme d’exchange, pour ensuite transférer de l’argent réel sur ce compte et acheter des crypto avec.

L’une des plateformes d’exchange les plus populaires est Coinbase, qui a d’ailleurs fait son entrée en bourse le 14 avril 2021. Certaines plateformes de trading permettent aussi d’investir dans la crypto, comme eToro, Tradestation, Sofi Active Investing ou Robinhood.

Quelles sont les meilleures cryptomonnaies ?

Il est très difficile, voire impossible de déterminer quelle est la ” meilleure “ cryptomonnaie. Différentes crypto sont utilisées par différentes personnes, pour différentes raisons.

Certains les utilisent comme monnaie d’échange, d’autres préfèrent les garder comme un actif d’investissement. Pour certains, il s’agit d’une alternative à l’achat d’or.

Les cryptomonnaies les plus populaires présentent d’évidents avantages. Le Bitcoin est largement accepté comme moyen de paiement, et de nombreuses plateformes logicielles simplifient les transactions. En outre, un large réseau de mineurs rend les transactions plus sécurisées.

De même, l’Ethereum a l’avantage de conférer de la valeur à l’ensemble des cryptomonnaies. Le ” stablecoin ” le plus populaire est le Tether, dont le point fort est une faible volatilité.

Le Litecoin est privilégié par les personnes souhaitant dépenser des crypto pour leurs achats du quotidien, notamment grâce à la vitesse des transactions et les faibles frais. Chaque cryptomonnaie présente ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients.

Pour savoir quelle est la meilleure crypto en fonction de vos besoins, il est essentiel de bien comprendre ces différences. Pour orienter votre choix, découvrez notre comparatif.

Bitcoin

Le Bitcoin est la cryptomonnaie la plus connue et la plus ancienne. Sa capitalisation dépasse le billion de dollars.

Créée par le mystérieux Satoshi Nakamoto en 2009, cette monnaie digitale repose sur la technologie de Blockchain. Pour faire simple, la Blockchain est un système de ” ledger ” (registre) décentralisé sur lequel tous les enregistrements de transactions sont enregistrés. C’est la principale différence avec les devises traditionnelles comme l’euro ou le dollar, contrôlées par des banques centrales.

En avril 2021, le BTC a atteint une valeur record de 63 000 dollars. Il s’agit donc de la cryptomonnaie la plus chère, et de loin.

De nombreux investisseurs considèrent le Bitcoin comme une ” valeur refuge “, à l’instar de l’or. Selon eux, il s’agit d’un bon investissement pour s’abriter de l’inflation.

Toutefois, sa valeur peut fortement varier. Il s’agit donc d’un investissement à risque. Les krachs sont fréquents et brutaux.

Au maximum, 21 millions de Bitcoin peuvent être créés. Ceci détermine en partie la valeur de cette crypto.

Pour créer du BTC, les ” mineurs ” utilisent leurs ordinateurs afin de résoudre des puzzles complexes et de créer de nouveaux ” blocs ” sur la chaîne. Ce processus leur permet de recevoir des Bitcoin, mais la récompense est divisée par deux tous les 210 000 blocs minés. Ce phénomène contribue à la volatilité de la valeur de cette monnaie virtuelle.

En outre, le processus de minage consomme énormément d’énergie. De nombreux experts s’inquiètent des conséquences catastrophiques du Bitcoin sur l’environnement…

Ethereum

L’Ethereum est une autre crypto-monnaie très connue. Il s’agit en fait d’un logiciel open-source basé sur la Blockchain. Ce logiciel a sa propre crypto-monnaie, appelée Ether.

C’est la seconde plus grande monnaie numérique derrière le Bitcoin, avec une capitalisation totale de 300 milliards de dollars. De nombreux investisseurs misent uniquement sur le Bitcoin et l’Ethereum.

À l’origine, le logiciel fut créé avec pour ambition d’étendre l’utilisation de la Blockchain par delà le Bitcoin, afin de l’utiliser pour de nombreuses applications. Ce n’est donc pas seulement une cryptomonnaie, mais quelque chose de plus vaste.

Contrairement au Bitcoin, l’Ethereum n’a pas de limite fixe. De nouveaux ” tokens ” sont continuellement créés. En revanche, le processus de création de ces tokens est semblable à celui du Bitcoin.

L’Ethereum fut lancé en 2015. Sa valeur la plus haute jusqu’à présent s’élève à 2500 dollars.

Binance Coin

Moins connu que le BTC et l’ETH, le Binance Coin est toutefois la troisième cryptomonnaie avec une capitalisation de presque 90 milliards de dollars. Elle présente toutefois des particularités.

Le Binance Exchange est la première plateforme de cryptomonnaie en termes de volume d’échange. C’est cette plateforme qui a créé sa propre monnaie, le BInance Coin ou BNB.

Le but initial était de payer les frais de la plateforme. Cette crypto est limitée à 200 millions de tokens, mais les tokens sont régulièrement détruits ou ” brûlés ” pour réduire le volume total et stabiliser la valeur.

Il s’agit donc d’une différence majeure avec les autres cryptomonnaies. Une autre différence est que le Binance Coin ne peut être échangé que contre d’autres cryptomonnaies et non contre une monnaie traditionnelle comme l’Euro ou le Dollar.

XRP

Le XRP est la monnaie numérique de la plateforme de paiement Ripple. Sur cette plateforme, n’importe quelle monnaie peut être échangée contre une autre, qu’elle soit digitale ou non.

Il est donc possible d’utiliser le XRP en guise de passerelle pour payer en Bitcoin sans avoir à posséder de Bitcoin, avec une autre cryptomonnaie comme l’Ethereum ou avec des euros.

Cette spécificité fait du XRP un moyen de paiement simple et rapide. Grâce à ses avantages, la plateforme Ripple a pu nouer des partenariats avec plusieurs banques dont la Bank of America, la Banco Santander ou PNC Financial Services.

Notons que le XRP ne repose pas sur Blockchain. Il s’appuie sur une structure de données appelée HashTree. C’est donc une différence majeure avec les autres cryptés. Il n’est pas possible de miner du XRP, et le nombre maximum de pièces est fixé à 100 milliards.

La plus haute valeur atteinte par le XRP jusqu’à présent est de 3,40 dollars par token. La capitalisation totale est d’environ 60 milliards de dollars.

En décembre 2020, la US Securities and Exchange Commission a porté plainte contre Ripple, son CEO et son président. La plateforme est accusée de vendre illégalement des sécurités non enregistrées pour un total de 1,3 milliard de dollars.

Le CEO de Ripple, Bradley Garlinghouse, a rejeté ces accusations et s’est défendu en affirmant qu’il s’agissait d’un assaut contre la cryptomonnaie en général. Quoi qu’il en soit, cette mésaventure démontre que les cryptos sont loin d’être stables d’un point de vue légal et qu’il existe un haut risque de volatilité dépendant de la législation.

Tether

Le Tether n’est autre que la cinquième cryptomonnaie. Sa capitalisation atteint 50 milliards de dollars.

Son prix est fixé sur celui du dollar américain, et c’est ce qui en fait une ” stablecoin “. Sa valeur reste relativement stable par rapport aux autres cryptomonnaies dont la volatilité est l’une des principales caractéristiques.

Lors de la création de cette crypto en 2014, la valeur d’un jeton Tether était de 1 dollar. Sa valeur la plus haute de tous les temps est de 1,32 dollar.

Dogecoin

Le Dogecoin est en quelque sorte la blague méta de la cryptomonnaie. Créée en 2013 comme une plaisanterie, basée sur un célèbre meme mettant en scène un chien, elle est pourtant devenue très sérieuse.

Sa capitalisation a déjà dépassé 40 milliards de dollars par le passé, et elle pourrait bien dépasser le Tether à la cinquième place de l’univers des cryptos.

La valeur du Dogecoin a notamment explosé en 2020, à mesure que celle du Bitcoin augmentait. Lorsqu’Elon Musk a publié un Tweet à son propos, sa popularité s’est envolée. En mai 2021, l’entrepreneur célèbre a même annoncé une mission spatiale SpaceX DOGE-1 vers la lune, financée par le DogeCoin.

La popularité du Doge est aussi liée aux utilisateurs de Reddit, dont l’influence ne cesse de s’accroître. Sa valeur a augmenté de plus de 7800% en moins d’un an.

En avril 2021, elle a même dépassé le XRP à la quatrième position du classement. Sa valeur la plus haute jamais atteinte est de 0,43$.

Il existe au total 129 milliards de Dogecoins en circulation. Il sera possible d’en miner de nouveaux chaque année. Ce système permet de maintenir la valeur de chaque pièce relativement bas, puisqu’il ne s’agit pas d’une ressource rare comme le Bitcoin.

Monero

Le Monero est la cryptomonnaie de ceux qui tiennent à protéger leur vie privée. Elle est conçue pour rendre les transactions totalement intraçables. Elle est donc idéale, lorsque la confidentialité est une priorité.

Contrairement au Bitcoin et à l’Ethereum, cette monnaie n’est pas basée sur une blockchain publique et transparente. Elle utilise la cryptographie pour masquer les adresses des expéditeurs et destinataires, et la valeur des transactions.

Trois technologies différentes sont utilisées par le Monero : les signatures, les transactions confidentielles et les adresses masquées. C’est ce qui distingue cette crypto.

L’architecture centrée sur la confidentialité est un vrai point fort. Toutefois, par conséquent, le Monero est souvent associé aux activités cybercriminelles et au Dark Web. De nombreux hackers et opérateurs de ransomwares exigent un paiement en Monero pour éviter que les autorités ne les retrouvent.

Litecoin

Le Litecoin permet de remédier à un problème des cryptomonnaies : la lenteur des transactions. Les transactions de Bitcoin, par exemple, sont extrêmement lentes à cause du niveau de trafic vers le réseau.

Le LTC est créé à partir d’une copie de la blockchain du Bitcoin, et spécialement pensée pour surmonter ce point faible. Ainsi, les transactions sont presque quatre fois plus rapides qu’avec le Bitcoin.

L’architecture du Litecoin est similaire à celle du Bitcoin, mais le Litecoin utilise un algorithme de hashing de minage totalement différent. Celui-ci permet un nombre de transactions sur le réseau bien plus important sur une même période. C’est ce qui rend le LTC beaucoup plus rapide.

Bitcoin Cash

Le Bitcoin Cash est une ” fork ” du projet Bitcoin originel. Il s’agit accessoirement de la plus grosse cryptomonnaie en termes de market cap. Tout comme le Litecoin, le Bitcoin Cash a été créé pour résoudre le problème de la lenteur des transactions Bitcoin.

Il a été développé à partir d’une version modifiée du code du Bitcoin, permettant de plus gros blocs et donc des transactions plus rapides et une meilleure élasticité. Bien que cette cryptomonnaie ne soit pas encore aussi populaire que le Bitcoin, elle est une alternative prometteuse fédérant beaucoup d’enthousiastes.

Cardano

Le Cardano ou ADA est une cryptomonnaie relativement récente. Elle a su tirer son épingle du jeu en adoptant très tôt la validation ” Proof of Stake “.

Cette méthode réduit le temps de transaction, la consommation d’énergie et l’impact environnemental. C’est une alternative aux méthodes de vérification de transaction de plateformes comme le Bitcoin, basées sur la compétition et la résolution de problèmes. En outre, Cardano fonctionne comme l’Ethereum pour permettre les contrats intelligents et les applications décentralisées propulsées par son coin ADA.

Le token ADA a toutefois eu une croissance relativement modeste, en comparaison avec les principales cryptomonnaies. Le prix du ADA était de 0,02$ en 2017, contre 1,50$ en juin 2021. C’est une augmentation de 7400%.

USD Coin (USDC)

L’USD Coin (USDC) est un stablecoin comme le Tether : il est basé sur le dollar américain. Son ratio est de 1 dollars pour 1 USDC.

Cette cryptomonnaie est propulsée par l’Ethereum. Il est possible de l’utiliser pour effectuer des transactions mondiales. Son market cap atteint 23 milliards de dollars.

Polkadot

Il existe un grand nombre de blockchains différentes. Le but de Polkadot est d’intégrer ces différentes chaînes en créant un réseau de cryptomonnaies. Ce réseau connecterait les diverses blockhains, pour le permettre de coopérer.

Une telle intégration pourrait changer la façon dont les cryptomonnaies sont gérées. Depuis le lancement de Polkadot en septembre 2020, son prix a augmenté de 615%. Il est passé d’une valeur initiale de 2,93$ à un prix de 20,95$ en juin 2021.

Uniswap

La cryptomonnaie Uniswap est basée sur l’Ethereum. Cette monnaie alimente un exchange de crypto décentralisé, utilisant un modèle de liquidité automatisé pour le trading.

Il n’y a pas de facilitateur central, comme une banque ou un courtier. Ce sont des ” smart contracts ” et des ressources utilisateurs en bassin qui alimentent le fonctionnement.

Cette plateforme est open source, et n’importe qui peut donc utiliser le code pour créer ses propres plateformes d’exchange. A son lancement en 2020, Uniswap avait un prix de 0,48. En juin 2021, son prix atteignait 24,60 dollars soit une hausse de 5025%.