Google Datacenter USA

Le boom des data centers s’effondre

Aux Etats-Unis, le boom de la construction de data centers risque s’effondre petit à petit. Après la réputée pandémie ravageuse, les causes ne sont pas inédites. Les mêmes pénuries d’approvisionnement, les hausses de prix et le manque de main-d’œuvre entraînent les constructeurs dans un jeu inquiétant.  

Un marché totalement instable

Darren Flood, du cabinet de conseil en construction Turton Bond, déclare que le besoin en data centers est aujourd’hui ultra-puissant. Cependant, « les variantes du COVID-19, les restrictions changeantes, les chaînes d’approvisionnement contraintes et la forte demande créent un marché imprévisible », poursuit-il. C’est la suite de l’explosion du marché de data centers dans sa période de boom.

L’année dernière, CNBC a rapporté que la croissance de ces infrastructures était notable avant cette instabilité du marché. Selon un rapport, ce dernier valait 206 milliards de dollars avec un taux de croissance annuel de 10,2 % en 2021. Les taux d’absorption ont également augmenté de 44,3 % en glissement annuel. Cela amène alors à une augmentation de plus de 70 %. Par ailleurs, les terrains de data centers étaient également la catégorie de fonds de placement immobilier la plus performante en 2020.

marché big data

Effondrement du boom de constructions de data centers: des raisons considérables

Le boom de construction de data centers s’effondre principalement à cause de l’inflation. Elle représente un taux de 8,3% pour le mois d’avril, d’après l’évaluation du Bureau américain des statistiques du travail (BLS). Flood est conscient que celle-ci continuerait sûrement d’augmenter, mais devrait quand même décroître de 4% d’ici à la fin de 2022.

Par la suite, cette inflation impacte négativement les coûts des matériaux. Ces derniers ont augmenté globalement de 25 % en 2021, selon Flood. D’ailleurs, il pense que cela ne s’adoucira avant le « T3 ». L’acier en particulier a connu une forte augmentation de 12 % au dernier trimestre. Ceci a conséquemment provoqué l’accroissement du prix du béton, du gypse, des équipements CVC. Les systèmes EIFS, les commandes d’éclairage, des appareillages de commutation et des commandes s’ajoutent à cette liste.

Outre cette inflation, le problème en chaîne d’approvisionnement persiste également. Conséquemment, de nombreux matériels de construction de data centers sont en retard de plusieurs mois. Le fil de cuivre n’arrivera qu’après 15 à 17 semaines et l’acier pas avant 31 à 33 semaines. Et même, ceux qui attendent l’aluminium devront patienter 36 à 38 semaines et l’équipement électrique jusqu’à un an.

Le boom de constructions de data centers est également confronté aux pénuries de main-d’œuvre. Flood cite le manque de travailleurs qualifiés, les taux élevés de retraite et une « progression nationale de la main-d’œuvre ». Cela se complique à cause des data centers construits au milieu de nulle part, offrant peu de main-d’œuvre.

Flood a alors déclaré que seuls les projets consacrés à l’achat de matériaux et d’équipement réussissent actuellement. « Les achats précoces, le stockage hors site des équipements clés dans un entrepôt et le blocage des prix avant les augmentations trimestrielles sont la recette actuelle pour un approvisionnement réussi dans le développement d’un centre de données », dit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest