maroc coupe du monde équipe data stats

Coupe du Monde : le secret du Maroc révélé par le Big Data

Dans le cadre de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, l’équipe du Maroc déjoue les probabilités et semble désormais capable de remporter le tournoi. À la veille du match de demi-finale qui l’opposera à la France, découvrez les données les plus impressionnantes de cette sélection…

C’est le petit Poucet qui fait trembler les géants. Au début de la Coupe du Monde 2022, le Maroc semblait condamné à l’échec. Tombée dans le même groupe que la Belgique et la Croatie, cette petite nation n’avait théoriquement aucune chance de passer les poules. Même l’intelligence artificielle ne l’a pas vu venir.

Et pourtant. Après un match nul contre la Croatie, une victoire 2-0 contre la Belgique et une dernière victoire 2-1 contre le Canada, l’équipe marocaine a terminé en tête de groupe et s’est propulsée en huitième de finale.

L’exploit aurait pu s’arrêter là, mais ce n’était qu’un début. Le 6 décembre, sous le regard ébahi du monde entier, le Maroc élimine l’Espagne en huitième de finale aux tirs de but sur une panenka d’Hakimi.

Quatre jours plus tard, c’est au tour du Portugal de Cristiano Ronaldo de s’incliner face aux Lions de l’Atlas. Une nouvelle fois, contre toute attente, l’outsider triomphe 1 à 0.

Initialement considérée comme une petite équipe vouée à faire figuration, le Maroc s’est hissé jusqu’en demi-finale face au champion du monde en titre en éliminant plusieurs des plus grands pays du football. C’est aussi devenu le premier pays d’Afrique à atteindre cette étape du tournoi. Le tout, sans encaisser un seul but…

À la veille du match, les Bleus ne sont pas sereins et beaucoup redoutent un match piège. Rien ne semble pouvoir arrêter cette sélection, et certains l’imaginent déjà remporter la Coupe du Monde.

Alors comment s’explique une telle ascension ? Par quel miracle le Maroc a-t-il réussi à déjouer toutes les probabilités ? Les hommes de Didier Deschamps risquent-ils vraiment de tomber face à cet adversaire hors-norme ?

Même si personne n’aurait pu prévoir cette qualification jusqu’en demi-finale avant la compétition, rien n’est dû au hasard. Au fil des matchs, l’équipe de Hoalid Regragui s’est illustrée par son esprit, son énergie et sa qualité de jeu.

Afin de percer à jour le secret de cette sélection marocaine, nous vous proposons un regard sur ses statistiques et données les plus impressionnantes pour comprendre qui sont les joueurs clés ayant permis ce succès…

Yassine Bounou : l’infranchissable muraille

Pour atteindre les dernières étapes de la Coupe du Monde, un gardien de but d’exception est indispensable. À l’heure où nous écrivons ces lignes, les quatre équipes encore en lice le prouvent avec leurs portiers respectifs : Hugo Lloris, Emiliano Martinez, Dominik Livakovic et Yassine Bounou.

Ce dernier a été nommé homme du match face au Portugal. Il n’a réalisé que trois arrêts, mais deux d’entre eux ont été décisifs à quelques instants de la fin. Ses dégagements étaient également efficaces et précis.

Né au Canada, le gardien du club de Séville jouait sa cinquantième sélection pour le Maroc ce 10 décembre 2022. Il est devenu le premier goal d’une équipe d’Afrique à enchaîner trois « clean sheets » en Coupe du Monde.

Lors de la huitième de finale, il s’est aussi illustré en arrêtant deux tirs au but espagnols à la fin du match. Pour atteindre la finale, la France devra parvenir à franchir cette muraille…

Achraf Hakimi : le némésis de Mbappé ?

hakimi défense

C’est probablement le joueur le plus connu de cette équipe du Maroc. Arrière-droit au Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi a joué un rôle essentiel pour sa sélection nationale.

Même s’il ne s’est pas vraiment illustré en attaque, il brille défensivement depuis le début du tournoi. Avec 35 duels gagnés sur 62 disputés, il surpasse tous les autres défenseurs encore en lice dans cette CdM. Il totalise aussi le plus grand nombre de tacles (19) et de tacles gagnés (13).

C’est en grande partie grâce à lui que le Maroc peut se targuer de cumuler quatre clean sheets. À titre indicatif, les deux dernières équipes ayant atteint cinq clean sheets ont soulevé le trophée : l’Espagne en 2010 et l’Italie en 2006…

Soulignons que Hakimi et Mbappé devraient jouer du même côté, et les deux co-équipiers du PSG devront donc s’affronter directement. Ironiquement, moins de deux mois séparent les dates de naissance de ces deux prodiges du ballon : Mbappé est né le 20 décembre 1998, et Hakimi le 4 novembre.

Si Achraf parvient à bloquer Kylian, considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs attaquants actuels, nul doute qu’il sera à son tour sous le feu des projecteurs. En revanche, leur amitié risque d’en prendre un coup…

Amrabat et Ounahi : la révélation du mondial

Avant le Qatar, Sofyan Amrabat avait déjà réalisé un excellent début de saison avec son club italien ACF Fiorentina. Moins connu avant le tournoi, Azzedine Ounahi a de fortes chances de voir sa cote exploser.

Âgé de 22 ans, le milieu de terrain d’Angers impressionne à la fois avec et sans le ballon. Tout au long de la compétition, il s’est illustré comme un joueur complet et polyvalent.

ounahi

Avec quatre ports de balle menant à une passe décisive, il dépasse tous les autres milieux de terrain du tournoi. En outre, il a réussi sept dribbles sur dix tentatives. Seuls cinq milieux ont gagné plus de duels que ce joueur dont le compteur atteint 26.

De son côté, Amrabat totalise huit tacles et se hisse en quatrième position parmi tous les milieux de terrain du tournoi. Il détient aussi le record de 41 récupérations de balle. Ensemble, les deux joueurs forment un milieu de terrain solide et combatif surpassant toutes les attentes…

défense amrabat

Boufal et Ziyech : les duellistes infatigables

Après un échec avec le précédent coach, Hakim Ziyech abordait cette Coupe du Monde avec la volonté de redorer son image. Avec 61 duels disputés, il compte parmi les meilleurs milieux de terrain de ce tournoi.

boufal

Sur le flanc opposé, Boufal a disputé 63 duels. Seuls deux autres attaquants dépassent ce total. De même, seuls six joueurs surpassent ses 22 tentatives de débordement. Avec un taux de succès de 54%, il est aussi le troisième meilleur joueur parmi ceux ayant dépassé 12 tentatives de débordement.

Youssef En-Nesyri : l’éteigneur de critiques

Co-équiper de Bounou à Séville, Youssef En-Nesyri a connu 18 mois difficiles. Après une première saison prometteuse, les blessures ont perturbé sa progression.

Toutefois, il totalise désormais deux buts dans cette Coupe du Monde dont un exploit aérien contre le Portugal. Même si ce but est dû à une erreur de Diego Costa, son envol est remarquable.

en nesyri

Ces deux buts au Qatar viennent s’ajouter à celui marqué contre l’Espagne en 2018, et lui permettent de devenir le meilleur buteur du Maroc en Coupe du Monde.

Après le match de mercredi, le Maroc devra encore jouer la petite finale ou la finale. Si En-Nesyri marque encore un but, il deviendra le quatrième joueur africain à marquer trois buts ou plus sur une seule Coupe du Monde. Auparavant, cette performance a été accomplie par Roger Milla avec quatre buts en 1990, Papa Bouba Diop avec trois buts en 2002, et Asamoah Gyan avec trois buts en 2010…

En conclusion, cette équipe du Maroc s’illustre aussi bien défensivement qu’offensivement sur le terrain. Ses victoires contre les colosses n’ont rien d’un hasard, et sont le fruit du travail et de la détermination. Même si l’Équipe de France risque fort de mettre un terme à cette belle aventure, les Lions de l’Atlas auront su marquer l’histoire de la Coupe du Monde

Pour plus d’informations sur le même sujet, découvrez comment regarder les matchs de la Coupe du Monde 2022 en streaming gratuit avec un VPN et consultez notre dossier sur le ballon de cette CdM qui va changer le football. Allez les Bleus !

https://www.youtube.com/watch?v=ABw1vnxdGSA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest