confinement google données

Google dévoile où le confinement est respecté via les données de géolocalisation

En se basant sur les données de géolocalisation des utilisateurs de l’application Google Maps pour smartphones, Google propose des rapports permettant de découvrir dans quelle mesure le confinement est respecté…

Dans de nombreux pays, les gouvernements ont décidé de faire face à la pandémie de COVID-19 par la mise en place de mesures stratégiques comme le confinement visant à ralentir la propagation du virus. Comme en France, plus de 3 milliards de personnes sont actuellement confinées chez elles.

Dans ce contexte, Google vient de publier un rapport intitulé  » COVID-19 Community Mobility Reports  » dévoilant dans quelle mesure le confinement est respecté. Ce document s’appuie sur les données de personnes ayant opté pour le stockage de leur historique de géolocalisation via leurs smartphones.

Ces données issues de l’application Google Maps sont agrégées et anonymisées. Elles mettent en lumière à quel point certains lieux sont fréquentés. Ceci peut permettre aux autorités de prendre des décisions dans la lutte contre le virus, mais aussi pour les citoyens d’identifier à quelle heure un commerce est le plus occupé.

Google propose de vérifier l’efficacité du confinement pour 131 pays

france google confinement

Les informations sur les patterns de déplacements sont réparties en six catégories : les établissements de commerce et de divertissement, les pharmacies et supermarchés, les parcs, les stations de transport en commun, les lieux de travail, et enfin les résidences.

Pour l’heure, les rapports couvrent 131 pays. Pour la plupart des pays, les utilisateurs peuvent effectuer des recherches pour trouver des données régionales. Après avoir choisi une région géographique, un PDF est généré à partir des données.

En France, le confinement étant obligatoire, on constate sans surprise que la fréquentation des commerces et espaces publics s’effondre littéralement. Les commerces, lieux de divertissement, parcs et stations de transports voient leur fréquentation diminuer de 70 à 90%. Il en va de même pour les lieux de travail, en baisse de 56%. En revanche, le temps passé à la maison augmente de 18%.

Google est loin d’être le seul à partager ses données dans le cadre de la crise du COVID-19. Facebook propose également ses données aux chercheurs. De même, depuis peu, le gouvernement américain puise dans les données des entreprises de publicité mobile pour vérifier si le confinement est respecté. En Europe, de nombreux opérateurs ont accepté de partager les données de géolocalisation de leurs abonnés avec les autorités dont Orange et SFR…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest