IA, Cloud… Le RN au pouvoir, bon ou mauvais pour le numérique ?

Le programme numérique du RN veut pallier les dépendances technologiques de la France. L'intelligence artificielle figure parmi ses priorités.

Si le Rassemblement national remporte les élections législatives anticipées, Jordan Bardella se présentera pour le poste de Premier ministre. Sa vision du numérique français pourrait inclure l'intelligence artificielle souveraine. Avec Bardella, le programme numérique du RN ambitionne de faire de la France la championne européenne dans le domaine.

Le premier parti d'opposition aborde une période décisive. Il n'a jamais été aussi proche du pouvoir après son triomphe aux élections européennes.

La dissolution de l'Assemblée nationale fut la réponse d'Emmanuel Macron face à ce succès majeur. Le président de la République renvoie donc les Français aux urnes.

Précisons que les législatives anticipées auront lieu le 30 juin et le 7 juillet prochains. Le parti présidé par Bardella joue, une nouvelle fois, le rôle de grand favori pour ces élections.

Le Rassemblement national possède de grandes chances de remporter la majorité absolue. Cela contraindrait alors Macron à nommer Bardella comme chef du gouvernement.

La potentielle arrivée de l'extrême droite — qualificatif n'étant plus pertinent, selon moi, pour parler du RN — à Matignon inquiète, notamment pour le numérique français. Il n'y a pourtant aucune raison de s'en faire au vu du programme du parti sur cette question.

L'intelligence artificielle comme cheval de bataille

Avec Bardella, le programme numérique du RN met l'accent sur l'intelligence artificielle. La feuille de route insiste sur l'importance de l'indépendance technologique.

Le jeune politicien critique beaucoup l'Europe pour son rôle passif dans la quatrième révolution industrielle. Il condamne l'excès de régulation de la part de la Commission européenne.

L'eurodéputé perçoit cette régulation excessive comme un frein majeur. Il parle même de régression par rapport aux politiques des États-Unis et de la Chine.

Ses propositions :

  • Augmenter le budget public de la recherche
  • Promouvoir des champions européens via la commande publique pour stimuler l'innovation technologique

Favoriser les champions européens du numérique

Le programme numérique du RN souhaite revoir les règles de concurrence. L'objectif est de favoriser l'émergence de « champions européens du numérique ».

Bardella propose également d'assouplir l'accès aux Projets importants d'intérêt européen commun (PIIEC). L'assouplissement vise à favoriser l'intelligence artificielle.

Malgré son approbation de la technologie, l'eurodéputé a conscience des risques de désinformation liés aux deepfakes. Il souhaite donc une régulation plus efficace des réseaux sociaux, ainsi qu'une législation pour protéger le débat démocratique.

D'autre part, le président du RN vise également à combler les dépendances stratégiques du pays pour la Défense. Son programme encourage l'Europe technologique à soutenir les forces armées nationales.

La souveraineté au cœur du programme numérique du RN

La feuille de route de Bardella pour le numérique prône la souveraineté et l'indépendance du face à l'hégémonie des géants américains de la tech. Rappelons que , et dominent outrageusement ce marché.

Le RN envisage même la création d'un « cloud souverain européen » pour le stockage des données stratégiques des services publics et des entreprises.

D'autre part, le premier parti d'opposition appelle à une forte régulation des GAFAM. Cette proposition s'étend également à leurs équivalents chinois.

Pour ce qui est du bannissement de TikTok en Europe, le Rassemblement national a revu sa position. En effet, le groupe n'est plus favorable à cette proposition.

En somme, le programme numérique du RN semble plutôt correct. N'oublions pas qu'avant sa carrière en politique, Bardella était passionné de jeux vidéo pendant son adolescence. Il avait même une chaîne YouTube consacrée au gaming.

Son jugement favorable pour la technologie vient sans doute de son passé de geek. Le politicien n'a aucune intention de nuire au numérique français. Ne pensez-vous pas ?

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *