Accueil > Analytics > My Data is Rich : vendez vos données personnelles grâce à cette startup française
my data is rich vente données personnelles

My Data is Rich : vendez vos données personnelles grâce à cette startup française

My Data is Rich est une startup française qui propose aux particuliers de revendre leurs données personnelles à des entreprises pour gagner un peu d’argent et arrondir les fins de mois. Un concept qui pourrait faire fureur, à l’heure où les entreprises sont prêtes à tout pour mettre la main sur vos données.

À l’ère du numérique, les données personnelles des consommateurs sont devenues des ressources extrêmement précieuses. De nombreuses entreprises 2.0 telles que Facebook ou Google collectent des informations sur leurs utilisateurs, pour ensuite permettre aux entreprises tierces de créer des publicités ciblées.

Le modèle économique de ces entreprises repose en grande partie sur ce processus, et c’est la raison pour laquelle leurs services sont proposés gratuitement. Comme dit l’adage : « si c’est gratuit, vous êtes le produit ». Mais alors, si nos données ont tant de valeur, pourquoi ne pas les vendre directement ?

C’est la question que pose My Data is Rich, une startup française qui propose aux particuliers de gagner de l’argent en vendant leurs données personnelles. Toutes sortes d’informations peuvent être monnayées : l’âge, le sexe, la catégorie socioprofessionnelle, le statut matrimonial ou encore le nombre d’enfants.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

My Data is Rich permet aux particuliers de monnayer leurs propres données

ventes données my data is rich

Les utilisateurs sont libres de fournir autant de données qu’ils le souhaitent, et les gains potentiels augmentent en fonction de la quantité. La somme touchée sera versée sous forme de bénéfices industriels et commerciaux.

La startup propose même un boîtier à brancher à l’allume-cigare d’une voiture afin de collecter des données sur le véhicule. Les informations telles que la position GPS, l’accélération ou la température sont en effet très intéressantes pour les publicitaires. Elles permettent notamment de savoir qui passe devant les panneaux et à quel moment de la journée. Il est ainsi possible d’améliorer la portée des affiches.

Bien évidemment, après le scandale Facebook / Cambridge Analytica, et à quelques jours de l’entrée en vigueur du RGPD dans l’UE, la question de la protection des données se pose. La startup rassure en précisant que les données seront anonymisées avant d’être vendues, et qu’elles seront hébergées en France pour plus de sécurité. Par ailleurs, le contrat qui lie l’entreprise aux contributeurs pourra être résilié à tout moment.

Cliquez ici pour un accompagnement sur le RGPD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend