oracle cloud

Oracle Cloud : Tout ce que vous devez savoir sur le service cloud d’Oracle

Oracle Cloud est un des services fournis par le géant de la Silicon Valley, Oracle Corporation. Plus connue par ses outils de gestion informatique, la firme est aussi présente dans le secteur du cloud computing. Avec ses diverses offres, Oracle Cloud semble attirer de plus en plus de monde, notamment les petites entreprises et les startups. Focus !

Oracle Cloud fait partie des services les plus vendus en matière de services cloud. Avec ses diverses offres IaaS, PaaS, SaaS et DaaS, celui-ci suscite l’attention du département informatique des entreprises. Mais qu’est-ce que l’Oracle Cloud d’abord, et qu’est-ce que tous ces jargons techniques signifient au juste ? C’est ce qu’on va découvrir dans ce dossier.

Oracle Cloud, historique et caractéristiques du service

Oracle, la firme a été créée en 1970 par Larry Ellison, Bob Miner et Ed Oates. Les débuts de l’entreprise à Silicon Valley avaient pour objectif de commercialiser des outils de gestion informatique. A l’heure actuelle, Oracle est l’une des grandes figures de la technologie. Sa valeur est estimée à 169 milliards d’euros en bourse. Elle se spécialise notamment dans les bases de données.

Au fil des années, elle a créé d’autres produits connexes. Ensuite, le service de cloud computing est devenu de plus en plus utilisé, aussi bien dans le domaine professionnel que personnel. Face à la demande accrue, Oracle a créé son propre service baptisé Oracle Cloud. Celui-ci fournit des serveurs, du stockage, des réseaux, des applications et bien d’autres services.

Oracle Cloud présente différents traits caractéristiques. Tout d’abord, le service permet aux développeurs d’éviter d’administrer les serveurs de données ou l’infrastructure ainsi que la sécurité sous-jacente. En plus, ceux-ci ont la liberté de développer des applications hautes performances sachant que c’est Oracle Cloud qui gère les bases de données et le stockage.

Côté sécurité, celle-ci est garantie par le chiffrement des données tant au repos qu’en mouvement, respectivement avec AES 256 et HTTPS. A part cela, il faut noter que le service offre un provisionnement de débit et de stockage varié selon le cas.

Les différents services disponibles

Oracle Cloud est décliné en 4 services distincts dont 3 types de services cloud : Iaas (Infrastructure as a Service), PaaS (Platform as a Service), SaaS (Software as a Service) et Daas (Data as a Service). Les services s’utilisent afin de créer, déployer, étendre des applications dans le cloud en prenant en charge divers outils.

L’infrastructure cloud d’Oracle ou IaaS

Le 20 octobre 2016, l’Iaas d’Oracle était mis à la disposition générale. Au début, il revêtait le nom d’Oracle Bare Metal Cloud Services , puis rebaptisé Oracle Cloud Infrastructure en 2018. Le service est surnommé « Generation 2 Cloud ».

Les offres IaaS servent à configurer les machines virtuelles, le stockage et les fonctionnalités de mise en réseau de façon plus rapide. Il permet à Oracle de gérer et d’héberger l’infrastructure dans son ensemble. En effet, il inclut bon nombre de services à savoir le calcul, la gestion de bases de données, la gouvernance, etc.

Ce service offre un grand avantage particulièrement pour les petites entreprises de e-commerce et les startups. En effet, il facilite le développement et le déploiement des applications liées aux activités de l’entreprise. Cette dernière n’étant plus tenue de configurer son infrastructure informatique. Ainsi, l’IaaS offre la possibilité de gérer l’entreprise via le cloud (ressources humaines et matérielles, chaîne d’approvisionnement, etc.).

La plateforme Paas

L’offre PaaS d’Oracle permet de développer et lancer plus rapidement une application ou un logiciel ; et ce, à moindre coût. Le PaaS accède à l’innovation, et ainsi, au développement de l’entreprise. Pour être plus explicite, la plateforme PaaS permet à l’équipe du département informatique de bénéficier d’un environnement prêt à l’emploi. Les bases étant les bases de données et les serveurs d’Oracle.

Avec cette offre, l’entreprise peut se focaliser davantage sur les activités productives sans se soucier de la majorité des services informatiques. Le PaaS comprend en général différentes fonctionnalités dont le système d’exploitation, le système de gestion de bases de données, l’accessibilité au réseau et le stockage et hébergement.

La plateforme PaaS d’Oracle offre de multiples avantages à l’instar de l’adoption d’infrastructure virtuelle, la facilité de construction des sites, applications et logiciels divers. En somme, le PaaS d’Oracle Cloud permet aux développeurs d’éviter tous les tracas de l’infrastructure technique.

Le SaaS ou logiciel en tant que service

Oracle offre également des applications SaaS qu’on appelle plus souvent Oracle Cloud Applications. Avec cette solution, on accède directement à une application par le biais du navigateur internet au lieu de télécharger le logiciel à exécuter.

Le SaaS profite aux entreprises en ce sens qu’il est facile à accéder et permet une gestion opérationnelle. Avec cette solution, les entreprises sont certaines de la baisse des coûts d’exploitation. Dans cette optique, on peut affirmer que le SaaS d’Oracle Cloud est plus avantageux pour les PME.

Les applications SaaS fonctionnent dans le cloud. De la sorte, Oracle s’occupe de la mise à jour sans qu’il n’y ait aucune répercussion sur les activités des entreprises clientes. D’ailleurs, Oracle a déjà fournis bon nombre d’applications SaaS qui sont aujourd’hui utilisées dans différents domaines : l’expérience client, la planification des ressources, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, etc.

Le Daas ou données en tant que service

Plus connu sous le nom d’Oracle Data Cloud, ce service est une plateforme d’agrégation et d’analyse des données des consommateurs en vue de mieux les comprendre. En effet, le DaaS constitue un avantage concurrentiel pour les sociétés qui l’utilisent en ce sens qu’il permet de connaître les habitudes des consommateurs.

Ce service assure particulièrement la mise à jour des données dans toutes les applications de l’entreprise. Ce qui permet de standardiser et, éventuellement de corriger ces données en temps réel. On peut le qualifier d’outil indispensable, facilitant le traitement des données d’entreprise et de contact. En outre, l’Oracle Data Cloud permet de mieux identifier les prospects et d’agir en conséquence.

Cet outil offre aussi un gain considérable sur le plan pécuniaire étant donné qu’il évite le recours à la solution VDI interne. Par ailleurs, le DaaS épargne aux entreprises les coûts liés aux serveurs physiques qui requièrent à la fois une installation et une maintenance régulière.

Quid de la tarification pour Oracle Cloud ?

Oracle Cloud offre des services avec une tarification un peu particulière. Il dispose de plusieurs plans tarifaires dont la tarification mondiale, le Pay as you go, le BYOL et les crédits universels. Oracle Cloud offre également un support appelé Oracle Rewards Support qui permet d’obtenir des réductions.

La tarification mondiale

Oracle Cloud permet aux entreprises de prévoir leurs coûts, calculant ainsi à l’avance le budget alloué au service. Cette prévision est possible grâce à la tarification mondiale où le prix reste le même quel que soit le lieu où ces entreprises déploient les applications. Cette tarification aide les entreprises à maîtriser leur dépense et ainsi d’adapter les moyens selon le besoin.

Les crédits universels

Les entreprises peuvent utiliser les services d’Oracle Cloud quelle que soit la région grâce aux crédits universels. Ils peuvent même utiliser les futurs services cloud. Le service débite simplement les crédits au fur et à mesure que les entreprises utilisent les services. Ainsi, les utilisateurs peuvent accroître leurs workloads selon leurs besoins et bénéficier des remises proportionnellement à leur volume d’achat.

Le BYOL (Buy Your Own Licence)

La licence BYOL permet par exemple d’utiliser les licences logicielles Oracle préexistantes en achetant de nouveaux abonnements sur Oracle Cloud.

Le pay as you go

Il s’agit d’une tarification journalière qui accède au provisionnement rapide des services tout en payant uniquement les services utilisés. Cette tarification est valable pour les services IaaS et PaaS. Elle donne naissance à une facturation en arriérés selon l’utilisation effective du service. L’évaluation des coûts s’effectue sur la plateforme d’évaluation.

Voici un exemple d’estimation pour une instance pendant 20j pour une utilisation de 8h/j de 5 UC virtuelles pour la configuration suivante :

  • B94176 : 27 €
  • B88514 : 44 €

Soit un total de 71 € pour l’utilisation des machines virtuelles

  • B88318 : 63 €

Soit 63 € pour l’utilisation d’OS Images

Ce qui donne un coût total de 134 € pour cette configuration.

Oracle Cloud face à la concurrence

Oracle, avec Oracle Cloud, se glisse parmi les services de cloud les plus utilisés, non seulement par son système de tarification mais également par la diversité de ses services. Toutefois, certains fournisseurs ont déjà pris de l’avance, c’est justement le cas d’Amazon Web Service ou AWS. En effet, ce leader du service de cloud se démarque par sa tarification, qui reste jusqu’ici compétitive. Microsoft et Google sont aussi des leaders du secteur d’après Gartner.

On peut alors affirmer que les 3 sont déjà loin par rapport à Oracle Cloud dans le secteur. Néanmoins, d’après le PDG Larry Ellison, le service est en phase d’amélioration tant sur les fonctionnalités que sur le tarif. D’ailleurs, Oracle Cloud est plus facile à déployer pour les PME et les startups. C’est un grand challenger qui se développe pour le moment en tant que marché de niche.

Côté couverture, Oracle Cloud couvre presque une trentaine de régions qui sont en général dans les continents américains et européens et aussi en Australie. En Asie, il est disponible en Inde, en Corée et au Japon, contrairement à Tencent qui domine la Chine et ses environs.

Ainsi, Oracle Cloud a encore du chemin à faire bien qu’il offre déjà un large éventail de services à ses clients. Arriver au même stade que Google ou AWS reste à savoir, cela dépend de la politique interne (percer en tant que niche ou élargir le périmètre d’action).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest