Top 10 des pays émergents sur le marché des data centers dans le monde

Les installations numériques fusent dans toutes les régions du monde. Après analyse, voici les 10 pays qui constituent d’importants marchés émergents de data centers.

La situation mondiale a fait naître de nombreuses inflations, dont la hausse du prix des composants et du secteur immobilier. L’inquiétude incessante sur la durabilité s’additionne à cela. La fluctuation du marché des data centers au sein de pays émergents s’explique alors. Selon Ralph Davidson, porte-parole responsable des industries régionales chez JLL, les industries de data centers ont dernièrement préféré migrer vers les pays émergents.

10 : Kenya (Nairobi)

L’Afrique du Sud ainsi que l’Egypte fluctuent en infrastructure numérique. Le reste de l’Afrique semble être laissé pour compte, cependant les choses évoluent. A Nairobi, la capitale du Kenya, les data centers prennent de plus en plus de place. Ce marché émergent s’appuie sur un climat et une énergie propice à la production locale ainsi qu’une population croissante adoptant positivement le cloud. Il y a 7 data centers au pays dont un en construction majeure par l’IXAfrica. Culminant à 42,5 MW, il sera un des plus grands campus hyperscale et de colocation dans la contrée. Les principaux opérateurs présents sont IXAfrica, Africa Data Centers et PAIX.

pcloud black friday 2022

9 : Espagne (Madrid)

Madrid constitue dernièrement un marché émergent pour les services hyperscale et cloud en Europe. Les investisseurs viennent de tous côtés pour y investir et aux dernières années, des acquisitions de haut niveau se sont faites. Equinix s’est appropriée Itconic en 2017 ; Asterion de son côté, a rassemblé en sa direction la plupart des data centers de Telefonica. Les grands noms de l’industrie numérique tels qu’AWS, Microsoft et Google pensent déjà à installer des régions cloud en Espagne. Aujourd’hui, on y compte 22 data centers. A l’initiative de Merlin Properties et Edged Energy, trois constructions sont en route à Madrid, Bilbao et Barcelone. Equinix, Digital Realty et Nabiax y sont les principaux opérateurs.

8 : Turquie (Istanbul)

Istanbul a toujours été considérée comme une ville carrefour entre l’Europe et l’Asie. Cette position intéresse particulièrement les industries de data centers à y investir aujourd’hui. Equinix l’a déjà déterminée comme étant un marché émergent pour le développement de l’infrastructure numérique. On y compte 24 data centers avec 15 % de taux de croissance de l’industrie turque. Equinix, Vodafone et Turkcell y opèrent principalement.

7 : Malaisie (Cyberjaya)

Implantée au cœur de l’Asie du Sud-Est, la Malaisie se prépare à un essor numérique en composantes et en infrastructures cloud. Au même niveau de maturité que ses pays voisins, Cyberjaya constitue l’emplacement central technologique de la Malaisie. C’est donc un marché émergent propice à l’expansion des data centers grâce à sa forte croissance. Un data center hyperscale de 50 MW y est en cours de construction par AIMS DC. 15 data centers sont présents dans cette région dont 70 % de la capacité totale indonésienne. NTT, Keppel Data Centers, Regal Orion y sont les principaux opérateurs.

6 : Vietnam (Hanoï)

Grâce à l’alphabétisation numérique et une importante adoption de l’électronique, le numérique au Vietnam foisonne. Les demandes locales de service cloud augmentent également. Les data centers dans le pays se localisent à Ho Chi Minh – Ville, Da Nang et Hanoï. Cette dernière est moins développée que les deux autres, mais les années qui viennent basculeront les statistiques. Hanoï étant considérée comme un possible marché émergent de data centers. Avec 11 data centers sur place, le marché local s’élève à 1,5 milliard d’euros. FPT Corporation, KDDI, Viettel constituent les principaux opérateurs.

5 : Brésil (Sao Paulo)

Avec une population croissante, mais en manque d’infrastructure numérique, Sao Paulo est un des plus grands marchés de data centers au Brésil. 13 sites y sont exploités par Digital Realty. En Amérique latine, le Brésil à lui-seul constitue le premier marché de data centers avec 17 entreprises opérant au moins 44 installations de colocation. A cela s’ajoute celles qui sont exploitées par les télécommunications. Environ 295 millions d’euros ont été mobilisés pour l’industrie des data centers depuis l’an dernier. Actuellement, AWS se prépare à s’installer à Sao Paulo. 27 data centers y existent, les principaux opérateurs sont Ascenty, Equinix et Scala.

4 : Russie (Moscou)

La Russie n’est jamais absente lorsqu’on parle de développement des data centers. Selon Guy Willner, PDG d’IXcellerate, au cours des cinq années futures, le marché russe prévoit de croître au double de l’Europe occidentale et des Etats-Unis. La plus grande fraction se retrouvera à Moscou, le marché émergent. Les opérateurs publics locaux Rostelecom et ses filiales détiennent la majorité des sites au pays. 33 data centers y existent et le plus important projet est mené par Rostelecom. Ce dernier, IXcellerate, et MTS y opèrent principalement.

3 : Indonésie (Jakarta)

Jakarta fait automatiquement office de marché émergent en infrastructure numérique grâce à ses liaisons aux data centers de Singapour. Les prévisions pour 2026 s’élèvent à 2,97 milliards d’euros. Les besoins en services et infrastructures numériques augmenteront au cours des années. Si actuellement, on y compte déjà 29 data centers. La principale source d’investissement est le cloud hyperscale. Princeton Digital, Keppel et SpaceDC y sont les opérateurs de base.

2 : Inde (Chennai)

L’importante population en Inde est aujourd’hui encore mal servie en infrastructure numérique. Cependant, à ce manque, les projets peuvent donc se développer librement. Chennai est sans aucun doute un marché émergent de data centers avec en prévision une capacité régionale de 174 MW vers 2023. 14 data centers s’y trouvent et les principaux opérateurs sont Tata Communications, STT Global Data Centers et NTT.

1 : Japon (Osaka)

Même si le Japon constitue l’un des plus grands marchés de data centers au monde, un agglutinement de ce développement se retrouve à Tokyo. 57 installations de data centers s’y trouvaient en 2021. Osaka n’en a que 14. Ceci devrait augmenter avec le temps avec un campus de 78 MW en cours de construction par ESR Cayman et Hong Kong Logistics. Y sont également présents AWS, Google et Microsoft.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest