Un ordinateur quantique 100 billions de fois plus rapide que le supercalculateur le plus avancé du monde

La Chine a affirmé avoir atteint la suprématie quantique dans la course à la technologie. Son ordinateur quantique serait 100 billions de fois plus rapide que le supercalculateur le plus avancé. Dans cette course à la puissance, les États-Unis et la Chine se font concurrence pour diriger le développement de l’informatique quantique.

Une percée dans l’informatique quantique

L’informatique quantique est une technologie naissante qui utilise le monde étrange de la physique quantique pour accélérer le traitement de l’information. Les ordinateurs normaux classiques stockent les données sous forme de bits qui peuvent être soit un 0 soit un 1. Les bits quantiques ou qubits, eux, peuvent être les deux à la fois.

Les scientifiques chinois affirment avoir construit un ordinateur quantique qui est 100 billions de fois plus rapide que le supercalculateur le plus avancé au monde : le japonais Fugaku. Le prototype de la machine révolutionnaire est capable d’effectuer un calcul qui prendrait des milliards d’années à un ordinateur traditionnel.

Cette percée signifie que le pays a atteint la suprématie quantique, une étape importante alors que la Chine et les États-Unis se font concurrence pour devenir les leaders de la technologie de l’informatique quantique. L’année dernière, le géant de la technologie Google a déjà affirmé sa supériorité sur les machines conventionnelles.

Les apports de cette technologie quantique

Cela permet à des groupes de qubits dans un ordinateur quantique de stocker plus de données en utilisant moins d’énergie qu’un ordinateur classique. De tels dispositifs pourraient un jour révolutionner des tâches qui prendraient des années informatiques normales. La recherche de nouveaux médicaments et l’optimisation de la planification de la ville et des transports par exemple pourraient bénéficier de ces avantages.

Alors que les grandes entreprises technologiques telles que Google, Microsoft, IBM et Intel se livrent une guerre technologique sur le terrain de l’informatique quantique, les scientifiques chinois ont revendiqué la suprématie quantique pour eux.

Les dernières recherches, menées par des experts de l’Université des sciences et technologies de Chine, Hefei, ont été publiées dans la revue Science et suggèrent qu’aucun ordinateur existant n’est capable d’exécuter une tâche aussi rapidement. Et il y a peu de chance que la technologie puisse être renversée, rapporte Bloomberg.

Les chercheurs chinois ont adopté une approche de l’informatique quantique différente de celle utilisée par Google. Raison pour laquelle la technologie chinoise serait 10 milliards de fois plus rapide que la technologie annoncée par le géant de Mountain View à la fin de l’année dernière.