PimEyes

PimEyes : un moteur de recherche de visages et d’images inversées

PimEyes est un moteur de recherche public pour la reconnaissance faciale. Il combine l'IA et la recherche d'images inversées pour aider les utilisateurs à trouver leurs photos en ligne.

PimEyes est en train de se faire une place parmi les outils de recherche les plus utilisés. Contrairement à ses concurrents, PimEyes se concentre sur les visages plutôt que les photos pour sa recherche d'images inversées. Cela le rend utile pour ceux qui cherchent des images perdues ou souhaitent préserver leur anonymat en ligne. Dans cet article, découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'outil.

Qu'est-ce que PimEyes ?

PimEyes utilise la reconnaissance faciale pour permettre une recherche d'images inversées. Il permet de retrouver des photos en ligne d'une personne spécifique en téléchargeant simplement une photo de cette personne. L'outil proposé est très efficace et précis. Tout le monde peut essayer le service gratuitement en téléchargeant une image de visage dans son moteur de recherche. En quelques secondes, le moteur de recherche renvoie des résultats sur Internet. Cependant, la recherche gratuite n'est qu'une introduction à l'outil, car un abonnement mensuel est requis pour une recherche plus approfondie.

Il est possible d'utiliser la technologie de reconnaissance des traits du visage pour diverses tâches. PimEyes permet aux utilisateurs de rechercher des images d'eux-mêmes en ligne. Ces fonctionnalités incluent la recherche de visages, la recherche de la source de l'image et l'exclusion des résultats publics. Toutefois, cet outil peut également être utilisé à des fins malveillantes, telles que le traçage de personnes. Il a une option pour empêcher l'indexation des photos par le service. Cependant, en raison de la complexité de l'IA utilisée, l'algorithme peut manquer et masquer certaines images. Si des photos sont toujours disponibles, un formulaire peut être soumis pour les supprimer des résultats de recherche.

Il est important de prendre en compte les implications potentielles de l'utilisation de la reconnaissance faciale et de la recherche d'images inversées. Des outils tels que PimEyes peuvent être utiles pour rechercher des photos perdues et préserver l'anonymat en ligne. Néanmoins, ils peuvent également être utilisés à des fins malveillantes. Il est donc essentiel de réfléchir à l'utilisation de ces outils et d'exercer une prudence en matière de vie privée en ligne.

Qu'est-ce que la reconnaissance faciale ?

La reconnaissance faciale identifie un visage humain à partir d'une image numérique ou d'une vidéo en le comparant à une base de données de personnes identifiées. Elle est utilisée pour authentifier les utilisateurs via des services de vérification d'identité. Cette technologie fonctionne en identifiant et en mesurant les traits du visage à partir d'une image donnée. Les systèmes de détection biométrique sont largement utilisés dans les aéroports, les banques et les centres de sécurité. Ils permettent d'identifier les personnes recherchées ou de restreindre l'accès à des zones réservées. Cependant, la reconnaissance faciale soulève des préoccupations concernant la protection de la vie privée et l'utilisation malveillante des données.

Comment utiliser PimEyes ?

PimEyes est un outil accessible à tous pour rechercher des images en ligne. Une fois la photo téléchargée et les conditions d'utilisation acceptées, les résultats sont généralement précis. Toutefois, le processus de recherche peut prendre un peu de temps car l'outil vérifie différents sites Web pour déterminer combien d'entre eux publient des photos de l'utilisateur.

L'objectif principal de PimEyes est de permettre à l'utilisateur de récupérer les droits d'image et de surveiller sa présence en ligne. Si l'utilisateur trouve sa photo et souhaite la supprimer, il peut configurer des alertes PimEyes pour être averti lorsqu'elle est téléchargée n'importe où sur Internet. Cet outil collabore avec un service professionnel pour nettoyer l'image de la source. Bien que cette technologie soit controversée en raison de son potentiel de harcèlement, il prend la question très au sérieux et interdit définitivement les abus de service.

Que propose PimEyes ?

Les données biométriques d'un visage sur une photo permettent à PimEyes de trouver des informations supplémentaires, moyennant rémunération. Bien que cela puisse sembler amusant, les risques associés à cette pratique sont évidents. Les prix de PimEyes commencent à 36 euros par mois pour 25 identifications par jour, et à 95 euros par mois pour bénéficier d'un groupe d'experts qui recherchera et supprimera vos photos sur le Net pendant quatre heures par mois. Les recherches ne couvrent pas les réseaux sociaux, mais le vivier d'images reste important et varié.

Plus qu'une recherche d'image inversée

PimEyes utilise un mécanisme de recherche d'image inversée pour permettre aux utilisateurs de retrouver un visage sur Internet. La recherche utilise une technologie de reconnaissance faciale, mais se limite au web ouvert. Cela exclut les réseaux sociaux et les plateformes vidéo. La requête se fait à partir d'une photo et la plateforme affiche une liste de photos indexées dans les résultats.

Au-delà de la recherche d'image inversée, la plateforme affiche également des photos où la personne apparaît dans un contexte différent, avec d'autres individus ou une coupe de cheveux différente. Cette amélioration est possible grâce à un moteur de recherche qui se concentre sur le visage uniquement, pas sur l'image entière. Les résultats affichent des photos similaires à celle téléchargée dans la barre de recherche et des images où la personne apparaît dans des contextes différents.

Un outil puissant accessible au grand public

PimEyes se distingue par son accessibilité publique. En revanche, Clearview AI est réservé aux forces de l'ordre. De plus, cet outil offre une puissance de recherche phénoménale accessible à tous, malgré son coût mensuel de 29,99 dollars. Les journalistes du New York Times ont déniché la plupart des images sur différents sites. Il s'agissait notamment d'articles de presse, de blogs et de sites de mariage. L'écrasante majorité des correspondances étaient justes, sauf pour les sites pornographiques.

La base de données et le service de désinscription

Le fonctionnement de PimEyes est simple : en cinq ans, elle est devenue la plateforme de reconnaissance faciale la plus efficace et accessible au public. L'entreprise défend l'idée d'un internet libre et accessible depuis sa création. Cependant, la technologie est controversée car elle soulève des questions sur l'éthique de rendre la reconnaissance faciale accessible au public. PimEyes a élaboré une manière unique de traiter les données. Elle ne possède pas une seule photo mais utilise un système d'index pour effectuer une recherche. Les « empreintes faciales » trouvées sur internet ne sont indexées qu'à des fins de recherche. Le processus n'est jamais lié à une personne en particulier mais à l'adresse URL. Ainsi, la base de données de PimEyes ne contient aucune information personnelle.

Pour réduire les risques d'abus de ses services, PimEyes a mis en place des règles internes et surveille les comptes avec des activités suspectes qui sont suspendues en cas de problème. Elle ne stocke que les données partielles des clients pour son service PROtect.

La société permet également aux utilisateurs de contrôler les résultats de recherche et de supprimer les informations les concernant de la base de données de l'entreprise. Cependant, chaque utilisateur doit utiliser l'outil avec responsabilité car PimEyes ne vérifie pas leur identité.

Le plus grand défi de PimEyes est la réapparition des matériaux supprimés de sa base de données sur une adresse URL différente. Pour surmonter ce défi, l'entreprise a commencé des procédures techniques essentielles pour améliorer ses listes de blocage et identifier les adresses URL en miroir. Cependant, elle estime que les clients doivent payer pour le service, pas pour leurs droits.

À quel point est-il dangereux ?

PimEyes menace l'anonymat en utilisant son moteur de recherche de visages. Cette base de données peut potentiellement concerner plus de 900 millions de visages de personnes dont les photos sont sur Internet. On peut considérer PimEyes comme un « moteur de recherche inversé » pour les visages. Il permet de retrouver pratiquement tous les types d'images gratuitement et rétroactivement. Pour cela, le système analyse des masses de visages en utilisant Internet et stocke les données biométriques avec les caractéristiques individuelles pour les utiliser ultérieurement.

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *