Contrôle facial : où sont sauvegardées les photos de votre visage ?

Contrôle facial : où sont sauvegardées les photos de votre visage ?

La vérification de l’âge et de l’identité est au cœur des préoccupations des plateformes de réseaux sociaux et des sites de rencontre. Pour certains (Facebook Dating, Tinder, Instagram…), le contrôle facial est donc apparu comme l’une des meilleures solutions face à ce problème. Certes, mais comment et où sont sauvegardées les photos des abonnés ?

Comprendre la différence entre contrôle facial et reconnaissance faciale

Le contrôle facial (ou vérification faciale) a lieu lorsqu’un utilisateur doit vérifier son identité ou s’authentifier. Cette vérification permet tout simplement de prouver que vous êtes effectivement la personne que vous prétendez être et non un imposteur. 

Pour les sites de rencontre et les plateformes de réseaux sociaux, ce contrôle leur permet d’être certains qu’un utilisateur est la bonne personne et une personne réelle. Cette vérification est nécessaire pour protéger l’ensemble des utilisateurs contre la fraude et les escroqueries diverses. 

Avec la vérification faciale, l’utilisateur sait que cela se passe. Il participe activement et en toute connaissance de cause au processus. Dans cette démarche, sa vie privée est protégée. La reconnaissance faciale est différente et se produit le plus souvent à l’insu de la personne scannée.

Lorsqu’une caméra de surveillance scanne le visage d’un passant et que le système fait correspondre ce visage avec une base de données de criminels, c’est de la reconnaissance faciale. Globalement, la reconnaissance faciale est utilisée dans le cadre d’une surveillance.

Le processus de contrôle facial

Le contrôle facial nécessite un système d’authentification biométrique faciale. Cette technologie utilise des algorithmes pour identifier un individu en analysant ses caractéristiques faciales uniques, comme la forme du visage et distance entre les yeux par exemple.

L’authentification faciale biométrique fonctionne en comparant une image faciale capturée en temps réel à une image de référence. Cette dernière est généralement une photographie prise lors du processus d’inscription. Il peut également s’agir de la photo d’un document officiel (carte d’identité, passeport, permis…).

Pour la vérification, l’utilisateur prend un selfie avec l’appareil photo de son téléphone ou de son ordinateur portable. Un contrôle d’activité est effectué pour s’assurer que l’utilisateur est physiquement présent. Un modèle biométrique est créé à partir du selfie. Ce modèle biométrique est comparé au modèle d’enregistrement.

Contrôle facial : les photos, où sont-elles sauvegardées ?

Les systèmes de contrôle facial utilisent des algorithmes pour stocker les données biométriques. Ces dernières peuvent être anonymisées et gardées privées pour réduire le risque d’accès non autorisé.

Généralement, les données de vérification faciale sont stockées dans une base de données de l’entreprise, de la plateforme ou de l’organisation qui requiert ce type d’authentification. Pour Facebook Dating par exemple, la plateforme dit utiliser Yoti pour vérifier l’âge de l’utilisateur sans compromettre la confidentialité.

L’idée est de vérifier l’âge et s’assurer que les membres soient majeurs. La plateforme utilise alors une authentification via un selfie vidéo. Dès lors que Facebook reçoit les résultats (confirmation de l’âge), l’image du selfie est supprimée

Pour les images de référence téléchargées par contre, Meta donne aux utilisateurs la possibilité de savoir combien de temps l’image est stockée, mais à aucun moment elle n’est visible sur le profil de l’utilisateur.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *