Yondr développera l'énergie verte pour ses Data Centers

Crise énergétique : les data centers, vrais coupables de la pénurie d’énergie

La crise de l’énergie sévit le monde. Les Data Centers, grands énergivores semblent être dans une mauvaise posture.

La raréfaction des ressources impose un réajustement de leur utilisation

La tension mondiale face à une certaine crise énergétique chamboule l’univers technologique. A Zeewolde (Pays-Bas), Meta a dû annuler la construction d’un data center prévue en juillet. Le fait est qu’en réalité, les autochtones s’étaient révoltés contre ce projet. Puis en parallèle, l’UE achevait ses injonctions de restriction des technologies énergivores.

L’objectif des autochtones de Zeewolde et ceux de l’UE convergent en un même point. Pour réprimer la crise énergétique, il faut ainsi changer d’attitude. Les infrastructures technologiques ne sont plus la bienvenue, et il faut dorénavant optimiser rationnellement l’utilisation de l’énergie.

pcloud black friday 2022

La commission européenne mettra en place un programme pour insister sur l’étude d’impact environnemental des data centers. Il serait, en ce sens, tout à fait possible que ces infrastructures produisent plus tard des documents détaillés relatifs à leur consommation énergétique. La commission argumente en faveur d’un rééquilibrage concernant la fourniture d’électricité entre les entreprises et les ménages contre les data centers.

Susan Schaap, une porte-parole des militants locaux s’exprime : « Ils commencent par s’approprier de l’énergie verte bon marché, mettent en place des éoliennes. Ces dernières sont censées produire pour les habitants. Cependant, toute l’énergie recueillie profite aux data centers. »

Yondr développera l'énergie verte pour ses Data Centers

Data centers : un besoin urgent d’améliorer la gestion énergétique

Toutes ces applications quotidiennes qui servent chaque jour à la société coûtent plus cher qu’on ne le pense. Elles tirent source des data centers qui à leur tour s’abreuvent en grande quantité en eau et en énergie. Et ces besoins augmentent avec le temps. D’ici une décennie, les data centers prendront 3,2% des besoins en électricité en UE. On ressent une hausse de 18,5% en comparant avec les chiffres de 2018. Une situation paradoxale dans la mesure où l’Europe doit expressément réduire ses besoins en énergie.

La chaleur contraignante de cet été 2022, perçu comme l’été le plus chaud jamais recensé, impacte fortement sur les réserves d’eau. Les voies maritimes européennes n’avaient jamais été aussi bas à cette période.

Au Royaume-Uni, le système de refroidissement d’un data center d’Oracle est tombé en panne. Il a fallu recourir à des tuyaux d’arrosage pour faire baisser la température. Alors que la population locale était contrainte à restreindre leur consommation d’eau.

Google a été confronté à des difficultés semblables. Dans deux centres sanitaires londoniens, des problèmes informatiques ont perturbé toute une série de programmation d’opérations et de consultations médicales.

Richard Clifford, responsable auprès d’un cabinet de conseil pour data centers explique : « Les data centers ont violé certaines de leurs conditions en bravant ces situations imprévues. Si la température augmente encore, les conditions thermiques de fonctionnement optimal des data centers seront bafouées. Ils perdront environ 10 à 15% de leur opérabilité. »

De leur côté, le marché des data centers plaide en faveur de la continuité de leurs activités. Des mesures pour optimiser l’efficacité et la durabilité énergétique se mettent en place. L’énergie verte est une solution idéale combler la demande énergétique de ces infrastructures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest