Accueil > Analytics > Facebook : le RGPD fait fuir les utilisateurs européens par millions
facebook europe fuite

Facebook : le RGPD fait fuir les utilisateurs européens par millions

Facebook estime que le RGPD est le principal responsable de la baisse du nombre d’utilisateurs européens de son réseau social survenue au deuxième trimestre 2018. Les législateurs de l’Union européenne ne sont pas d’accord. 

Panique à bord chez Facebook. Suite à l’annonce des résultats financiers du deuxième trimestre 2018, le mercredi 25 juillet 2018, l’action de la firme de Palo Alto perdu 19% de valeur, ce qui représente une somme colossale de 120 milliards de dollars de capitalisation boursière.

En cause ? Des résultats jugés décevants par les investisseurs. Malgré une augmentation de 11% du nombre d’utilisateurs actifs par mois et un chiffre d’affaires en hausse de 42%, l’entreprise américaine n’a pas réussi à satisfaire les attentes des actionnaires. D’autant que l’entreprise annonce déjà un ralentissement de la croissance et une augmentation des dépenses pour les mois à venir.

Si le nombre d’utilisateurs total augmente grâce à l’arrivée du réseau social sur de nouveaux marchés et par sa popularité croissante en Asie, cette augmentation serait moins importante que prévu à cause d’une stagnation aux Etats-Unis et surtout à cause d’une baisse en Europe.

Selon le site Mashable, le nombre d’utilisateurs européens quotidiens a baissé de trois millions au cours du second semestre, passant de 282 à 279 millions. Le nombre d’utilisateurs mensuels aurait quant à lui diminué d’un million pour tomber à 376 millions. Selon le directeur financier de Facebook, David Wehner, ce déclin serait directement lié à l’entrée en vigueur du RGPD dans l’Union européenne.

Facebook : l’Union européenne estime que le scandale Cambridge Analytica a eu plus d’impact que le RGPD

cambridge analytica

Pour rappel, ce nouveau règlement entré en vigueur le 25 mai 2018 force les entreprises qui collectent les données personnelles de citoyens européens à demander leur consentement de façon claire et explicite. Cette demande de consentement aurait eu un effet dissuasif sur un grand nombre d’usagers, et Wehner avoue que l’entreprise s’y attendait.

Précisons d’ailleurs que Twitter Inc. estime également que le RGPD a contribué à la baisse de son nombre d’utilisateurs actifs. Cependant, plusieurs législateurs européens ne l’entendent pas de cette oreille et estiment que le principal facteur de baisse de popularité de Facebook n’est pas le RGPD.

Ainsi, selon Marietja Schaake, membre du Parlement européen en provenance des Pays-Bas, la chute de Facebook serait avant tout liée au scandale Cambridge Analytica révélé en mars 2018. Pour rappel, les données de 87 millions d’utilisateurs ont été dérobées à leur insu afin d’influencer les élections américaines de 2016 en faveur de Donald Trump. Pour Marietja Schaake, en blâmant le RGPD, Facebook tente de se dédouaner et de faire oublier cette controverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend