zeewolde data center facebook

Meta : le plus grand Data Center des Pays-Bas inquiète les Néerlandais

La petite ville néerlandaise de Zeewolde s’oppose massivement au projet Tractor Field 4 de Meta. Ce Data Center de 166 hectares serait le plus grand des Pays-Bas, et risque de défigurer le paysage local tout en consommant un large part de l’énergie renouvelable…

Pour les GAFAM, les Pays-Bas sont destinés à devenir l’un des trois principaux  » hubs  » européens de Data Centers au même titre que le Royaume-Uni et l’Allemagne. La capitale Amsterdam, ultra-connectée, attire les géants de la technologie et l’émergence de Data Centers  » hyperscale « .

Le premier Data Center hyperscale des Pays-Bas fut bâti par Microsoft en 2015. Depuis lors, deux autres complexes ont vu le jour et bien d’autres sont attendus selon la Dutch Data Center Association. Toutefois, à l’approche des élections municipales de 2022, la prolifération des centres de données crée la polémique dans le pays.

Tractor Field 4 : un Data Center de 166 hectares en pleine campagne néerlandaise

L’entreprise Meta, anciennement Facebook, prévoit d’ériger le plus grand Data Center du pays dans la petite ville de Zeewolde située en campagne de Leylystad. Ce projet  » Tractor Field 4 «  s’étendrait sur 166 hectares soit l’équivalent de 1300 piscines olympiques.

Le centre de données Tractor Field 4 consommerait 1380 gigawattheures par an, soit au moins le double de ce que consomment les 22 000 habitants de la commune. Face à ce projet controversé, plus de 5000 personnes ont signé une pétition.

À leurs yeux, ce Data Center gigantesque est tout simplement trop grand pour une petite ville comme Zeewolde. Ils opposent plusieurs critiques aux ambitions de Meta.

Tout d’abord, ce projet offrirait une immense surface de terres agricoles à une seule entreprise. Aux yeux des habitants, cela serait tout bonnement injuste. En outre, ils craignent que Meta siphonne un large pourcentage de l’énergie renouvelable du pays pour la dédier à «  du porno, des théories du complot et des likes sur les réseaux sociaux « .

Le problème des Data Centers hyperscale, boulimiques en énergie verte

Les Data Center hyperscale consomment un énorme volume d’électricité, dont une large partie d’électricité verte. Toutefois, la Dutch Data Center Association souligne cette énergie n’est pas consommée par les Data Centers, mais par les internautes. Selon cette association, qui compte notamment Google et Microsoft parmi ses membres, protester contre les centres de donnée revient à protester contre l’usage d’internet et du Cloud.

Actuellement, selon une étude menée par l’International Energy Agency, les Data Centers consomment 0,32% de l’énergie des Pays-Bas. Une consommation restée stable au fil de la dernière décennie, malgré l’essor industriel.

La controverse sur les Data Centers ne date pas d’hier aux Pays-Bas. À Wieringermeer, un Data Center de Microsoft consomme la majorité de l’électricité produite par les 82 éoliennes locales.

Déjà en 2019, Amsterdam a placé un moratoire d’un an sur la construction de nouveaux projets. C’était déjà l’une des régions accueillant le plus grand nombre de Data Centers au monde, avec d’importantes conséquences sur le réseau électrique et l’espace libre…

Les habitants de Zeewolde déclarent la guerre à Meta

L’organisation  » Sichting DataTruc « , fondée par Susan Schaap, lève son bouclier contre Tractor Field 4. Ses membres précisent qu’ils ne s’opposent pas aux Data Centers de manière générale, mais à l’utilisation d’un sol agricole d’excellente qualité pour un Data Center ou toute autre industrie.

Un porte-parole de Meta refuse de préciser quel type de données serait traité par ce Data Center. Il précise néanmoins que l’entreprise souhaite être  » un bon voisin «  et prévoit de nouer des partenariats avec la communauté locale. Selon le conseil de Zeewolde, ceci passerait notamment par un investissement dans l’économie locale et par la distribution gratuite de la chaleur résiduelle. Un effort jugé risible par Susan Schaap.

Malgré les protestations locales, la municipalité soutient le projet. Elle estime que le Data Center aura un impact positif sur la région. Le 17 décembre 2021, le conseil municipal de Zeewolde a voté pour délivrer à Meta le permis d’utiliser le terrain.

Quatre jours plus tard, cette décision a été remise en cause par le sénat néerlandais. Le gouvernement des Pays-Bas doit donc trancher. On ignore si la décision sera prise avant ou après les élections municipales de mars 2022. Quoi qu’il en soit, Meta avoue ne pas encore avoir pris sa décision finale quant à cet investissement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest