jedi cloud pentagone star wars cloud computing

Cloud : le Pentagone annule le contrat à 10 milliards de dollars attribué à Microsoft

Le ministère de la Défense annule son contrat de Cloud Computing de 10 milliards de dollars avec Microsoft, mettant ainsi fin au processus d’attribution qui s’est enlisé dans une bataille juridique avec Amazon. 

Le début de la saga juridique

Le Pentagone a annoncé l’annulation du contrat JEDI (Joint Enterprise Defense Infrastructure) qui avait été précédemment attribué à Microsoft. Le contrat JEDI aurait conduit Microsoft à construire un système de stockage Cloud pour les données et technologies militaires sensibles, incluant des solutions basées sur l’intelligence artificielle, pour le ministère de la Défense. Le contrat valait 10 milliards de dollars sur 10 ans. Microsoft a remporté le contrat JEDI en 2019 contre Amazon, ce qui a suscité une certaine controverse. 

Le choix du ministère de la Défense américain a notamment surpris de nombreux experts du secteur qui considéraient Amazon comme le favori dans la course avec 39% de part de marché en 2019. Amazon a déposé une plainte auprès de la Cour fédérale des réclamations des États-Unis pour contester la décision, arguant qu’elle était politiquement motivée par l’aversion de l’ancien président Donald Trump à l’égard du PDG d’Amazon de l’époque, Jeff Bezos, et du Washington Post, dont Bezos est propriétaire.

Pentagone : l’épilogue de l’affaire JEDI

Grâce à ce contrat, le Pentagone visait la modernisation de son système informatique. En mars 2020, le Ministère de la Défense a indiqué qu’il souhaitait réévaluer sa décision d’attribuer le contrat à Microsoft. Près de deux ans après l’appel d’offres, le Pentagone prévoit de l’annuler complètement et de solliciter des offres pour un nouveau contrat mis à jour auprès de Microsoft et d’Amazon. 

Pris dans un tourbillon juridique, le projet JEDI n’a pu démarrer. Dans un communiqué, le Ministère déclare qu’« Avec l’évolution de l’environnement technologique, il est devenu clair que ce contrat (…), qui a longtemps été retardé, ne répond plus aux exigences pour combler les lacunes en matière de capacités ». Une nouvelle procédure est en cours pour solliciter l’expertise des entreprises spécialisées dans le Cloud. 

Pin It on Pinterest