Wi-Fi 7

Wi-Fi 7 : tout savoir sur les spécifications sans fil de demain

En tant que prochaine norme sans fil, Wi-Fi 7 trouvera bientôt sa place dans les meilleurs routeurs Wi-Fi et les meilleurs routeurs maillés. Reprenant là où le Wi-Fi 6E s’est arrêté, le Wi-Fi 7 intégrera de nombreuses astuces de spectre GHz de la norme précédente tout en ajoutant quelques-unes des siennes.

Alors que nous voyons enfin un grand nombre d’appareils Wi-Fi 6 et Wi-Fi 6E faire leur apparition dans les foyers et les bureaux, un nouveau type de Wi-Fi fait son apparition. Elle promet d’améliorer la norme actuelle en apportant des débits de données plus élevés, une latence plus faible, la capacité de gérer davantage d’appareils connectés, etc. 

Vous connaissez déjà tout cela. Mais cette fois-ci, la future norme Wi-Fi représente vraiment un grand bond en avant, du moins en ce qui concerne la vitesse. La nouvelle norme sans fil s’appelle Wi-Fi 7, ou, si vous préférez le nom classique du jargon Wi-Fi, « 802.11be ». Voici ce que vous devez savoir à son sujet.

Wi-Fi 7 : que faut-il savoir sur cette nouvelle norme ?

Wi-Fi 7 désigne la norme 802.11be en cours de développement par l’IEEE.  Si le Wi-Fi 6 offre seulement des augmentations de vitesse progressives par rapport au Wi-Fi 5, le Wi-Fi 7 permet des connexions rapides comme l’éclair. Pour cette raison, le jargon industriel a retenu l’appellation « 802.11be EHT », pour Extremely High Throughput (débit extrêmement élevé).

En voici la raison. Certes, les spécifications techniques sont encore en cours d’élaboration, mais la nouvelle norme pourrait offrir des débits de pointe nominaux de plus de 40 Gbps. N’est-ce pas impressionnant ?

Pour mettre cela en perspective, Wi-Fi 7 offrira un débit quatre fois plus rapide que Wi-Fi 6 et Wi-Fi 6E. La nouvelle norme permet d’atteindre un débit maximal de 9,6 Gbps, et près de six fois plus rapide que Wi-Fi 5, qui ne dépasse pas 6,9 Gbps.

En plus d’offrir des débits de données jusqu’alors inégalés, Wi-Fi 7 utilisera de nouvelles technologies pour réduire la latence, augmenter la capacité du réseau et améliorer l’efficacité. Il s’agit d’affirmations et de mots à la mode qui vous sont probablement familiers depuis le déploiement des appareils Wi-Fi 6 à partir de 2019.

Bien entendu, la nouvelle norme sera rétrocompatible avec les appareils Wi-Fi 6, ainsi qu’avec les anciens appareils Wi-Fi 5 (802.11ac) et Wi-Fi 4 (802.11n). Mais comme pour les versions Wi-Fi précédentes, les appareils clients devront prendre en charge la spécification (ici, 802.11be) dans leurs circuits pour exploiter tout le potentiel de Wi-Fi 7.

Wi-Fi 7 : comment fonctionne cette technologie ?

Lorsque la norme Wi-Fi 6 a été officiellement lancée, elle a introduit plusieurs nouvelles technologies sans fil conçues pour améliorer les performances globales. Notamment : l’accès multiple par répartition en fréquence orthogonale (OFDMA), l’accès multiple par entrée et sortie multiples (MU-MIMO) et le Target Wake Time (TWT).

S’appuyant sur les concepts fondamentaux de la norme 802.11, Wi-Fi 7 ajoute de nouvelles capacités.

Les bases de cette norme sans fil

  • 4096 modulations d’amplitude en quadrature (QAM). La QAM 4096 de Wi-Fi 7 représente un saut substantiel par rapport à la modulation trouvée dans les normes Wi-Fi précédentes. Plus la valeur de QAM s’élève, plus le nombre de données pouvant être regroupées sur une période donnée augmente.
  • Des canaux larges jusqu’à 320 mégahertz (MHz). Des canaux plus larges correspondent également à des débits plus élevés. La norme Wi-Fi 7 prend en charge une largeur de canal sans précédent de 320 MHz. Cela ne signifie pas que le 320 MHz deviendra la norme, mais il est techniquement disponible dans le cadre de la norme.
  • Jusqu’à 16 flux spatiaux. Chaque flux est un multiplicateur une fois combiné avec la largeur de canal et le type de modulation utilisé. Les 16 flux disponibles dans Wi-Fi 7 représentent le double de ce qui est inscrit dans les normes Wi-Fi 6 et Wi-Fi 6E.
  • Fonctionnement multi-link Operation  (MLO). Nouveauté absolue de Wi-Fi 7, MLO permet à un client et à un point d’accès (AP) d’utiliser simultanément plusieurs bandes pour transmettre des données.
  • Unités de ressources multi-utilisateurs. La construction de l’unité de ressource a vu le jour dans Wi-Fi 6 comme une méthode pour diviser les largeurs de canal standard en sous-canaux plus efficaces et plus petits. Le Wi-Fi 7 ajoute la capacité multi-utilisateurs à cette amélioration.
  • Coordination automatisée des fréquences (AFC). Pour les points d’accès extérieurs fonctionnant dans le spectre des 6 GHz, la Commission fédérale des communications exige l’AFC. En effet, celle-ci veille à ce que les points d’accès Wi-Fi n’interfèrent pas avec les utilisateurs titulaires d’une licence dans l’espace des 6 GHz.

Wi-Fi 7 : quelle sera sa vitesse ?

Wi-Fi 7

Le Wi-Fi 7 fournira une bande passante plus élevée et sans précédent. Par le passé, les grandes avancées du Wi-Fi ont augmenté le nombre de bandes disponibles pour la communication entre les routeurs et tous vos appareils. La bande 2,4 GHz d’origine ne suffit pas à répondre à vos besoins ? Vous pouvez passer à la bande 5 GHz, ou même à la bande 6 GHz si vous avez des appareils compatibles Wi-Fi 6E. Mais la largeur de ces bandes fait également la différence pour éliminer les interférences et augmenter les vitesses.

De quelle largeur parlons-nous ? Nous avons vu la largeur des canaux doubler, passant de 80 MHz dans Wi-Fi 5 à 160 MHz dans Wi-Fi 6. Wi-Fi 7 doublera encore ce chiffre et offrira une largeur de bande de 320 MHz sur les bandes radio de 2,4 GHz, 5 GHz et 6 GHz. 

Wi-Fi 7 pourrait également inclure un concept appelé « puncturing« , qui empêche les interférences sur une partie d’un canal de rendre le reste du canal inutilisable. En outre, cette norme prendra en charge la modulation d’amplitude en quadrature (QAM) 4096, contre 1024 QAM dans Wi-Fi 6. La modulation accrue du signal peut permettre une augmentation de 20 % du débit par rapport au Wi-Fi 6.

Wi-Fi 7 : ses avantages

Pour les particuliers, sur un routeur Wi-Fi 7, ou dans le cadre d’un réseau sans fil d’entreprise, Wi-Fi 7 se distingue par des vitesses plus élevées. Cette technologie réduit les temps de latence et permet de gérer des densités de clients plus importantes, chaque utilisateur bénéficiant de meilleures connexions.

La technologie Wi-Fi est arrivée à un point où elle peut enfin rivaliser avec Ethernet en termes de vitesse et de fiabilité. Tout, des applications cloud à la réalité virtuelle et à la vidéo haute résolution, bénéficiera de l’utilisation de clients Wi-Fi 7 connectés à un réseau Wi-Fi 7 correctement conçu.

Quand le Wi-Fi sera-t-il disponible ?

Comme indiqué précédemment, Wi-Fi 7 est en cours de développement. La norme ne devrait pas être finalisée avant 2024. Cependant, comme nous l’avons vu avec le Wi-Fi 6, certains routeurs et appareils clients pré-certifiés vont débarquer en linéaire plus tôt. Les premiers mois de 2023 verront les premières sorties de TP-Link, et probablement d’autres.

Gardez à l’esprit que ces caractéristiques peuvent ne pas offrir toutes les fonctionnalités des appareils Wi-Fi 7 homologués

Wi-Fi 7 vs. Wi-Fi 6E vs. Wi-Fi 6

Du point de vue du spectre, Wi-Fi 7 fonctionne comme le Wi-Fi 6E dans la mesure où les deux normes couvrent les fréquences de 2,4 GHz, 5 GHz et 6 GHz et nécessitent la sécurité Wi-Fi Protected Access 3.

Curieusement, la norme 802.11ax couvre à la fois Wi-Fi 6 et 6E, mais Wi-Fi 6 ne fonctionne qu’en 2,4 GHz et 5 GHz. En ce qui concerne le type de modulation, les normes 6 et 6E plafonnent toutes deux à 1024 QAM. Quant à la norme Wi-Fi 7, elle offre des options de modulation allant jusqu’à 4096 QAM lorsque les conditions le permettent. Cela explique en partie pourquoi la norme 802.11ax plafonne à un débit théorique de 9,6 gigabits par seconde. En combinaison avec les autres fonctionnalités de Wi-Fi 7, le maximum théorique de 802.11be est de près de 40 Gbps.

Similarité entre les trois variantes

Les dispositifs clients continueront à être limités à quelques flux spatiaux. Ainsi, lorsqu’une norme parle de 4×4, 8×8 ou 16×16 flux spatiaux, n’oubliez pas que ces chiffres ne s’appliquent généralement qu’aux points d’accès eux-mêmes. Les appareils clients, en particulier les appareils mobiles comme les téléphones et les tablettes, devraient rester à 2×2 ou moins dans un avenir prévisible.

Pour atteindre les spécifications théoriques de haut débit, une norme sans fil doit pouvoir compter sur le nombre maximal de flux défini par la norme. Cette norme s’applique à la fois au point d’accès et au client, avec l’option de canal la plus large définie par la norme et toutes les fonctions activées. Mais, hormis les maxima théoriques, les clients Wi-Fi 7 devraient régulièrement dépasser les vitesses de l’ordre du gigabit sur des réseaux bien conçus.

À quoi ressemble l’avenir du Wi-Fi ?

Il est difficile de dire à quoi pourrait ressembler le Wi-Fi 8, mais comptez sur des fonctionnalités nouvelles ou améliorées et un meilleur QAM, conduisant à de nouveaux débits de données théoriques maximaux. Attendez-vous également à ce que les produits Wi-Fi deviennent de plus en plus chers, tant du côté des consommateurs que des entreprises. Pour les systèmes WLAN d’entreprise, la Silicon Valley poursuit la tendance à octroyer des licences aux produits Wi-Fi de manière créative pour satisfaire les actionnaires.

D’autres valeurs sûres sont la poussée des stratégies de gestion du cloud et des tableaux de bord élaborés de surveillance des performances – tous également fortement sous licence en échange des nouvelles capacités de performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest