Accueil > Analytics > eSport et Big Data : SAP et Team Liquid annoncent un partenariat
big data esport sap team

eSport et Big Data : SAP et Team Liquid annoncent un partenariat

eSport et Big Data, le mariage gagnant ? L’entreprise allemande SAP et l’équipe professionnelle hollandaise Team Liquid annoncent un partenariat. Les joueurs auront accès aux outils et services d’analyse de données de SAP afin d’améliorer leurs performances, d’étudier la stratégie de leurs futurs adversaires, ou encore pour prédire leurs chances de victoire contre les différentes équipes.

Depuis 2013, SAP fournit ses services d’analyse de données à l’équipe de football allemande. L’entreprise aurait même joué un rôle important dans la victoire de l’Allemagne à la Coupe du Monde 2014. A présent, SAP souhaite s’aventurer dans le domaine de l’eSport (sport électronique). La firme vient d’annoncer un partenariat avec l’équipe hollandaise Team Liquid, qui a remporté le prestigieux tournoi The International 2017.

La Team Liquid pourra profiter des derniers outils pour collecter et analyser des données pendant et après les parties. L’objectif étant bien entendu de permettre aux membres de l’équipe d’améliorer leurs performances, ou encore d’étudier le style de jeu des adversaires avant de les affronter.

Par exemple, il sera possible de se baser sur les données pour déterminer quel personnage du jeu DOTA 2 utiliser contre une équipe particulière. La Team Liquid pourra aussi examiner les mouvements de joueurs de l’équipe adverse pour comprendre sa stratégie. Team Liquid et SAP vont également collaborer pour développer un logiciel de Machine Learning permettant aux joueurs et aux coaches de prédire les chances de victoire pour chaque match.

eSport : le Big Data, nouvelle arme des joueurs professionnels ?

esports big data

Si le jeu DOTA 2 a été pris pour exemple, ce n’est pas le seul jeu auquel excelle la Team Liquid. Elle participe aussi aux compétitions des jeux StarCraft II, League of Legends, Heartstone, PUBG, FIFA, Quake, Rainbow Six, Street Fighter, Smash et Heroes of the Storm. Tout comme dans le sport traditionnel, il est probable que le Big Data prenne une place prépondérante dans le milieu de l’eSport au cours des prochaines années. Le sport électronique s’y prête d’autant plus, car la collecte de données est fortement facilitée.

Les rencontres se déroulent au sein d’environnements virtuels, et il n’y a donc pas besoin de déployer des équipements matériels spécifiques pour générer et récupérer les données comme c’est le cas dans le football par exemple. Pour l’heure, SAP se place comme un précurseur de l’analyse de données eSport, mais cette pratique pourrait bien devenir la norme d’ici peu. Pour cause, si le Big Data confère un réel avantage à la Team Liquid, ses adversaires n’auront d’autre choix que d’adopter les mêmes outils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend