nft factory paris

Le gouvernement français investit dans les NFT : pourquoi c’est trop tard ?

Dans le cadre de l’inauguration de la NFT Factory, le ministre délégué à la Transition numérique, Jean-Noël Barrot, annonce l’intention du gouvernement d’investir dans les NFT via le programme France 2030. Malheureusement, il est peut-être un peu trop tard pour se lancer dans l’aventure…

Mardi 18 octobre 2022, l’inauguration de la NFT Factory se déroulait dans le centre de Paris. Ce nouveau lieu au coeur de la capitale est entièrement dédié aux « Non-Fungible Token » ou « jetons non fongibles ».

Pour rappel, un NFT est un certificat d’authenticité numérique infalsifiable. Chaque token est enregistré sur une « blockchain » ou chaîne de blocs, à l’instar des cryptomonnaies. La différence est qu’une NFT est non-fongible, contrairement à un Bitcoin pouvant être remplacé par n’importe quel autre Bitcoin. Pour tout savoir sur les NFT, consultez notre dossier complet.

pcloud black friday 2022

Au fil des derniers mois, les NFT ont fait couler beaucoup d’encre en prenant d’assaut de nombreux domaines comme le monde de l’art et du sport. Certains tokens se sont vendus pour plusieurs dizaines de millions de dollars, dont la célèbre collection du Bored Ape Yacht Club.

Le but de la NFT Factory sera notamment d’organiser des expositions et des sessions de formation. En bref, il s’agira d’un véritable temple des NFT en plein Paris.

En effet, le gouvernement français semble bien décidé à miser sur les NFT. Le ministre délégué à la Transition numérique, Jean-Noël Barrot, a révélé lors de l’inauguration vouloir soutenir cette industrie avec les fonds publics de France 2030.

Le but est de soutenir le développement des NFT en France : « avec les acteurs mondiaux de la culture, des jeux vidéo et de l’industrie du luxe, la France a tous les atouts pour devenir une plateforme européenne et mondiale des NFT. Il faut que l’on accompagne ce mouvement avec le soutien de l’argent public, dans le cadre de France 2030 ».

Le ministre a aussi souligné la nécessité de « construire un cadre régulatoire pour les NFT, objets encore non identifiés, notamment en matière de sécurité juridique ».

Lors de sa campagne de réélection présidentielle en avril 2022, Emmanuel Macron avait évoqué les NFT en exprimant sa volonté que les « principaux établissements culturels développent une politique en matière de NFT ». Il avait notamment fait le lien avec le métavers.

Selon John Karp, président de la NFT Factory, « on est au début d’une révolution. Dans 10 ans, les NFT feront partie intégrante de notre vie ».

Pour l’heure, d’après une étude réalisée par le cabinet de conseil KPMG pour l’Association pour le développement des actifs numériques (Adan), seuls 2% des Français ont déjà investi dans les NFT…

Un réveil tardif ?

Une question se pose : le gouvernement ne se réveille-t-il pas un peu tard ? Les NFT ont connu un essor phénoménal en 2021, mais ont aussi suscité la controverse.

Par exemple, Bill Gates considère les NFT comme une vaste arnaque, une sorte d’immense pyramide de Ponzi reposant sur « la théorie du plus grand imbécile ».

Par ailleurs, depuis le début 2022, le ciel se couvre pour le marché des NFT. Le volume de vente et les prix s’effondrent depuis plusieurs mois. En plein « Crypto Winter », il est peu probable que ce marché retrouve des couleurs dans un avenir proche…

Quoi qu’il en soit, on ignore pour l’instant comment le gouvernement compte réellement investir dans les NFT. La déclaration du ministre reste vague, et ne précise ni le budget ni les acteurs à qui les fonds seront versés…

Que pensez-vous de la décision du gouvernement ? Est-il pertinent d’investir dans les NFT ? Selon vous, comment seront investis les fonds ?

1 commentaire

  1. Le titre de l’article était alléchant mais je trouve que le contenu passe un peu a côté de l’essentiel.

    Le sujet des NFT est traité sous l’angle économique principalement et non sous l’angle technologique.
    Effectivement l’effet de hype passé, beaucoup de curieux de la première heure auront dilapidé leur économies dans les NFT, et je suis d’accord avec Bill Gates, c’est le dernier arrivé qui paie la note !

    Cependant, la technologie NFT offre de réelles perspectives en ce qui concerne l’authentification et la traçabilité des œuvres « physiques », ainsi que la désintermédiation.
    C’est dans ce sens que je trouve intéressant que l’Etat puisse venir soutenir cette industrie et favoriser l’émergence de nouveaux standards.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest