amazon collecte données guide complet

Quelles données collecte Amazon et comment l’empêcher ? Le guide complet

Amazon collecte une immense quantité de données personnelles à votre sujet. Le géant du cloud et du e-commerce en sait sûrement plus à votre sujet que beaucoup de vos amis. Découvrez quelles sont les données collectées par la firme de Jeff Bezos, et comment limiter cette capture d’informations.

De la simple librairie en ligne à la plus grande plateforme mondiale de e-commerce, l’ascension d’Amazon est bien connue. Toutefois, beaucoup ignorent que la croissance effrénée de l’entreprise de Jeff Bezos a été en grande partie alimentée par les données personnelles de consommateurs.

L’analyse de ces données permet à Amazon de déterminer les prix des produits, de suggérer des achats aux clients, mais aussi d’identifier quels produits créer sous sa propre marque.

Les 200 millions de membres d’Amazon Prime représentent une source de données intarissable. Plus vous utilisez de services Amazon, plus l’algorithme est en mesure de cerner votre personnalité et de prédire vos achats.

Un consommateur utilisant une liseuse Kindle, une sonnette Ring, une enceinte connectée Echo et le service de streaming Prime Video constitue le client idéal pour Jeff Bezos.

Et les algorithmes d’Amazon sont si performants à ce jeu de prédiction que de nombreux tiers les exploitent via le service Amazon Forecast.

Toutefois, un tel niveau de surveillance n’est pas du goût de chacun. En exigeant les données détenues par Amazon à leur sujet, beaucoup d’utilisateurs sont choqués et scandalisés.

Il faut savoir que la firme de Seattle conserve notamment des fichiers audio d’enregistrements de chaque interaction avec l’assistant vocal Alexa

Tout comme Google et Facebook, Amazon s’est attiré les foudres des régulateurs du monde entier par ses pratiques de collecte de données. L’an dernier, l’entreprise a écopé d’une amende de 746 millions d’euros par l’autorité de protection des données luxembourgeoise pour infraction au RGPD de l’UE.

Une récente enquête menée par le site Wired révèle de graves manquements de sécurité et de confidentialité de la part du géant américain. Voici tout ce que vous devez savoir sur la collecte de données personnelles d’Amazon.

Les données collectées par Amazon officiellement

Les lois telles que le RGPD de l’Union européenne ou le Data Protection Act du Royaume-Uni limitent la façon dont les données personnelles des consommateurs européens peuvent être utilisées. Nous sommes largement mieux protégés qu’aux États-Unis ou dans un grand nombre de pays.

Néanmoins, selon la politique de confidentialité d’Amazon, la firme collecte tout de même un vaste volume de données. On distingue trois catégories d’informations : les données que vous donnez à Amazon, les données qu’elle collecte automatiquement, et les données en provenance d’autres sources comme les transporteurs.

Amazon peut collecter votre nom, votre adresse, vos recherches, et enregistrer votre voix lorsque vous parlez à l’assistant vocal Alexa. La firme connaît toutes vos commandes, le contenu que vous visionnez sur Amazon Prime, vos contacts et vos communications par email. Si vous visitez son site web, des cookies sont utilisés pour vous suivre afin d’ « améliorer l’expérience de shopping et les services ».

Certaines de ces données sont utilisées à des fins de personnalisation, mais peuvent révéler de nombreux détails à votre sujet. Par exemple, lorsque vous effectuez un achat, Amazon enregistre les dates et les informations de paiement et de livraison.

Dès lors, la firme est en mesure de comprendre où vous travaillez, où vous vivez, comment vous passez votre temps libre et qui sont vos amis et votre famille.

Les informations de Prime Video et Fire TV sur le contenu que vous visionnez et écoutez en disent long sur vos opinions politiques, votre religion, votre culture, ou encore votre statut économique.

Pire encore : si vous utilisez Amazon pour le stockage de photos, une fonctionnalité de reconnaissance faciale est activée par défaut. Même si Amazon promet de ne pas partager les données de reconnaissance faciale avec des tiers, elle ne garantit rien concernant les autres types de données de photo comme les étiquettes de géolocalisation, les informations sur votre appareil ou les attributs des personnes et objets présents sur l’image.

Selon un porte-parole d’Amazon, les données et informations des utilisateurs d’Amazon Photos ne sont pas vendues à des tiers. Elles ne sont pas non plus utilisées pour le ciblage publicitaire. Il précise aussi qu’on peut désactiver la reconnaissance faciale.

La liseuse Kindle collecte des données sur les livres que vous lisez, quand, à quelle vitesse, et quels passages vous ont marqué. Ceci peut révéler de nombreuses choses sur vos opinions, vos croyances, vos préférences et vos sentiments.

En outre, les enceintes connectées comme Amazon Echo sont souvent critiquées par les défenseurs de la confidentialité. Par le passé, il est arrivé que ces appareils s’activent accidentellement.

Toutefois, Amazon assure que ses appareils Echo sont conçus pour enregistrer « aussi peu d’audio que possible ». Officiellement, aucun audio n’est stocké ou envoyé vers le cloud sauf si l’appareil détecte le mot d’activation. Dès que la requête s’achève, le flux audio est censé s’arrêter.

En 2020, une enquête de la BBC a révélé que les sonnettes Ring enregistrent chaque mouvement détecté et chaque interaction avec l’application. Les informations sur le modèle de téléphone ou de tablette et le réseau mobile utilisé sont également collectées. De plus, selon le site officiel, les données stockées par Ring peuvent être partagées avec les autorités si l’utilisateur donne son consentement ou dans le cadre d’une enquête…

De manière générale, Amazon assure ne collecter que les informations nécessaires pour maintenir le bon fonctionnement de ses produits. L’entreprise promet qu’elle « réfléchit » aux informations qu’elle collecte.

Le partage de données entre les services Amazon

Même si Amazon prétend limiter sa collecte de données au strict nécessaire, les informations collectées par chaque service et produit s’accumulent et se combinent.

Selon l’expert Richard Hale de la Birmingham City University, « si vous avez adopté l’expérience Amazon intégrale, vous partagez des détails, des habitudes et des informations que l’entreprise va collecter et potentiellement utiliser au prétexte d’améliorer l’expérience ».

Or, Amazon ne révèle pas explicitement quelles données sont partagées entre ses propres services. La section dédiée au partage de données au sein du groupe dans la politique de confidentialité est relativement limitée…

Le partage de données avec des tiers

À l’instar de Google et Facebook, Amazon gère son propre réseau publicitaire et autorise les marques à exploiter les données de ses clients à des fins de ciblage.

Même si les informations partagées ne permettent pas directement d’identifier une personne, elles permettent aux publicitaires de réaliser un ciblage par catégorie démographique, emplacement géographique, centres d’intérêt et précédents achats.

En outre, Amazon laisse d’autres entreprises pister les utilisateurs visitant son site web. Les entreprises comme Google et Facebook sont autorisées à placer une étiquette sur chaque visiteur et à synchroniser tous les identifiants liés. Ceci permet un traçage des internautes et un échange de données à leur sujet.

La firme de Jeff Bezos promet de ne pas vendre les données à des tiers, et n’utilise pas d’informations personnellement identifiables telles que le nom ou l’adresse email à des fins publicitaires.

Les audiences publicitaires sont uniquement disponibles au sein du réseau publicitaire et ne peuvent être exportées. Par ailleurs, les utilisateurs peuvent choisir de se désinscrire du réseau de ciblage publicitaire depuis les options de préférences publicitaires.

Comment empêcher Amazon de collecter vos données ?

Disons-le d’emblée : la seule façon d’arrêter toute collecte de données par Amazon est de n’utiliser aucun de ses services. Il faudra donc trouver des alternatives, ce qui peut prendre beaucoup de temps. Pour plus d’informations, consultez notre guide complet sur les alternatives aux GAFAM.

Il existe toutefois plusieurs façons de réduire le volume de données collectées et partagées. Si vous souhaitez découvrir tout ce qu’Amazon sait sur vous, vous pouvez réclamer une copie de vos données via le site officiel.

Par ailleurs, l’assistant Alexa et la sonnette Ring ont leurs propres hubs de confidentialité. À partir de ces plateformes, vous pouvez supprimer tous les enregistrements et ajuster les paramètres de confidentialité.

Le Centre de Contrôle de Ring permet de modifier les réglages, notamment la liste des personnes pouvant voir et accéder à vos vidéos et à vos informations personnelles depuis un tableau de bord central.

Concernant Alexa, vous pouvez aussi lui demander directement à l’oral « Alexa, supprime ce que je viens de dire » ou « Alexa, supprime tout ce que j’ai dit aujourd’hui ».

Sur la plateforme de e-commerce Amazon, vous pouvez consulter votre historique de navigation et d’achats depuis la rubrique « Mon Compte ». Depuis cette section, vous pouvez aussi gérer la liste des éléments utilisés pour les recommandations de produits.

Il est recommandé de désactiver l’historique de navigation, et de désactiver les options de publicités basées sur les centres d’intérêt. Ceci réduit le niveau de traçage de l’entreprise à votre sujet, sans toutefois l’empêcher totalement.

Afin d’empêcher Amazon de vous pister, vous pouvez aussi utiliser des navigateurs web centrés sur la confidentialité comme Brave et DuckDuckGo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest