Accueil > Sécurité > Les Smart TVs collectent et vendent vos données personnelles
smart tv données

Les Smart TVs collectent et vendent vos données personnelles

Les Smart TVs ou télévisions connectées collectent de nombreuses données à l’insu de leurs utilisateurs. C’est ce que révèle une étude menée par les chercheurs de l’Université de Princeton…

De plus en plus d’objets connectés collectent les données personnelles de leurs utilisateurs. C’est le cas des télévisions connectées ou Smart TVs selon une nouvelle étude publiée par la Princeton University.

Pour mener cette étude, les chercheurs Arvind Narayanan et Hooman Mohajeri Moghaddam ont laissé un robot installer automatiquement des milliers de chaînes sur leurs boîtiers TV connectées Roku et Amazon Fire TV.

Le robot a ensuite imité le comportement d’un utilisateur humain lambda, en naviguant et en visionnant différentes vidéos. Dès qu’une publicité apparaissait à l’écran, le robot a vérifié quelles données étaient collectées en arrière-plan par des trackers.

Certaines des informations aspirées ne permettaient pas d’identifier l’utilisateur. C’est le cas du type d’appareil, de la ville ou du pays où est basé l’utilisateur. En revanche, d’autres données comme le numéro de série ou le réseau WiFi peuvent être utilisées pour cerner un individu et ainsi dresser son profil complet à des fins de ciblage publicitaire. Pire encore : certaines chaînes transmettent aux trackers les adresses mail des utilisateurs et les titres des vidéos qu’ils visionnent sans chiffrement…

Les Smart TVs Roku et Amazon regorgent de trackers publicitaires

Au total, l’étude révèle que 69% des chaînes Roku et 89% des chaînes Amazon Fire contiennent des trackers. Certains sont bien connus, comme Google dont le service DoubleClick est présent sur 97% des chaînes Roku, tandis que d’autres sont des entreprises inconnues au bataillon.

Il est possible de désactiver le ciblage publicitaire sur les boîtiers des deux marques, mais seul  » l’identifiant publicitaire  » de l’utilisateur cesse alors d’être collecté. Les autres données permettant de l’identifier sont toujours aspirées.

Comme pour beaucoup d’appareils électroniques, la collecte de données personnelles a permis de faire baisser les prix. Tout comme Facebook propose ses services gratuitement en échange de données, Roku propose ses télévisions connectées pour moins de 200 dollars en compensant par le ciblage publicitaire data-driven.

Malheureusement, de nombreux utilisateurs ignorent que leurs données sont moissonnées et vendues. C’est ce que reprochent les chercheurs de Princeton aux constructeurs. Selon eux,  » le ciblage publicitaire est tout bonnement incompatible avec la confidentialité puisque les plateformes devront nécessairement se tourner vers le data mining et la personnalisation d’algorithmes pour maximiser leurs revenus « …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend