Accueil > Analytics > Data Governance : les chiffres à retenir sur la gouvernance des données
data governance chiffres

Data Governance : les chiffres à retenir sur la gouvernance des données

La Data Governance prend de plus en plus d’importance dans les entreprises, notamment avec l’entrée en vigueur imminente du RGPD dans l’Union européenne. Adoption, avantages, obstacles, meilleures solutions… découvrez les chiffres à retenir sur la gouvernance des données.

La Data Governance, ou gouvernance des données, est un terme qui désigne l’ensemble des pratiques et processus de gestion des données dans une entreprise. A l’heure où les entreprises de toutes les industries collectent et analysent de plus en plus de données, ce concept prend davantage d’importance.

Les régulations sur la protection des données personnelles, de plus en plus strictes, accentuent également le phénomène. C’est notamment le cas avec le RGPD, qui entrera en vigueur le 25 mai 2018. Dans ce contexte, nous vous proposons un tour d’horizon des chiffres clés de la Data Governance.

Data Governance : combien d’entreprises ont une stratégie de gouvernance des données ?

Selon un sondage mené par San Francisco Partners auprès de 60 entreprises américaines en septembre 2017, 48% d’entreprises ont une stratégie de Data Governance en place. 29% estiment en être aux balbutiements du déploiement, et 19% sont encore en phase de recherche ou de planification. Seuls 2% des entreprises n’envisagent pas encore de mettre en place un programme de gouvernance.

Dans 71% des entreprises interrogées, un poste est dédié à la Data Governance. Toutefois, seuls 40% ont une division spécialement dédiée à la gouvernance des données. Dans 23% des cas, ce sont les responsables informatiques qui s’en chargent directement.

Un autre sondage mené par CIO Coolwater auprès d’entreprises américaines et britanniques révèle que le Royaume-Uni est à la traîne par rapport aux USA. Si 39% des sondés ont une stratégie de Data Governance en place, ce pourcentage tombe à 29% au Royaume-Uni contre 72% aux Etats-Unis ! Si votre organisation cherche à mettre en place une stratégie de gouvernance des données, ce livre blanc en anglais détaille les facteurs de réussite pour mettre en place une stratégie de Data Governance unifiée.

data governance avantages

Data Governance : quels sont les bienfaits de la gouvernance des données ?

Selon le sondage de San Francisco Partners, le principal avantage apporté par la Data Governance est l’amélioration de la prise de décisions (29%). On retrouve ensuite l’amélioration de l’efficacité de l’exploitation (19), suivie par une meilleure compréhension des données (17%). La meilleure qualité des données est perçue comme le principal bienfait par 16,7% des organisations.

8,3% estiment que la Data Governance permet principalement de se conformer aux régulations comme le RGPD. Enfin, seuls 4,2% voient la gouvernance des données comme une clé pour augmenter les revenus de l’entreprise.

D’après le sondage mené par CIO Coolwater, 63% des entreprises estiment que la Data Governance permet d’améliorer la qualité des données de l’entreprise pour lui permettre d’atteindre ses objectifs. 21% veulent mieux gérer leurs données, et 8% veulent se conformer aux régulations.

Data Governance : les entreprises sont-elles prêtes pour le RGPD ?

rgpd data governance

Le RGPD (règlement général sur la protection des données) entrera en vigueur le 25 mai 2018 dans toute l’Union européenne. Ce nouveau réglement impose de nouvelles pratiques de Data Governance aux entreprises qui collectent des données sur leurs clients. Les organisations qui ne respecteront pas les règles devront payer 4% de leur chiffre d’affaires annuel ou jusqu’à 20 millions d’euros.

Selon un sondage mené par Erwin en février 2018, seuls 6% des entreprises considèrent être prêtes pour le RGPD. Toutefois, 42% affirment que leur stratégie de Data Governance est en progrès.

Data Governance : quels sont les obstacles au déploiement d’une stratégie de gouvernance des données ?

Selon Erwin, 42% des responsables informatiques considèrent que le manque de soutien de la part des exécutifs est le principal obstacle à l’élaboration d’une stratégie Data Governance. Ce désintérêt de la part des exécutifs s’explique par le fait que le retour sur investissement de la gouvernance des données était jadis inexistant.

Toutefois, l’entrée en vigueur imminente du RGPD semble obliger les responsables des entreprises à y accorder de l’importance. Toujours d’après le sondage d’Erwin, la gouvernance des données a pris davantage d’importance pour les exécutifs dans 66% des entreprises depuis l’annonce du RGPD.

Selon le sondage de San Francisco Partners, le principal obstacle à la mise en place d’une stratégie Data Governance est le manque de ressources (39,6%). On retrouve ensuite la difficulté à convaincre les exécutifs de son importance : 20,8% n’arrivent pas à mettre en lumière un cas d’usage concret, et 18,8% ne sont pas en mesure de prouver l’importance de la gouvernance des données aux managers seniors.

Quelles sont les meilleures solutions de Data Governance ?

data governance informatica

D’après le sondage de San Francisco Partners, la solution de Data Governance la plus populaire est celle d’Informatica (29%). On retrouve ensuite Collibra à 19%, IBM à 18,8%, et enfin Oracle et SAP à égalité avec 8% de votes chacun. Quelques entreprises utilisent toutefois des outils plus simples comme SharePoint et Excel pour gouverner leurs données. Enfin, 15% n’utilisent actuellement aucun logiciel de Data Governance.

Les principaux obstacles à l’adoption de logiciels de Data Governance sont la difficulté à les intégrer avec les sources les plus communes de métadonnées (40%), et le prix trop élevé de ces logiciels (33%). Un tiers considère aussi que ces logiciels ne sont pas suffisamment adaptés pour les business users.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend