MAM : Mobile Application Management : définition, fonctionnalités, usages

mam mobile application management

MAM MOBILE APPLICATION MANAGEMENT

MAM désigne les solutions de Mobile Application Management (gestion des applications mobiles). Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette catégorie de solutions EMM (Enterprise Mobile Management) : fonctionnalités, avantages, meilleures solutions…

Les logiciels de Mobile Application Management (MAM) permettent de sécuriser, gérer et distribuer les applications mobiles sur les appareils mobiles. Les employés d’une entreprise emploient notamment des smartphones et des tablettes. Ces logiciels peuvent être utilisés aussi bien sur des équipements appartenant à l’entreprise que ceux des employés.

Les solutions et les innovations MAM offrent de multiples fonctionnalités. Les plus courantes sont la livraison et le licenciement de logiciels, la configuration d’applications. L’on peut également bénéficier de l’autorisation de services, le tracking d’utilisation et la gestion du cycle de vie de l’application (ALM).

De multiples fonctionnalités

Beaucoup de logiciels de Mobile Application Management permettent aussi de vérifier le type d’appareil. On limite la façon dont les données de l’entreprise sont partagées avec les applications. Il est important que les logiciels de gestion d’applications en mobilité permettent aux administrateurs réseau de l’entreprise d’effacer à distance les données de l’appareil d’un utilisateur.

Les logiciels de type Mobile Application Management partagent plusieurs caractéristiques avec ceux de type MDM (Mobile Device Management). Ces deux technologies sont d’ailleurs les plus populaires sur le marché des EMM (Entreprise Mobile Management). Il existe toutefois des différences majeures entre ces deux types de software. Leurs champs d’application sont différents. En revanche, certaines de leurs fonctionnalités sont redondantes. Cela pousse de plus en plus de vendeurs à combiner les technologies en un seul produit.

Pour savoir s’ils correspond à vos besoins, prenez en compte les besoins des utilisateurs, et ceux de votre entreprise. Il faut observer la sécurité et les fonctionnalités nécessaires. Vous pourrez ainsi choisir laquelle de ces technologies peut vous aider à atteindre ces objectifs. Il est fort possible que vous ayez finalement besoin d’une combinaison des deux.

Alors que les logiciels MDM permettent principalement de protéger et de sécuriser les appareils et les applications mobiles au sein d’une entreprise, les loigiciels MAM se focalisent uniquement sur la sécurisation des données sensibles des apps d’entreprise et de leurs données.

Un tableau de bord centralisé permet généralement aux administrateurs de gérer le cycle de vie complet des applications d’entreprise. Ce dashboard regroupe bien souvent un app store d’entreprise pour la distribution et le suivi d’usage des applis, un panel dédié à la sécurité, et des fonctionnalités de contrôle granulaire du partage des données entre les applications.

Comment fonctionnent les logiciels MAM ?

Il existe différentes approches pour les logiciels de type Mobile Application Management. Tout d’abord, les solutions de type SDK (Software Development Kit) consistent à ajouter du code à une application pendant le processus de développement.

Le code permet de connecter l’application à un logiciel MAM, afin de permettre aux administrateurs de définir des règles et des conditions pour l’application ou de prendre des mesures pour protéger les données.

Il est aussi possible d’ajouter ce code après le développement, ce que l’on appelle l’ ” app wrapping “. Cependant, cette approche requiert un accès au code source de l’application qu’il n’est pas toujours possible d’obtenir.

Une autre approche est celle de la containérisation aussi appelée sandboxing. Elle consiste à isoler une application ou un groupe d’application des autres applications installées sur un appareil. Google utilise le sandboxing sur les appareils Android pour créer un profil sécurisé regroupant les données et les applications d’entreprise sur les appareils personnels. Samsung en fait de même avec sa technologie Knox.

Ainsi isolées dans un ” container “, les données liées à cette application ne pourront en être extraites et ne pourront interagir avec les autres applications. Là encore, l’objectif est d’assurer la protection des données.

Depuis peu, une nouvelle approche prend également son envol. Il s’agit des MAM de type ” device-level “. Cette approche permet de contrôler et de sécuriser les applications par le biais de protocole MDM directement intégrés aux systèmes d’exploitation mobile.

Par exemple, avec iOS 7, Apple a introduit la fonctionnalité Managed Open In permettant de contrôler la façon dont les données sont partagées entre les applications. Ainsi, l’administrateur pourra notamment empêcher les employés de télécharger les emails reçus sur une application d’entreprise de les télécharger sur leurs applications de stockage Cloud personnelles.

Fondée en 2016 par un groupe de vendeurs EMM, l’AppConfig Community a pour but de standardiser l’usage du MAM en permettant l’utilisation des fonctionnalités MAM intégrées aux OS mobiles par le biais de technologies tierces.

Les différents type de logiciels Mobile Device Management

Les logiciels de type Mobile Device Management, qui permettent également de gérer l’activation et l’approvisionnement des appareils. Les logiciels de type Mobile Application Management quant à eux regroupent uniquement : la livraison de logiciels, le licenciement de logiciels, la configuration, la gestion du cycle de vie de l’application (ALM) et le tracking d’utilisation.

Le problème des MDM est justement que cette approche « full-device » peut s’avérer trop lourde. En effet, la plupart des employés détiennent leurs propres smartphones et tablettes. Ainsi, si le smartphone professionnel n’est utilisé par l’employé que pour consulter ses emails le soir, il risque de se demander à quoi bon devoir entrer un mot de passe systématiquement pour le déverrouiller.

Toutefois, les MAM présentent leurs propres inconvénients. Sachant que chaque application requiert un travail de codage unique pour chaque solution, la compatibilité entre les applications et les différentes plateformes peut être limitée.

Parmi les vendeurs de logiciels MAM les plus populaires à l’heure actuelle, on compte Mobile Iron, Apperian, AirWatch, CA, Citrix, McAfee et Symantec. Précisons qu’AirWatch et ses produits MAM appartiennent à VMware depuis 2014.