Appels robotisés : les escroqueries explosent aux États-Unis

Appels robotisés : les escroqueries explosent aux États-Unis

Ces dernières années, les escroqueries à l’assurance auto via les appels robotisés ont littéralement explosé aux États-Unis. L’argent reste la principale motivation des acteurs malveillants qui volent également les données personnelles des victimes.

Des escroqueries menées via des appels robotisés

TrueCaller est l’une des applications les plus utilisées pour l’identification de l’appelant, le blocage des appels, la messagerie flash et l’enregistrement des appels. La société éditrice de l’application, basée à Stockholm, a publié un rapport sur les appels robotisés frauduleux

Le rapport indique que le montant moyen de l’argent extorqué aux victimes a connu une hausse de 14,94 % par rapport à l’année précédente, passant de 502 à 577 dollars. Par ailleurs, plus de 68 millions d’Américains ont été victimes de ce type d’arnaque. Cela équivaut à une perte de 39,5 milliards de dollars. 

Les escroqueries téléphoniques peuvent prendre différentes formes. Les fraudes à l’assurance auto sont devenues très populaires. L’appel est supposé provenir du support client d’une compagnie d’assurance ou d’un concessionnaire. Le représentant tente de convaincre la cible de renouveler sa garantie automobile. Montant des préjudices : entre 1 000 et 3 000 dollars.

Extorsion d’argent et de données personnelles

Appels robotisés : les escroqueries explosent aux États-Unis

En plus d’extorquer de l’argent à leurs victimes, les escrocs tentent également de voler des données personnelles. Les acteurs malveillants ciblent principalement les informations d’identification (nom, prénom, date de naissance, numéro de sécurité sociale…) et les données bancaires / de carte de crédit

Les escrocs se renseignent en amont sur la plaque d’immatriculation de leur victime et sur la marque/modèle de leur véhicule. Avec un discours bien rodé, ces informations suffisent généralement à convaincre la cible. 

Les opérateurs malveillants peuvent aussi mener une campagne d’appel robotisés pour vérifier les numéros actifs. Durant l’appel, les escrocs demandent à la victime de patienter ou d’appuyer sur un numéro pour parler à un opérateur ou quitter la conversation. L’une ou l’autre de ces actions confirme l’activité d’une ligne. 

Conseils d’experts contre ces appels robotisés 

Selon Brian Contos, responsable de la sécurité chez Phosphorus Cybersecurity (une société de cybersécurité américaine basée à Nashville), les consommateurs n’ont pas beaucoup d’options pour bloquer les appels robotisés indésirables.

En effet, les opérateurs malveillants utilisent des outils VoIP. Cela leur permet de générer un nombre pratiquement illimité de numéros de téléphone. À chaque appel, ils utilisent un numéro différent. 

Éviter de partager son numéro de téléphone sur les réseaux sociaux ou dans les sondages marketing reste le meilleur moyen de se protéger de ces appels téléphoniques frauduleux. Les experts recommandent également de privilégier l’utilisation des numéros virtuels de type Google Voice. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest